ADDH - CCIF BP05 93401 SAINT-OUEN CEDEX
09 54 80 25 93

Le CCIF vous propose « La laïcité pour les nuls « 

Guide sur la laïcité

Guide sur la laïcité suite

Guide sur la laïcité suite

À destination de tous ceux qui n’y verraient pas très clair !

Articles associés

% commentaires (13)

Bonjour, Il faudrait ajouter l’article 9 de la CEDH (qui reprend l’article 14 de la DUDH), norme supérieure de droit. Liberté de pensée, de conscience et de religion: 1. Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction, ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction individuellement ou collectivement, en public ou en privé, par le culte, l’enseignement, les pratiques et l’accomplissement des rites. 2 La liberté de manifester sa religion ou ses convictions ne peut faire l’objet d’autres restrictions que celles qui, prévues par la loi, constituent des mesures nécessaires, dans une société démocratique, à la sécurité publique, à la protection de l’ordre, de la santé ou de la morale publiques, ou à la protection des droits et libertés d’autrui.

le maire de la commune (Vulaines sur seine) ou je réside a demande la tenu d’un office religieux (catholique) à l’occasion de la fête du village est-ce normale de la part d’un maire qui est un représentant de l’état.

j’aimerai une réponse rapide

Assalamu ‘aleykum,

Excellent ! Bon travail bravo à l’équipe du CCIF, une piqûre de rappel à ceux qui abuseraient de ce mot devenu passe-partout.

Les jours fériés religieux comme le lundi de Pâques, Noel, L’ascension, La pentecôte non travaillés, ne devraient-ils pas au non de la laïcité être supprimés ?

Bonjour à toutes et à tous,
Concernant les jours fériés « religieux », à la base ils sont religieux, mais maintenant ils n’ont plus ce caractère sacré. S’ils sont toujours présent aujourd’hui, dans une société laïque c’est l’Histoire de la culture occidentale qui les a gardés. On peut être croyant (quelque soit la confession) ou athée, mais je pense qu’il ne faut pas renier notre culture, nos coutumes et nos traditions.
Je suis étudiant et j’habite actuellement à Lyon, mais je viens de la campagne jurassienne et on a l’habitude de fêter la Saint-Jean au tour d’un grand feu, avec le bal, etc. ça devait être une fête religieuse à la base, et aussi, surement, liée au rythme de la vie paysanne, synonyme de fin des moissons, du moins j’imagine.
Si je donne cet exemple, c’est pour dire que les anciennes fêtes religieuses, si elles sont maintenues, sont là pour évoquer un temps, pas si lointain, où la vie était rythmée au fil des saisons.
Le 25 Décembre était une fête païenne, les chrétiens l’ont remplacée par la naissance du Christ, mais désormais, c’est surtout une bonne raison de fêter la fin d’année en famille !
Voici mes sentiments concernant le calendrier et ses jours fériés qui peuvent offusquer certains mais qui, à mon sens, ne le devrait pas.

Cela comprend aussi la liberté de critiquer toute religion !
Sans la liberté de blâmer…

Merci pour ce petit rappel sur la laïcité et la liberté de conscience.
Dans notre société française, sous prétexte de « laïcité », j’ai remarqué que les athées et agnostiques peuvent étaler à loisirs leurs opinions concernant Dieu, la religion, la spiritualité… alors que les croyants sont la plupart du temps soupçonnés de prosélytisme quand ils le font. Ils sont souvent, implicitement ou explicitement, priés de la boucler et de se montrer discrets.
Un athée qui fait du prosélytisme ne dérange personne alors que j’ai souvent fait face, en parlant de ma foi, à un silence gêné ou lourd de méfiance…
Je pense qu’il y a beaucoup de peur là-dessous. Les Français sont conditionnés pour voir la religion comme une menace. La foi, la religion, la spiritualité, Dieu, tout se mélange et tout apparaît comme un grand méchant loup !
Il y a encore beaucoup à faire pour que mes concitoyens se détendent, mettent vraiment en pratique la liberté de conscience et l’ouverture d’esprit envers toutes les opinions et tous les modes de vie sans exception !

