Une lettre d'interpellation

0
Madame la candidate, Monsieur le candidat,


Depuis la loi du 15 mars 2004 interdisant l'école publique aux élèves musulmanes portant le foulard, les exclusions se sont multipliées, non seulement à l'encontre des élèves mais aussi à l'encontre des mères musulmanes qui souhaitent s'impliquer dans la vie scolaire. Chaque semaine, des femmes et/ou leurs enfants se voient refuser des services commerciaux, sociaux ou même médicaux au prétexte de leur tenue vestimentaire.

Malgré un avis de la HALDE (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'Egalité) rappelant que l'interdiction du voile ne s'applique pas aux parents d'élèves, l'UMP prévoit de dévoyer une fois de plus la laïcité (définie par la loi de 1905 et les lois Ferry-Goblet sur l'école) en légalisant ces discriminations.
Aujourd'hui, le PS s'est lancé à son tour dans la chasse aux sorcières et le Sénat a voté une loi qui astreint à la neutralité religieuse les personnels travaillant dans le secteur privé de la petite enfance (non confessionnel et subventionné par l'État), y compris les assistantes maternelles à domicile.

Nous ne pouvons tolérer plus longtemps de telles dérives, nous refusons le droit d'exception que le gouvernement actuel tente d'imposer aux musulmans et aux musulmanes. Nous réservons notre vote pour un candidat ou une candidate fidèle à la loi de 1905 et nous tenons à rappeler avec force que la liberté est la règle, et l'interdiction l'exception. Nous attendons de votre part un positionnement clair sur la question.

Saurez-vous affirmer que toutes les mères d'élèves doivent pouvoir accompagner les sorties scolaires ou être élues représentantes des parents d'élèves, avec ou sans foulard ?
Saurez-vous refuser que l'on éloigne des mères d'élèves assidues des prises de décisions scolaires pour ensuite les traiter de "parents démissionnaires" ? Comment les enfants eux-mêmes ne souffriraient-ils pas de l'exclusion de leurs parents ? Comment, dès l'école maternelle, peut-on assumer une "maman hors-la-loi" ?

Saurez-vous faire preuve du courage nécessaire pour lutter contre la désorganisation délibérée et choisir le camp de la coopération entre parents et enseignants ou assistantes maternelles ?
Saurez-vous rappeler qu'en droit, pour interdire, il faut que le trouble à l'ordre public soit établi ? Or, puisqu'aucun parent ne se plaint, comment comprendre ce dernier projet de loi si ce n'est comme une entrave supplémentaire à l'accès à l'emploi pour les femmes portant le foulard ? Elles ne peuvent travailler ni dans le secteur public ni dans la plupart des entreprises privées - qui refusent de les employer - et à présent on irait les débusquer dans l'une des trop rares professions qui leur était encore accessible ?

Saurez-vous vous opposer à toute tentative d'exclusion de l'espace public et de l'emploi des femmes voilées par des circulaires, décrets, lois mais aussi simplement par des discours publics scandaleux, plus ou moins officiels ? Luc Chatel a si bien su en jouer il y a quelques mois que certains chefs d'établissement se sont cru autorisés à exclure des mères d'élèves alors qu'ils agissaient en réalité en toute illégalité !

Saurez-vous affirmer sans détour que toutes les mères doivent pouvoir s'impliquer dans la scolarité de leurs enfants, que toutes les femmes doivent pouvoir travailler et s'engager dans l'espace public, quelle que soit leur religion, "ostensible" ou non ? Et pas uniquement pour le folklore, pour cuisiner des pâtisseries pour vous et vos enfants, mais pour faire valoir leurs droits !

Pour retrouver les contacts de tous les candidats et la lettre en format pdf, cliquez ici
Collectif MTÉ – Mamans Toutes Égales
Tag(s): 
Tag(s): 
Tag(s): 
Tag(s): 
Tag(s): 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question est pour vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées (spam).
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.

© 2013 CCIF. Tous droits réservés.