BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Amine El-Khatmi (Printemps Républicain) accuse le CCIF d’être responsable de « 300 morts dans notre pays »

Alors que la grande marche nationale et républicaine du 10 novembre avait démontré une unité historique contre la stigmatisation et la haine des musulmans, le soir-même de ce rassemblement avait lieu un débat sur BFM TV entre Amine El-Khatmi (du groupuscule Printemps Républicain) et Danièle Obono (France Insoumise). Durant ce débat, M. El-Khatmi a prononcé les mots suivants :

« Oui le CCIF, ce sont des gens qui sont proches de l’islam politique, de l’islamisme, de ce qui a fait 300 morts dans notre pays en cinq ans. »

Beaucoup de choses se sont dites sur le CCIF ces derniers jours, notamment de la part de ceux qui estiment, à l’instar de M. El-Khatmi, qu’il n’y pas d’islamophobie en France, que le foulard est un étendard politique (voire un signe du terrorisme) et que les musulmans (ou supposés musulmans) qui s’organisent pour défendre leurs droits ont une idée derrière la tête. Marianne a même menti, en publiant un article ridicule qui prétend que le CCIF serait un « cartel » qui a tenté « de faire taire Charlie par voie de justice », alors que cela est simplement faux ; le CCIF n’attaquant jamais la liberté de critiquer les religions.

Il est donc tout à fait naturel, quand on estime que « l’islamophobie » a été inventée par les musulmans eux-mêmes pour dissimuler leurs desseins politiques, de ne pas reconnaître l’objectif de cette marche, et de tout faire pour la saboter. Passons sur cela, car ça n’a évidemment pas fonctionné, et les manuels d’Histoire retiendront tout autant les présents à cette marche que ceux qui ont revendiqué leur absence.

Mais de là à prétendre que le CCIF serait proche d’une idéologie « qui a fait 300 morts dans notre pays », à quelques jours du 13 novembre, où nous sommes censés nous souvenir des victimes et faire un bilan sur les mesures qui luttent contre la radicalisation violente et le terrorisme, cela relève de l’infamie la plus totale. M. El-Khatmi prétend dans l’émission qu’il est « prêt à s’en expliquer » : il le fera donc au tribunal, car comme pour son ami Gilles Clavreul (qui nous avait accusés d’antisémites et qui a été condamné en appel pour cela), le CCIF entreprend de poursuivre en justice M. El-Khatmi pour ses propos diffamatoires.

% commentaires (19)

Salam aleykoum, (ce salut est-il radical ?)
Paraphrasons Alexis de Tocqueville dans son livre  » de la démocratie en Amérique »:

« Amine El-Khatmi fait mille efforts inutiles pour s’introduire dans une société qui le repousse ; il se plie aux goûts de ses oppresseurs, adopte leurs opinions, et aspire, en les imitant, à se confondre avec eux. »

Autrement dit amine el Khatmi , comme zinheb , comme rachid khasi , est le bon musulman coupable d’integrer une societé qui par essence le rejette au motif qu’il en partage les valeurs , in fine khaled Kelkal et ses succeseurs qui se sont opposés à la mortification de l’adhesion sont les purs , les vrais défenseurs d’une identité supossée qui passe par le voile , le burkhini , le halal dans les cantines et le replis identitaire … çà porte un nom çà mon Daron !

Autrement dit le Sieur Amine El-Khatmi est pour faire une analogie ,un esclave de maison (en opposition à l’esclave des champs) qui dès lors que son maitre est malade s’exclamait  » Nous sommes malade ».
Plus prosaïquement : Il n’est que le défenseur des coups tordus de Bob Denard et de la françafrique,de l’imposition d’une monnaie le franc Cfa qui humilie ,de bombardements qui ont générés le chaos en Libye et plus si affinité….

Il n’empêche que le néologisme « islamophobie » est très ambigüe comme le rappelait le ministre de l’intérieur sur Europe 1 ce matin (à la moindre critique sur l’islam ou avis contraire à celui du CCIF on est islamophobe), et que « islamismophobie » serait mieux comme le proposait un dessinateur sur France 2 samedi soir.

Pinailler sur un terme permet opportunément de ne pas parler du fond qui est un racisme anti-arabe qui s’est muté en haine de l’islam. Cette attitude permet de dénier aux musulmans le fait qu’on puisse les haïr. La pseudo ambiguité du terme ne concerne que ceux qui veulent oblitérer une réalité.

Ce n’est pas pinailler, si c’était plus clair il n’y aurait pas de problème. Vous êtes très excessif dans vos termes: anti-arabe, haine, etc… C’est très violent, loin de la réalité, c’est une idée fixe chez vous, il faudrait arrêter de vous victimiser. Bon.. je ne connais pas votre vécu, il y est peut être pour quelque chose.

