BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Le projet d’attentat sur une mosquée donne sur un non-lieu

Incompréhension et écœurement

Le militaire qui projetait d’attaquer avec la mosquée de Vénissieux avec une arme, a bénéficié d’un non-lieu vendredi 21 mars. Mis en examen pour « détention de munitions de quatrième catégorie en relation avec une entreprise terroriste », la cour d’appel de Paris a en effet confirmé l’ordonnance des juges d’instruction.

L’individu, un sergent de l’armée de l’air, connu pour être proche de l’extrême droite radicale, a pourtant reconnu devant les enquêteurs avoir jeté un cocktail Molotov sur la porte de la mosquée de Libourne mais aussi avoir projeté de tirer sur la mosquée des Minguettes à Vénissieux, près de Lyon.

Pour ce second projet d’attentat, le militaire âgé de 23 ans avait prévu d’attaquer la mosquée Al-Forqane des Minguettes, à Vénissieux, en tirant à l’arme à feu sur les fidèles.

Décidé à faire des victimes, il avait pris soin de choisir la date du 8 août 2013, jour de l’Aïd El Fitr, jour de fête marquant la fin du mois de Ramadan et donc de grande affluence dans les mosquées.

Islamophobe, armé, dangereux et libre de nuire

Il ne fait aucun doute qu’il constitue une menace terroriste réelle, puisqu’il est déjà passé à l’acte en jetant un cocktail Molotov sur la mosquée de Libourne en août 2012. Alors comment expliquer que cet islamophobe, armé, dangereux et prêt à récidiver, ait pu ainsi échapper à une condamnation et qu’il n’ait pas été non plus rayé des cadres de l’armée française ?

Estimant que les balles qui devaient servir à l’attentat étaient des munitions autorisées par la loi, les juges d’instruction ont opté pour un non-lieu au risque de voir d’autres actes du même genre se reproduire.

Actuellement maintenu en détention, il devrait être jugé en correctionnelle en juin prochain dans le dossier de la mosquée de Libourne, pour « dégradation d’un lieu de culte en relation avec une entreprise terroriste ».

© crédit photo shutterstock

                                                                               j'agis, j'adhère, je donne

                                                                               appli CCIF contre l'islamophobie

Articles associés

% commentaires (1)

elle est belle la justice 2 points de mesures!

ya rabbim rends nous endurants contre toutes formes d\’injustice.

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.