ADDH - CCIF BP05 93401 SAINT-OUEN CEDEX
01 49 21 22 22

Massacre de musulmans en Birmanie

A la veille de la visite officielle du président birman Thein Sein, les 17 et 18 juillet 2013, plusieurs associations de défense des droits de l’homme dont la FIDH, CCFD-Terre Solidaire ou Info Birmanie ont appelé lundi François Hollande à ne pas passer sous silence la situation des droits humains en Birmanie, notamment les violences dont est victime la minorité Rohingya.

Alors que cette rencontre s’oriente principalement sur les investissements économiques de la France en Birmanie, ces associations souhaitent faire pression sur le président français pour qu’il évoque la situation désastreuse de cette minorité musulmane qui subit des crimes atroces et de graves persécutions.

Les appels à l’extermination de cette minorité birmane par la majorité bouddhiste révèlent le caractère islamophobe et raciste de ces massacres.  

Pourtant considérée par l’ONU comme une des minorités les plus persécutées du monde, le gouvernement birman cautionne ces discriminations tandis que les exactions se poursuivent (pillages, exécutions sommaires, meurtres…).

Un scénario catastrophe qui risque de se reproduire également au Sri Lanka où des extrémistes bouddhistes mènent une campagne de plus en plus agressive contre les musulmans.

Il est grand temps que les dirigeants du monde et la communauté internationale s’insurgent contre les violences ethniques en Birmanie afin d’éviter un génocide.

Le président birman doit et peut assurer la protection des Rohingyas, c’est pourquoi le CCIF, se joint à cet appel à la paix et vous invite à signer la pétition.

% commentaires (6)

Salam,
Une pétition ne sert à rien dans ce monde qui est énergique, qui bouge. Pour un conflit de voisinage, je comprends mais il y a morts d’hommes, d’enfants, de femmes…

Il faut relayer intelligemment ce message durant le mois du Ramadan, que nous organisions une manifestation de masse contre ce massacre devant l’Ambassade toutes les semaines, jusqu’à ce que notre gouvernement se questionne, que les journalistes français et étrangers interpellent la communauté internationale, que les pays arabes relayent cette information.

Nous n’irons pas au Paradis sous couvert de prières, de jeunes, en étant pacifistes contre les injustices !

Sans être excessif, nous perdons du temps avec une pétition, les musulmans sont nombreux, alors on doit se bouger pour nos frères et soeurs. Si chacun fait son association, son site web…, de son côté avec des couleurs, nous ne parviendrons jamais à nous faire respecté en tant que citoyen universel sans faire de politique, justement en exigeant une liberté pour tous les musulmans du monde.

Allah aide-nous car nous sommes un peuple mou, faible et dispersé !

Moi je vois que le problème c’est qu’il n’y a pas une union et une solidarité entre les musulmans même les pays arabes ne le manifestent guère.Nous devons en tant que musulmans agir avec harmonie et complémentarité le monde musulman attend de nous tant d’aide et c’est à nous d’y répondre.

C’est bien vrai !

Je vous laisse un commentaire que j’ai lu sur Rue 89 à ce propos. Maintenant, je pense aussi au Nigéria, en Egypte (où je réside à mi-temps) et au Pakistan où ce sont les musulmans qui tiennent les armes …
« Attention, la question des Rohingas est très particulière, vouloir en parler nécessite de prendre des pincettes.
Avant qu’on ne me mette au pilori, je précise que j’ai vécu en Birmanie et expose des faits, qui sont, quoi que l’on puisse en penser, les composantes du discours des birmans avec qui j’ai pu traiter de ce problème. Je tiens juste à faire un exposé pour montrer que sur-médiatiser ce débat en occultant des faits élémentaires pourrait avoir de graves conséquences.