super site, j’adore!!!! vive le hijad

Vous m’excuserez mais moi étant dans un lycée du haut de mes 17 ans je me permet de tous vous remettre à votre place ! Quand on vient me critiquer sur mes habits sois disant AMPLES ! et LONG ET LARGES alors que à côté vous avez des jeunes demoiselles avec des shorts à ras les fesses, décolté plus que ouvert jusqu’au ventre avec des croix plus que visible et que pour celles ci il n’y a aucun inconvénient je trouve vraiment cela absurde et inégale et irrespectueux vis à vis de moi et de cette sois disant LAICITE

Salam alaykoum

Merci pour ce petit rappel très utile. Il serait bien d’en assurer une large diffusion puisque les pouvoirs publics ignorent aujourd’hui (volontairement ou par bêtise certainement) totalement ce qu’est la laïcité. Laïcité = neutralité et respect des croyances ! et non pas leur négation. Attention également: il n’y a pas une « laïcité à la française » spécifique comme tentent de se justifier certains (ir)responsables politiques hostiles à l’Islam.

Par contre, il est également important de noter que, sur ce sujet, les personnes de confession musulmane sont sur le même bateau que les personnes d’autres confessions religieuses (catholique et juive en particulier).

Dès lors, il est totalement stérile de dénoncer le fait que certains jouissent d’une plus grande liberté dont ils devraient être privés (je pense aux commentaires plus haut sur les jours fériés d’origine religieuse et la « tolérance » de certains établissements dans le port d’une croix ou d’autres signes…). Au contraire, nous devons approuver cette tolérance tout en exigeant qu’elle s’applique également aux musulmans évidemment au nom de l’EGALITE !
Retirer aux autres revient à nous tirer une balle dans le pied.

Yacine

Tu as tout à fait raison Yacine.

« la tolérance »! Réfléchissons y! Qui cela gène ou gênerait-il véritablement que telle ou telle personne porte un hijab ou face des offices religieux dans tel ou tel endroit!??
A partir du moment où rien n’est imposé à l’autre. Seule les personnes consentantes se rendent à ces offices, concernant le hijab, nous savons très bien aujourd’hui que les jeunes filles ou les femmes portant le hijab le font par choix religieux ( c’est aussi ça la liberté!), que ce n’est ni par soumission à l’homme ni lié à un ordre familiale. Je suis française d’origine algérienne, maman de 3 enfants, dont 2 majeurs musulmans par choix et par nécessité.
Musulmane de naissance ou par filiation. Traditionaliste mais pas vraiment religieuse, je fais le ramadan depuis mon plus jeune âge et ne mange pas de porc. Nos parents nous ont communiqués des valeurs certaines mais ne nous ont rien imposé. Aujourd’hui avec toutes ces polémiques et ces problèmes créés de toutes pièces, j’ai un besoin de spiritualité, en effet je découvre la religion et m’y intéresse de très prêt, je lis et je suis séduite, je me sent prête par choix encore une fois. Dites moi, qui cela pourrait-il déranger si demain je décide de porter un hijab, sinon moi par rejet de l’autre. On nous fait porter le poids et la culpabilité d’actes qui ne sont liés en rien à la religion. On réécrit le Coran, on y ajoute le terrorisme, on transforme le djihad en une guerre de terrorisme pourtant ce n’est pas ce que je lis dans le coran mais bien l’inverse. Ma liberté va t-elle être mise à rude épreuve par l’intolérance de l’autre encore une fois!? Pourquoi me suis-je sentie citoyenne du monde et aujourd’hui perdue comme à l’adolescence dans les dédales de je ne sais où!!? Heureusement je suis plus qu’équilibrée et qu’effectivement c’est le résultat voulue mais que je n’y succombe pas. Même pas peur Tambien! Construite et bien terminée. Majeure et vaccinée, libre dans ma tête et dans mes choix, aucune manipulation ne fera de moi une femme enfermée dans un carcan de séduction. C’est ça être libre!!

La liberté c’est aussi pouvoir dire ou critiquer mais aussi prendre le risque d’en subir les conséquences au nom de la liberté!

Bonjour
Je me permets, puisque vous faites allusion à l’Education Nationale, de rappeler le code de l’éducation, art. L. 141-5-1 : Interdiction, dans les écoles, collèges et lycées publics, du port de signes ou de tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse.
Cordialement

Ecrire un commentaire