BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Lieux de culte : le CCIF adresse un courrier au ministre de l’Intérieur

#

Gérald DARMANIN Ministre de l’Intérieur 

Place Beauvau

75008 PARIS 

Saint-Denis la Plaine, le 14 août 2020

Lettre recommandée avec accusé de réception

Objet : Mise en œuvre de plan de sécurisation des lieux de culte

Monsieur le ministre de l’Intérieur, 

Nous souhaitons porter à votre attention l’inquiétude de la communauté musulmane de France à l’égard des lieux de culte. En effet, en l’espace de dix jours, deux mosquées ont été victimes d’incendies qui seraient d’origine criminelle. 

Les nombreuses dégradations à l’encontre des lieux de culte ne sont pas nouvelles en France et sont en hausse. C’est la raison pour laquelle nous alertons les autorités publiques et les responsables de mosquées à ce sujet. 

Il est indéniable que malgré le discours niant la réalité de l’islamophobie, une haine susceptible de conduire à des actes criminels et meurtriers envers les personnes de confession musulmane s’est manifestée. 

L’article L. 111-1 du Code de la sécurité intérieure dispose que : « La sécurité est un droit fondamental et l’une des conditions de l’exercice des libertés individuelles et collectives.L’État a le devoir d’assurer la sécurité en veillant, sur l’ensemble du territoire de la République, à la défense des institutions et des intérêts nationaux, au respect des lois, au maintien de la paix et de l’ordre publics, à la protection des personnes et des biens. Il associe à la politique de sécurité, dans le cadre de dispositifs locaux dont la structure est définie par voie réglementaire, les collectivités territoriales et les établissements publics de coopération intercommunale ainsi que les représentants des professions, des services et des associations confrontés aux manifestations de la délinquance ou œuvrant dans les domaines de la prévention, de la médiation, de la lutte contre l’exclusion ou de l’aide aux victimes. »

Tous ces évènements démontrent l’urgence d’une intervention des autorités publiques afin de protéger efficacement les sites accueillant les personnes de confession musulmane.

En 2015, le ministère de l’Intérieur, dans le cadre du renforcement de Vigipirate, activait certaines mesures visant notamment à une meilleure coordination de « la surveillance des sites cultuels » avec un objectif clair : « Prévenir les actes de violences contre les sites relevant des diverses confessions religieuses ». Cela n’a visiblement pas suffi. 

Ainsi, à titre de prévention et en vertu de vos compétences en matière de maintien de l’ordre public, nous vous sollicitons afin d’étendre l’application du plan de sécurisation des édifices du culte, des lieux de sépulture et des centres éducatifs et sociaux à caractère confessionnel, en dotant ces sites d’un dispositif de protection et de surveillance. 

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le ministre de l’Intérieur, l’expression de nos respectueuses salutations. 

% commentaires (6)

Salam aleykoum, ce salut invite à la paix.
Monsieur le ministre.
Nobstant les discours de rigueur , nous musulmans ne sommes pas dupe de l’état d’esprit qui règne au sein des institutions. Considérés comme une cinquième colonne nous savons ce qu’il en est de la considération étatique à notre égard. Cependant, l’état de droit qui structure ce pays, doit être mis en pratique de façon égalitaire et ce, quelque soit le degré d’acrimonie que l’on peut avoir.
Nous ne pouvons imaginer Monsieur le ministre que le double standard soit le mode de gouvernance de la République et pourtant, que de signes négatifs envoyés, que d’affirmations péremptoires, de dénégations, de procès d’intention, que de bêtises racontées, que d’ignorances diffusées.
Devons nous constituer des groupes d’auto défense pour préserver nos biens et palier ainsi au manque d’entrain des services étatiques à nous protéger ?
Quelles sont les perspectives que vous voulez mettre en œuvre hormis un contrôle social coercitif ?
J’ose espérer Monsieur, qu’un souffle nouveau, fruit de réflexions rationnelles puisse redonner confiance à une communauté religieuse toujours trop stigmatisée. Il est vrai que les paramètres et agendas qui guident les actions politiques ne peuvent qu’infirmer nos souhaits, pour le meilleur, mais surtout pour le pire, celui de voir une catégorie de citoyen mis au pilori par soucis électoraliste.

Erratum, lire nonobstant…

Dieu n’existe pas ..

Toi non plus, je ne te vois pas. Tu n’est qu’un robot .

 » je crois Sganarelle que deux et deux font quatre et que quatre et quatre font huit …  » Don Juan

Don Juan ou le festin de pierre … Moliere

Hein… Qui me parle ? Un être virtuel, fruit de l’intelligence artificielle ?
Décidément, on arrête pas le progrès…

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.