BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Gironde: Une salle de prière vandalisée à plusieurs reprises

Le Sud-Ouest. Sa côte atlantique, ses canards sauvages, sa campagne bucolique, ses petits villages paisibles… Ses actes islamophobes!

C’est ce qu’il convient d’appeler un acharnement. En une semaine, la commune de Lesparre-Médoc riche d’un peu plus de 5000 habitants, a été le théâtre de plusieurs actes islamophobes odieux.

Dans la nuit du mercredi 7 août, la salle de prière occupée par quelques fidèles qui veillaient pour la dernière nuit du Ramadan a subi une tentative d’incendie. De l’essence a été jetée sur la porte d’entrée et un papier enflammé glissé dans la fente de la boîte aux lettres fixée sur la porte. Un fidèle, alerté par l’odeur de brûlé a heureusement pu éteindre l’incendie avec un extincteur. Les gendarmes sont venus sur les lieux et ont découvert à ce moment-là, en même temps que les fidèles, une croix gammée peinte en orange sur la façade. Une enquête a été immédiatement ouverte.

Mais ça n’a pas arrêté pas pour autant les vandales. Dans la nuit du vendredi 9 au samedi 10 août, ils reviennent en force. De nouvelles croix gammées sont peintes sur la façade de la salle de prière. La voiture d’un fidèle et celle du président du lieu du culte sont également taguées de croix gammées. Le PMU du coin est lui aussi pris pour cible et se voit affublé des mêmes croix gammées oranges.

Dans un communiqué publié samedi soir, Manuel Valls « condamne très sévèrement la profanation par des inscriptions néo-nazies de la mosquée de Lesparre-Médoc ». Le ministre de l’Intérieur « apporte son entier soutien à l’ensemble de la communauté musulmane girondine ». Il assure de la « pleine mobilisation des enquêteurs de la gendarmerie nationale pour identifier, interpeller et déférer à la Justice le ou les responsables de ces actes intolérables ».

Toujours les mêmes déclarations pour de mêmes actes qui ne cessent de se multiplier. Il est plus que temps que les auteurs soient retrouvés et condamnés!

Et au-delà des déclarations officielles, il conviendrait de se poser des questions de fond. En effet, on ne pourra pas dire qu’il préexistait une ambiance tendue entre les habitants de cette charmante bourgade ou prétexter/insinuer que les musulmans posaient problème. Au contraire, la petite communauté musulmane d’une vingtaine de personnes entretient d’excellents rapports avec ses concitoyens. Il n’y avait jamais eu de problème de ce type en plusieurs décennies. Les riverains sont tous choqués.

À force de s’acharner à stigmatiser les musulmans, de manière systématique et publique, cela ne fait qu’attiser la haine entre les citoyens et cela encourage certaines personnes peu scrupuleuses à passer à l’acte.

% commentaires (1)

Ces actes odieux recommenceront hélas. Montrer un signe fort et volontaire serait que le président élu par défaut et l’imbécile de Valls se dérangent avec toute la virulence que l’on leur connaît lorsqu’il s’agit de profanation de synagogue. Et oui… le mot est lâchée…. Ils ont choisi leur camps et ce crétin de Valls a une responsabilité en stigmatisant les femmes voilée !. Pauvre musulman et Rrom, aujourd’hui, se sont eux les victimes !

Ecrire un commentaire