Première difficulté, le Myanmar est particulièrement raciste, la société est fondé sur un équilibre de castes officieuses liées à l’appartenance ethnique, la religion et le statut social. Il n’y a aucun « mélange » entre elles. Le vivre ensemble repose uniquement sur l’acceptation de ce fait et de la langue birmane. Langue que les Rohingas ne parlent que rarement.
deuxième problème, le fait qu’ils soient musulmans n’a aucun rapport avec la haine que le peuple a pour eux : on leur reproche donc d’une part de ne pas vouloir s’intégrer car ils n’apprennent pas la langue ; d’autres part car l’immigration en provenance du Bangladesh ne s’arrête pas.
troisième problème, ils font beaucoup d’enfants, et sont en passe de devenir majoritaire dans la région.
quatrième problème, (très lié au précédent), de nombreuses ONG leur viennent en aide alors que certains villages d’autres ethnies vivent dans les mêmes conditions se voient refuser toute aide.
cinquième problème : il y a un grand nombre de musulmans dans le pays, notamment dans les villes. Yangon (Rangoon) est couverte de mosquées, les muesins appellent chacune des prières au haut parleur. La tolérance a été jusqu’ici bien supérieure à celle de la France.

Voilà pour la base des faits.

Maintenant, parlons de Wirathu. Il est bouddhiste, très charismatiques, et surtout particulièrement populiste.
Il a réussi à devenir une icône de prisonnier politique depuis sa libération alors que lors de son enfermement personne n’avait entendu parler de lui. Il a su profiter mieux que quiconque du développement de la liberté d’expression l’année dernière. Et depuis son influence ne cesse de croître.
Imaginez des villes ou des voitures passent, en musique, distribuent des CD, T shirts, affiches, profondément anti-musulmans. Mais aussi des autocollants.
Imaginez maintenant une ville où de plus en plus de commerce apposent sur la devanture de leur magasin ce fameux autocollant (969, le nom du mouvement de Wirathu) avec ceci d’écrit : « musulmans, vous n’êtes pas les bienvenus dans cette boutique, et n’envoyez personne faire vos courses pour vous »
Vous commencez à me suivre ?

Quand on pointe du doigt le gouvernement pour sa gestion des rohingas (désastreuse, mais à tous les niveaux : Su Kyi a soutenu et applaudi la solution de camp de concentration), on occulte complètement le fait que TOUS les musulmans sont dans de sales draps au Myanmar, on l’a vu en mai, ce ne sont pas avec les rohingas que les troubles ont éclatés, mais entre des bouddhistes et des musulmans autant birmans qu’eux depuis au moins aussi longtemps.
Une étincelle peut maintenant suffire pour un massacre généralisé dans tout le pays !
Alors imaginez les birmans bouddhistes, qui sont encore modérés, voire leur pays se faire réprimandé (avec sanction) ,pour une ethnie qu’ils haïssent ! Imaginez les musulmans partout dans le pays, souffrant de vexations croissantes, voir une ethnie qu’ils haïssent tout autant se faire dorloter !

Et maintenant, le fait que Su Kyi ne puisse pas se présenter (elle n’aura pas le temps de modifier la constitution, on ne peut se présenter lorsqu’on est ou a été marié à un étranger), que les militaires ne puissent pas gagner, mais qu’un sbire de Wirathu le puisse.[…] »

Ce que je trouve hallucinant c’est que les musulmans
français sont passifs,des spectateurs de ce qui arrive!
Quand allez-vous bouger! Au moins donner 20 ou 30€
CCIF et au CRI qui se défoncent pour nous aider à nous faire respecter et faire valoir nos droits! si 5 ou 6% des musulmans donnent ne serait ce que 20€ on pourrait
récolter entre 40 à 50 millions d’euros! Même ce minimum
on est même pas foutu de le faire. Par conséquent, tout ce qui nous arrive est en grande partie à cause de nous. Bougez-vous! Bougez-vous! Vous êtes dans le comas ou quoi???

salam 3alaykoum wa rahmatou lilah wa brakatouhou

il n’y a aucune solution pacifique dans ce monde les musulmans ce font exterminé les médias formate les peuples a haire les musulmans au point qu’ils accepte les massacre comme une chose normal quel réponse les musulmans donne a cela? la réponse est simple le jihad fisabi lilah et tant que les musulmans ne ferons pas le jihad ils subirons massacre et déshonneur manifester ne changeras rien crier ne changeras rien la seul chose qu’ils comprendrons et qui les épouvante c’est que nous musulmans s’unissons et combattont pour Allah soub7anahou wa ta3ala il n’y a aucune autres solution !

Ecrire un commentaire