Les polémiques sont suscitées afin de masquer le fond (bis repetita) ,c’est une technique archi-usitée .Présenter un tableau des problématiques n’est pas excessif ,sauf pour ceux qui pratiquent le déni.Le racisme anti-arabe est constitutif de la période coloniale ( lire : »coloniser ,exterminer » ou « la république impériale » de Olivier Le Cour Grandmaison),tu pourras prolonger ta lecture avec un livre introuvable, du sociologue Fausto GIUDICE avec son opus  » arabicides » .
Quant à la victimisation…..la France se plaint à qui veut l’entendre des visées « musulmanes-islamistes-intégristes-radicalisées qui veulent mettre au pas la république en danger. Que n’entendons pas avec les atermoiements médiatico-politiques ,leurs larmes de Crocodiles,leurs gémissements et autres cris de douleurs de voir « des musulmans en vouloir au mode de vie des indigènes » (dixit). Qui se victimise déjà ?

c’est stupide , l’islam n’est pas une race , mais une religion , s’ il y a des lapon(es) converti(es) à l’islam , tout est à redouter , çà n’en fait pour autant une race victimisée , je suis citoyen français et la constitution me donne le droit de dire comme Welbeck que toutes les religions sont connes mais que la plus conne de toute c’est l’islam .. c’est tout , ce n’est pas à la France de s’adapter à votre religion , mais l’inverse .. quelques intelligent(es) l’ont compris d’autres pas , vous faites partie des derniers , c’est bien dommage .

Ce qui est stupide c’est de critiquer sans savoir,de laisser son pathos aux commandes sans utiliser ses neurones.Il faut dire qu’au deuxième degré ces critiques sont marrantes.Tu peux penser ce que tu veux et le dire,l’islam à le dos large ( les chiots jappent la caravane passe).Pourrais-tu dire la même chose sur le judaïsme ?
Ton attitude victimaire ( ce n’est pas à la France de s’adapter etc….) est partagée par tout nos émotifs qui pensent que l’islam à été suscité que pour les embêter eux….Mdr. Le nombrilisme hexagonal n’est pas usurpé.
Par contre la France doit s’adapter à la réalité de l’altérité et non pas végéter dans son monde chimérique et ainsi vouloir tordre cette même réalité à ses fantasmes.

Pourriez vous s’il vous plait faire preuve d’un peu plus d’humilité , vous n’avez pas le monopole de l’intelligence et votre propention à faire OPA sur le capital neuronal me gene

« La France doit s’adapter à la realité de l’alterité … » c’est du performatif à l’etat pur çà , c’est mon daron qui dit et la France s’adapte , ben non … meme Jupiter pourtant pas emotif embeté , dit que  » l’echec de notre modèle se conjugue avec la crise que vit l’islam  » encore un aux prises avec ses fantasmes .

« Pourriez vous s’il vous plait faire preuve d’un peu plus d’humilité , vous n’avez pas le monopole de l’intelligence et votre propention à faire OPA sur le capital neuronal me gene

« La France doit s’adapter à la realité de l’alterité … » c’est du performatif à l’etat pur çà , c’est mon daron qui dit et la France s’adapte , ben non … meme Jupiter pourtant pas emotif embeté , dit que » l’echec de notre modèle se conjugue avec la crise que vit l’islam » encore un aux prises avec ses fantasmes . »
Nous ferais-tu comme un complexe d’infériorité ? Tu ne supportes pas la contradiction ? L’altérité gène ta superbe ?
La France qui est un monde ( de fou) en soi va à l’encontre du monde entier dans la gestion de la différence. Sur d’elle et dominatrice ,veut conformer l’autre à son nombril ,l’aliéner, quand le reste du monde (le vrai) prend acte en respectant les particularités y compris des français résidant en leur sein.
Il est vrai que l’emblème de la France ,le Coq qui est le seul animal qui chante même les pattes dans le fumier…..

Dans votre cas, le daron, ne faudrait il pas aussi créer un néologisme qui serait la définition d’une phobie anti-française ? Car décidemment ce pays, qui est peut être le vôtre, vous le détestez, cela transpire à chacune de vos interventions. Chaque dénonciation, juste ou injuste, d’une manifestation jugée par vous islamophobe, est l’occasion de clouer la France au pilori. Bien pratique finalement, ce concept d’islamophobie.

Pas besoin de l’islamophobie pour déconstruire la France Potemkine. Il est clair qu’émettre la moindre critique envers une entité qui se prend de haut (pléonasme) est considéré comme un crime de lèse majesté. J’aime tendre le miroir de la réalité à ceux qui végètent dans leur monde chimérique. Les réactions sont bien souvent stéreotypées, à la hauteur du déni.

