BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Un médecin adresse des propos islamophobes à une infirmière de son service

#

Nassera est infirmière au sein d’une clinique, elle est appréciée de sa hiérarchie et de ses collègues. Elle se heurte malheureusement à la malveillance d’un des médecins de l’établissement, qui va multiplier les remarques désobligeantes et agressives du fait du port de son foulard : 

-« Ça me fout le cafard ce que vous portez sur la tête ! » 

-« Daesh ! »

Dans le cas de Nassera comme dans nombre d’autres, c’est la médiation qui a pu désamorcer la situation: le service juridique du CCIF prend contact par courrier avec la direction de l’institution concernée et en effectuant un rappel du cadre légal invalidant l’acte en question. Ce rappel de la loi et des droits de l’employée est salutaire: la perception de la légalité a tendance à être imprécise sur la question de la laïcité, ce qui est imputable à son utilisation commune.


Dans ce même courrier, le service juridique va sensibiliser à la situation du discriminé. En effet, il n’est pas toujours évident pour la hiérarchie de percevoir à quel point s remarques répétées, comme dans le cas de Nassera, peuvent nuire à la quiétude morale de l’employée concernée.
Pour finir, il faut rappeler que les procédures judiciaires sont toujours pesantes, même si parfois absolument nécessaires. C’est pourquoi le CCIF privilégie toujours une résolution rapide à travers une médiation en proposant à l’institution concernée le moyen de mettre fin rapidement au préjudice du requérant afin que celui-ci puisse reprendre son activité au plus vite, sans être forcé de s’interrompre, et dans des conditions respectueuses de sa liberté religieuse. 
Dans le cas de Nassera, la médiation a été un succès, puisque c’est la direction de l’établissement elle-même qui s’est chargée de rappeler à l’ordre le médecin concerné. 

Dans sa réponse au courrier du CCIF, la clinique a souhaité se désolidariser des propos et comportements du médecin en question, tout en réitérant son soutien à Nassera, exprimant sa satisfaction de son travail. La Direction a, de plus, mis en place un rendez-vous avec elle afin de lui exprimer son soutien.

% commentaires (3)

Salam aleykoum, ce salut mérite t-il des propos islamophobes ?
La « beaufisation » de la société est actée, elle a toujours été en latence,attendant LE stimulus qui la fera émerger d’une manière ou d’une autre.

çà arrive , çà arrive …

Le Dupont la joie à toujours existé ,on fait avec ….

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.