La police mise en cause à Trappes

9

Agressions islamophobes en série : la police mise en cause à Trappes

 

Depuis quelques semaines, les violences visant des Françaises de confession musulmane se multiplient de manière grave. Vendredi 19 juillet, le CCIF a été saisi par Hajar, une jeune femme victime d’un contrôle d’identité musclé par la police nationale à Trappes.

A la suite de ce contrôle, son mari a été placé en garde à vue pour avoir osé s’opposer à la violence et aux provocations des policiers. Il passe ce samedi 20 juillet en comparution immédiate au Tribunal de Grande Instance de Versailles. Comme dans d’autres cas, le rôle de la police est ici mis en cause, tandis que les syndicats se hâtent de faire des déclarations pour exonérer leurs collègues de toute responsabilité, et ce avant même qu’une enquête sérieuse ne soit menée.

Arrestation par la police à Trappes : la maman témoigne

Le CCIF déplore une fois de plus le traitement médiatique majoritaire qui, ici comme dans d’autres affaires, place la parole du syndicat de police au-dessus de tout soupçon, sans vérification des faits, et met en cause les protagonistes musulmans, en première intuition. Le musulman, la musulmane, sont dans ce genre d’affaires présumés coupables.

 Comme dans d’autres actes récents, les victimes subissent un double préjudice : la violence verbale et parfois physique, puis le passage systématique du statut de victime à celui de bourreau. Le racisme, l’islamophobie sont alors institutionnalisés et légitimés. Dans ce contrôle qui tourne mal, plusieurs témoins de la scène rapportent des déclarations racistes de la part des policiers et un abus de moyens physiques à l’encontre d’une personne qui coopérait (Hajar acceptait de se plier au contrôle).

Dans un contexte de tension et de détérioration de la relation citoyens-police, quelle est donc l’alternative pour des citoyens mis à l’index, trop souvent victimes du mépris et de la haine d’agents censés faire respecter la loi en toute neutralité et protéger la population ? Quelles voies pour exprimer leur mécontentement, leur révolte face à l’absence de justice ?

A Trappes, la colère a pris le pas et la parole confisquée s’est muée en manifestation, avec son lot de débordements, dont on ne retiendra pas le véritable motif : un sursaut contre un comportement des policiers dont ont été victimes Hajar, son mari et sa mère.

Il est grand temps que Manuel Valls, Ministre de l’intérieur, qui a déclaré ces derniers jours toute son « affection » aux Français-e-s musulman-e-s, prenne conscience que ses mots n’auront de crédibilité que s’ils sont suivis d’actions concrètes pour enrayer la déferlante islamophobe que connaît notre pays. Les forces de police, soumises à un devoir de réserve et de neutralité, doivent servir et protéger les citoyens. Aussi le CCIF les appelle fermement à remplir fidèlement leur mission.

L’apaisement et le sentiment de sécurité ne pourront être rétablis que lorsqu’une relation de confiance et de respect mutuels sera instaurée, avec une action concrète et déterminée de la part du gouvernement pour démontrer, car cela est plus que jamais nécessaire, que les musulmans ne sont pas des citoyens de seconde zone et que le respect de leurs droits n’est pas à négocier.

Contact presse : Babacar SENE – tél : 06 16 03 76 23 – presse@islamophobie.net

Read english version here 


j'agis, j'adhère, je donne

Tag(s): 

Commentaires

Qu'est ce qu'on peut faire ??? Ne devrions nous pas envoyer des lettres au ministère de l'Intérieur pour attirer leur attention ? C'est désolant cette situation ...

Cela me paraît évident que la version "officielle" de la police et de l'Etat ne tient pas debout. Avant même de lire cet article, je trouvais la présentation de l'affaire aux infos ridicule et naïve !! Après lecture, j 'en suis d'autant plus convaincue ! bon courage à la victime et sa famille, inchAllah ,justice sera faite ya rabbi !

J'appelle tous les musulmans à utiliser leur caméra comme copwatch des qu'il y a un contrôle.

Salam a aleykoum
Tant que le système d'affectation des agents de police ne changera pas. Ces événements ne s'arrêteront pas. En banlieue, dans des zones sensibles. Ce sont les agents de polices qui ont eu les plus basses notes à leurs examen d'officier de police qui sont présents. Forcément ça influe sur la qualité du service fournie dans ces zones .
C'est aussi simple que cela.

Salam wa likoum
Voici une video ou un policier insulte 2 habitants de Trappes de connard:
http://www.youtube.com/watch?v=fcS5aYvA_P0

Qu'Allah soubhanou wata'ala nous vienne en aide. Les médias clame haut et fort un contexte d'insécurité mais c'est surtout la communauté musulmane qui le ressent ! Je porte le jilbab et j'avoue être en permanence sur mes gardes... On fait mine de vouloir nous écraser en voiture, on profère des insultes à notre égard ...malheureusement ces comportements se banalisent, au point qu'on ose plus porter plainte. La police s'en moque completement, elle est meme d'une certaine mesure complice de ce climat d'insecurité.Faisons des douaas pour cette jeune femme et son mari, injustement punis.

Il est très important deux rappeler qu'il existe une loi qui INTERDIT de porter le voile intégral.......
Si cela n'excuse en rien d'éventuels actes commis par les policiers (éventuels car cela reste pour le moment une théorie), cette jeune femme aurait du commencer par respecter la loi.

Je suis d'accord avec Afflek: ayons le réflexe de sortir nos portables et filmer lorsque nous -ou d'autres- sommes victimes de contrôles "annodins". Même si je doute que cela ait un poids juridique, cela aidera à informer les gens qui croient encore en l'impunité des forces de l'ordre. Vous savez, Youtube et Internet en général sont bien plus influent qu'on ne le croit.

Justice est faite, les musulmans condamnés, les faits s' avèrent être mensongers...une énième manipulation préjudiciables aux musulmans désirant intégrer la culture française

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question est pour vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées (spam).
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.

© 2013 CCIF. Tous droits réservés.