Les miroirs sont rarement parfaits et sont souvent déformants… Pris connaissance d’une information ce jour sur le net: une religieuse catholique non admise dans un EHPAD à cause de son voile qu’elle ne veut pas enlever. Le prêtre crie à la christianophobie, tout comme un imam aurait crié à l’islamophobie ! Alors qu’il ne s’agit que de laïcité puisque le règlement intérieur interdisait ces signes ostensibles. A la limite je comprendrais qu’on parle de laïcisme, mais pourquoi vouloir tout ramener à SA religion ? Sinon une fois de plus pour se victimiser… (concept autoflagellant plus chrétien que musulman d’ailleurs)

Une cécité ,une myopie ,voir une paraplégie réflexive peuvent altérer le regard dans un miroir,d’autant qu’elles sont souvent alliées à une mauvaise foi.Bref ,pas de quoi fouetter un Chat.
La laïcité demande à l’état d’être « neutre » ainsi qu’à ses agents,mais pas aux individus .Beaucoup ont une lecture restrictive de ce concept (les adeptes d’Emile Combe).Lire à ce sujet le bouquin très intéressant de Jean Baubérot « les 7 laïcités françaises » ou il décline les différentes façon d’aborder la laïcité.
C’est la France qui se victimise ,geint et se tord de douleur en invoquant sa perte de repère ,un islam « conquérant  » qui en veut à SON modèle ( alors qu’ailleurs en Europe point de crises d’hystérie) Bref ce pays crie à qui veut l’entendre ;  » font rien que nous embêter !!! » (mdr)

C’est un plaisir de débattre avec vous le daron… Je n’ai jamais voulu dire qu’il était normal, voire légal de s’en prendre à une patiente du fait de ses signes religieux ostensibles (ce qui serait normal et légal pour une fonctionnaire). J’ai juste voulu dire que lorsque cela arrive, aussitôt chaque communauté se sent visée en tant que telle ! Ici c’est les cathos qui se sentent visés, souvent ce sont les musulmans, alors que c’est la religion qui est visée, d’où mon utilisation du terme « laïcisme » lorsque la laïcité est invoquée exagérément. Bon pourquoi « souvent » les musulmans, plus que les autres ? Parce que, par exemple, chez les chrétiens, se sont les ecclésiastiques seulement qui sont ostensibles, chez les musulmans ce sont les ecclésiastiques ET les croyants, c’est juste une question de nombre et de statistiques…

« C’est un plaisir de débattre avec vous le daron… Je n’ai jamais voulu dire qu’il était normal, voire légal de s’en prendre à une patiente du fait de ses signes religieux ostensibles (ce qui serait normal et légal pour une fonctionnaire). J’ai juste voulu dire que lorsque cela arrive, aussitôt chaque communauté se sent visée en tant que telle ! Ici c’est les cathos qui se sentent visés, souvent ce sont les musulmans, alors que c’est la religion qui est visée, d’où mon utilisation du terme « laïcisme » lorsque la laïcité est invoquée exagérément. Bon pourquoi « souvent » les musulmans, plus que les autres ? Parce que, par exemple, chez les chrétiens, se sont les ecclésiastiques seulement qui sont ostensibles, chez les musulmans ce sont les ecclésiastiques ET les croyants, c’est juste une question de nombre et de statistiques… »
La question de fond à se poser est  » pourquoi tant de haine » ?.En effet ,il paraîtrait que la laïcité ( qui n’est que la religion de l’état selon Vincent Peillon ex ministre de l’éducation https://www.youtube.com/watch?v=9W09d-6lZs0 ) permet aux individus de croire et d’afficher leur croyance ,le french paradox aidant ,nous pouvons constater la dichotomie entre les intentions et les faits.Les autres pays européens n’affichent pas autant de slogans ,mais appliquent des principes de liberté basiques.Ne faudrait-il pas que la France cesse son attitude d’autiste afin de se rallier à une réalité incontournable ,celle de la pluralité .Qu’elle cesse sa paranoïa en supputant des velléité de pouvoir de la part des religions.
Le problème n’est-il pas pathologique,lié à une histoire non digérée pour un pays qui fut la fille aînée de l’Eglise ?
Ce pays ne doit-il pas enfin, se regarder dans les yeux, afin d’effectuer son aggiornamento et évoluer avec la réalité ?

Je ne vois pas pourquoi la France devrait s’aligner sur les autres pays européens, on a le droit d’être en pointe tout de même… et je ne vois pas où est la haine. Effectuer un aggiornamento ? Pas faux… On en est toujours sur la laïcité héritée de 1905, alors qu’il ne fallait légiférer qu’en considérant la religion chrétienne, aujourd’hui s’y ajoute la religion musulmane (les autres étant marginales) cela mériterait une mise à jour.

Pourquoi ne pas imiter les systèmes qui fonctionnent sans trop d’accrocs ? La question peut paraître incongrue pour les tenants du statut quo . La haine se décline d’abord par des déclarations,elle se traduit ensuite par des remarques,des insultes et in fine,par des agressions physiques que subissent majoritairement les musulmanes.
Quand à la législation…..pourquoi y avoir recours au risque d’un inflation de textes alors que la loi 1905 est censée avoir résolu la situation ?
Les polémiques ( entretenues à dessein) sur l’Islam ( sur la gestion du fait musulman) soulignent surtout une immaturité ontologique de la nation française qui ne perçoit cette thématique que sous forme de rapport de force du fait d’une paranoïa qui taraude un inconscient collectif persuadé que l’altérité veut avoir le dessus.
La pacification des esprits passe d’abord et avant tout par une réflexion et une introspection sur un modèle français suranné.

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.