BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Des fidèles de la Grande Mosquée de Reims menacés par un homme portant une arme factice

#

Ce mardi 4 juin, après la prière de la fête de fin de ramadan (Aid Al-Fitr), un septuagénaire a menacé (au pistolet à billes) plusieurs personnes qui sortaient de la mosquée Sainte-Anne de Reims, provoquant la panique et la mise en place d’un dispositif de sécurité particulier.

La scène a été en partie filmée par un témoin qui explique que l’homme armé avait un comportement suspect déjà avant la prière : « Il avait mis des plots oranges sur les places de parking pour empêcher les gens de se garer et se rendre à la prière collective », témoigne Mohamed Tamini, auteur de la vidéo :

Habitant près de la mosquée, le suspect a pointé son arme factice sur un groupe de fidèles qui sortaient de la mosquée et a manifesté un comportement très étrange, selon les témoignages recueillis par France 3 Grand Est. Selon Mohamed Bouzaggou, président de l’association de la mosquée, « c’est un acte qui nous pousse à la vigilance ». L’auteur de la menace, qui selon L’Obs est quelqu’un de « désorienté », a été placé en garde à vue. Nous attendons les résultats de l’enquête afin de comprendre ses motivations.

Nous rappelons également aux responsables de mosquées qu’il est possible de mettre en place des dispositifs de sécurisation des lieux de culte.

Depuis plusieurs années, le CCIF alerte sur les menaces (tags islamophobes, têtes de porc, profanations) qui touchent certains lieux symboliques musulmans (mosquées, cimetières). Il est de plus en plus urgent de prendre ces menaces au sérieux (nous saluons à ce sujet la réactivité de la police de Reims, qui est intervenue immédiatement et a confiné plusieurs centaines de fidèles à l’intérieur de la mosquée pendant une demi-heure), mais aussi et surtout d’œuvrer collectivement à l’apaisement, afin d’éviter l’irrévocable (qui a pu se produire en Grande-Bretagne, au Québec ou en Nouvelle-Zélande).

Voir à ce sujet cet extrait du documentaire Ta Dernière Marche dans la Mosquée

On ne cessera de le répéter : la représentation des musulmans dans certains médias et l’instrumentalisation des questions liées à l’islam par certains politiciens sont indéniablement des facteurs qui provoquent la haine à l’encontre des musulmans et de tous les signes qui marquent leur présence dans la société. Au lieu de nourrir le rejet, il est temps que les provocateurs de haine et des discours idéologiques abjects (du type « le grand remplacement ») prennent conscience de l’impact désastreux que leurs discours peuvent avoir sur les personnes « déséquilibrées ». C’est ce discours qui constitue l’une des véritables menaces, et celle-ci n’est pas factice.

Retrouvez le témoignage filmé par France 3 Grand Est

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.