BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Mamans voilées: Peillon maintient la circulaire Chatel

Alors que le conseil d’Etat vient de rappeler le droit en précisant clairement que les parents accompagnateurs de sorties scolaires sont des usagers non soumis à la neutralité exigible pour les agents du service public, le CCIF s’étonne que V.Peillon décide, quant à lui, de ne pas « suivre l’Etat du droit » en choisissant de soutenir et de ne pas rendre caduque une circulaire Chatel de 2012  qu’il avait alors, lui-même, fortement critiquée.

Le ministère de l’Education nationale tergiverse et dénature, en effet, complètement l’avis du Conseil dans un communiqué qui ne s’offusque pas de violer le droit en affirmant que les accompagnateurs de sorties scolaires doivent « faire preuve de neutralité dans l’expression de leurs convictions, notamment religieuses ».

Alors même que le Conseil d’Etat vient de rappeler exactement le contraire. Le Conseil d’Etat a, en effet, largement insisté sur le fait que la liberté des convictions religieuses est générale et que ses restrictions doivent être exceptionnelles et motivées par « un besoin social impérieux », elle a stipulé sans détour points 3.2.1 que « l’usager du service public n’est pas, en principe, soumis à l’exigence de neutralité religieuse » et que cette qualité d’usager du service public est « plus créatrice de droits que d’obligations ». La charte de la laïcité mis en place par le même V.Peillon à la rentrée a, d’ailleurs, précisé que « les usagers du service public ont le droit d’exprimer leurs convictions religieuses ».

Deux nécessités peuvent être invoquées pour restreindre la liberté religieuse et refuser, ici, aux mères voilées d’accompagner les sorties scolaires : le trouble de l’ordre public et le bon fonctionnement du service public. Dans les deux cas la liberté reste la règle fondamentale et sa privation marginale. C’est dans ce sens que la gauche doit s’assumer et promouvoir la laïcité historique des ténors de la gauche de 1905 et rompre avec une risible instrumentalisation de cette laïcité qui lui permet d’accuser, aujourd’hui, les mamans voilées de menacer la paix, la sécurité et la sûreté publique.

Le CCIF rappelle, aussi, que l’association systématique laïcité-neutralité par les membres du gouvernement et autres personnalités politiques est perverse et dangereuse. Si l’Etat et ses agents en fonction doivent être neutres entre tous les cultes, la laïcité permet et se fond dans la liberté de conviction d’expression religieuse de tous ses usagers et de tous les citoyens. Cette imprécision vide de son sens la notion de laïcité, diffuse de fausses croyances sociales et n’est pas anodine lorsqu’elle est portée par ceux qui se revendiquent de l’héritage de la loi de 1905. Ce dévoiement est également visible lorsque la porte-parole du gouvernement appelle à « une sanctuarisation » de l’école sans craindre de se voir honnir par J.Ferry qui s’inquiétait de cette « sorte de religion laïque » à laquelle nous pourrions aboutir.

Le CCIF insiste, avec force, pour que le droit ne soit pas sacrifié sur l’autel de l’islamophobie et d’un prétendu combat contre les influences religieuses à l’école. L’avis du Conseil d’Etat doit être suivi car il s’est « borné sur les questions posées » à présenter l’état strict du droit. Le CCIF dénonce, également, toutes ces voix qui s’élèvent pour s’opposer à l’avis de la plus haute juridiction française et souhaite, explicitement, contourner le droit en appelant à de nouvelles lois de censure contre l’expression religieuse des musulmans.

La gauche doit, plus que jamais, avoir le courage de se délier des pesanteurs islamophobes et extrémistes qui rendent, aujourd’hui, toutes les décisions et prises de positions politiques, à priori, suspectes lorsqu’elles permettent aux citoyens musulmans de jouir du droit et des libertés fondamentales. Il ne doit exister aucun tabou pour faire triompher le Droit. Car en constatant les écarts idéologiques de ceux qui souhaitent bannir les mamans voilés des sorties scolaires, allant de V.Peillon à Marine Le Pen en passant par J.F Copé, on peut s’interroger sur ce qu’on a fait, aujourd’hui, de la laïcité en France ? La la laïcité serait-elle devenue un gri-gri antimusulman ?

                                                                               j'agis, j'adhère, je donne

                                                                               appli CCIF contre l'islamophobie

Articles associés

% commentaires (3)

salam
Il faut leur opposer le droit car tout à chacun d’entre nous en est tributaire : ministre ou simple citoyen
Ils ne font ici qu’intepréter ce qui est clair et dévoile toujours plus leur volonté de répandre l islamophobie
pour ne pas rendre compte d une incapacité à régler les vrais problèmes
Sur aussi que certains d entre nos politiques vouent une haine maladive contre les musulmans
et qu ils sont prets à faire exploser le pacte social sur l autel de leur haine

la question n’est plus d’ordre éthique ou morale, elle dépend du poids !! et malheureusement cette communauté n’en a aucun ! prenons par exemple, le rapport sur l’intégration qui ouvre un débat intéressant sur l’évolution de la société française et proposent certaines pistes pour le mieux être et vivre ensemble..une initiative républicaine et digne en soi..mais avant toutes discussions ce rapport semble être disqualifié..pourquoi ?? non par le manque de discernement de ses auteurs mais plutôt par un harcèlement des médias par ses détracteurs.. qu’une idée soit géniale ou ravageuse, son application ne se joue plus sur sa liceité mais sur le nombre de personnes qui la SOUTIENNE et la DEFENDE !!!
le travail de sarkozy à copé, de marine à valls, est nourri et preservé par les médias et par un socle de petites mains inlassablement actives, résultat, on a le sentiment que la france entière est contre les musulmans.
que quelques groupes résolu s’attèlent aux harcèlements des élus, à réagir aux articles de presse, émissions de tv & radios..dans le seul but de temoigner qu’ils sont là et que ceux l’ont dit d’eux est faux et le droit d’égalité mérite d’etre defendu…sinon les plus grands orateurs et les plus brillantes idées de cette communauté resteront dans le placard à chaussures…

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.