BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Tombes musulmanes profanées: Le jugement est reporté

Souvenez-vous avril 2008, la France découvrait l’islamophobie sous sa forme la plus abjecte.

Souvenez-vous le cimetière militaire Notre-Dame-de-Lorette, près d’Arras et ses 148 tombes musulmanes profanées dans la nuit du 5 au 6 avril, la veille de l’Aïd El kébir. Tags, croix gammées et inscriptions à la peinture noire sur chaque sépulture et autant d’injures envers l’Islam et les musulmans.

A l’époque des faits, cet acte raciste et islamophobe d’une rare violence a suscité à la fois une vive émotion et une profonde indignation.

Ce mardi 8 avril 2014, les auteurs de ces profanations ont comparu devant le Tribunal correctionnel d’Arras afin d’être jugés.

Les deux prévenus dont l’un d’eux a déjà été condamné en 2007 pour des faits identiques, encourent une peine d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende.

En l’espace d’une seule nuit, ils ont lâchement souillé et détérioré 148 stèles de soldats musulmans, morts pour la France…L’ampleur des dégradations souligne le caractère frénétique et prémédité de cette opération, dont le seul but était de s’attaquer à la communauté musulmane de France.

Le préjudice est considérable tant sur le plan moral que matériel. les faits démontrent que l’islamophobie est une idéologie dangereuse qui se nourrit et s’exprime par la haine, la violence et qui n’a aucune notion de respect pas même pour les défunts.

C’est d’ailleurs pour toutes ces raisons que le CCIF s’est constitué partie civile dans cette affaire, car c’est la communauté musulmane dans son ensemble qui a été visée et blessée par ces actes inqualifiables et contraires aux fondements même de la République.

Au cours de l’audience qui s’est tenue hier, ce mardi, le conseil de l’association SOS Racisme a présenté une demande d’expertise ADN des objets retrouvés aux abords des stèles profanées ainsi que d’autres éléments liés à l’enquête.

Acceptée par l’ensemble des parties, le Tribunal a, en conséquence, ordonné un supplément d’information et a renvoyé l’affaire au 4 décembre prochain 2014.

Déjà profané en avril 2007 (52 tombes profanées) et en décembre 2008 (500 tombes profanées), Notre-Dame-de-Lorette et ses 576 tombes du carré musulman est le plus grand cimetière militaire de France.

Nous espérons que les coupables seront sévèrement condamnés et que ce procès sera un signal fort envoyé à tous ceux qui verraient en l’islamophobie une « simple opinion »  ou qui seraient tentés de reproduire ces actes.

© Crédit photo : Shutterstock

                                                                               j'agis, j'adhère, je donne

                                                                               appli CCIF contre l'islamophobie

Articles associés

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.