BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Tags nazis, tranches de rôti de porc : nouvelle mise en scène islamophobe devant la mosquée de Cognac

Selon l’AFP, des croix celtiques et gammées, ainsi que des tranches de jambon, ont été retrouvées dimanche matin sur les murs et l’enceinte de la mosquée de Cognac (Charente), qui avait été la cible de faits similaires il y a un an exactement, ont-ils appris de sources officielles.

C’est l’imam de la mosquée qui a découvert les méfaits tôt dimanche matin lors de la première prière de la journée. Les tranches de jambon étaient étalées sur les marches d’entrée et les deux croix peintes sur les murs couleur pierre, a indiqué à l’AFP, Abdallah Zekri, président de l’Observatoire national contre l’islamophobie, composante du Conseil français du culte musulman (CFCM).

« C’est le même groupe qui a dû agir, venu célébrer l’anniversaire de la dégradation de la mosquée l’an dernier », a-t-il estimé, indiquant qu’une plainte a été déposée.

Bougnoules dégagez »

C’est le type de mentions que l’on pouvait retrouver sur les murs, ainsi qu’une croix gammée et une croix chrétienne. Les auteurs ont aussi effacé le mot « mosquée » de l’écriteau apposé devant la mosquée Es-Salem de Cognac et répandu, sur place, des tranches de rôti de porc. Cela s’est produit durant la nuit du 20 au 21 août 201″.

Aucun lien entre les deux affaires ne peut être établi « à ce stade », a estimé auprès de l’AFP le vice-procureur d’Angoulême, Cyril Vidalie.

« Une enquête est ouverte », a-t-il indiqué. « Dans l’immédiat, il n’y a pas d’éléments qui permettent d’identifier un auteur. Il n’y a pas eu d’incidents récents, et l’imam n’a pas signalé de provocation particulière, que ce soit par courrier ou par téléphone ».

Depuis les récents événements au Proche-Orient ces actes ont tendance à se multiplier afin d’importer le conflit en France. On veut toucher au ‘vivre ensemble' » interpelle M. Zekri.

Il a rappelé deux dégradations « il y a 15 jours environ » contre des lieux de culte musulman dans la Nièvre et « près de Clermont-Ferrand ».

Dans la mosquée de la Charité-sur-Loire, l’inscription « Nike les arabes » et des croix gammées inscrites à la peinture blanche avaient été découvertes le 27 juillet.

M. Zekri apporte son « soutien » à la communauté musulmane et lui demande « de garder le calme devant son écoeurement », cela tout en rappellant que l’Islam n’avait rien à voir avec les horreurs perpétrés en Irak contre la communauté chrétienne.

En effet, ces derniers mois ont été recensés plusieurs cas similaires, et cela sans que nous entendions nos élus s’exprimer beaucoup sur le sujet. Encore une fois, tant que le discours ne se durcira pas concernant les actes de haine à l’encontre des musulmans, et qu’on ne verra pas s’affirmer une véritable volonté d’informer les gens sur les lois, il y aura toujours des personnes qui se croiront tout permis. L’islamophobie n’est pas une opinion, c’est un délit.

Crédit photo : Laid Bouazza

Articles associés

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.