BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Pas de repas différenciés dans les cantines scolaires

Laurent Wauquiez veut supprimer les repas différenciés dans les cantines scolaires

A deux semaines de la rentrée scolaire, le député-maire du Puy-en-Velay Laurent Wauquiez a affirmé le weekend dernier que les mairies ne devraient plus adapter les menus des cantines aux obligations religieuses, proposant du même coup son «pacte laïcité ».

Navrant! Il ne fait plus aucun doute qu’à mesure que les municipales approchent, la laïcité soit systématiquement instrumentalisée dans des manœuvres politiciennes, laissant place à une surenchère de propositions toutes aussi stigmatisantes les unes que les autres et qui poussent à l’exclusion.

Pourtant, la laïcité signifie simplement la neutralité de l’Etat vis-à-vis du fait religieux, elle permet à tout un chacun de pratiquer librement son culte dans la sphère privée comme publique dans la mesure où cette liberté ne restreint pas celle des autres.

Et, à y regarder d’un peu plus près, la plupart des parents ne réclament ni repas de substitution ni repas confessionnels, leur seule requête étant que la viande ne soit pas servie à leurs enfants.

Qu’on nous explique donc en quoi cela restreint-il la liberté des uns et des autres ?

A chaque rentrée scolaire, un formulaire est soumis aux parents d’élèves mangeant à la cantine afin qu’ils précisent simplement si les repas de l’enfant doivent être servis avec ou sans viande… Une mesure de bon sens et respectueuse du droit de chacun.

Nous avons donc là un exemple de « recette républicaine » qui fonctionne plutôt bien.

Mais M.Wauquiez a, semble-t-il, décidé d’ajouter son « grain de sel » avec une proposition aussi liberticide qu’absurde quitte à créer des tensions là où il n’y en a pas.

A moins que tout ceci ne soit qu’un prétexte pour créer la polémique sur la question l’abattage rituel en France ou bien une manière détournée de relancer le faux «débat sur l’Islam en France », et ainsi chasser sur les terres de l’extrême droite.

Exploiter les repas différenciés à des fins électorales c’est à la fois risible et agaçant.

Nos dirigeants et responsables politiques devraient davantage se soucier de la cohésion sociale plutôt que d’inciter à la division dès qu’une élection pointe le bout de son nez.

Articles associés

% commentaires (4)

Avant que l’Église catholique ne renonce à l’interdiction de manger de la viande le vendredi, aucun établissement d’enseignement public ne se serait permis de proposer uniquement de la viande aux internes et demi-pensionnaires.

la France sans les émigrés coulerait alors qu’ils arrête un peu leur blabla. Si seulement le temps d’un trimestre on repartait séjourner dans notre pays, ils verraient l’économie comment elle se tiendrait alors ils peuvent quand même nous laisser le choix de donner ou pas de la viande à nos enfants. Plus le temps avance, plus j’ai honte d’être née ici et de plus de famille francaise

Il veut aussi supprimer le RSA…

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.