BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Mamans accompagnatrices, il est encore temps d’agir !

#

La journée du 21 mai 2019 est marquée du sceau de la honte. Peu après 16h, le Président du Sénat, Gérard Larcher, a annoncé les résultats du vote solennel des sénateurs au sujet du projet de loi “Pour une école de la confiance” proposé par le Ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer.

Dans ce projet de loi, un amendement adopté le 15 mai au Sénat, retient toute notre attention : l’amendement 100 Quater que les sénateurs du groupe politique Les

Républicains, majoritaires au Sénat, ont fièrement proposé. Ce dernier a pour but, sous couvert d’uniformisation du principe de laïcité, d’interdire aux mamans accompagnatrices portant le foulard de participer aux sorties scolaires des enfants. D’ailleurs, le groupe LR n’en est pas à son coup d’essai comme nous vous l’expliquions en février dernier.

Comme un grand nombre de mamans, Leila* s’interroge : “Si cette loi purement discriminatoire est définitive, que vais-je dire à mes enfants ? Que leur maman ne peut plus les accompagner aux sorties scolaires car on ne voit pas ses cheveux ? Aujourd’hui c’est pour les sorties scolaires, demain ce sera quoi ?”

Dans ce cadre, nous vous avons sollicités afin que vous puissiez interpeller vos élus pour avoir des réponses. Et vous avez été très nombreux à répondre à notre appel, et ainsi à sensibiliser vos élus au sujet de cet amendement.

Le projet de loi a certes été adopté par le Sénat mais la bataille politique n’est pas encore terminée et le CCIF compte bien lutter jusqu’au bout afin de faire valoir les valeurs de la République qui font la devise française. Forcer des milliers de femmes et mères de famille à se dévoiler au nom de la laïcité, alors que le concept originel souhaité par Aristide Briand a pour objectif la réalisation des libertés individuelles, est un non-sens absolu.

La prochaine étape se jouera devant la commission mixte paritaire composée de 7 députés et  de 7 sénateurs. Cette commission aura deux principales missions :  

  • discuter des points de désaccords sur le texte modifié par le Sénat et,
  • tenter de proposer un texte de conciliation.

Sera ainsi sur la table des discussions, l’amendement interdisant la participation des personnes accompagnatrices de  porter un signe ou une tenue par lesquels ces dernières manifestent leur appartenance religieuse. En d’autre termes, autoriser à dire non à une femme qui porte un couvre-chef par conviction, lorsque celle-ci se portera volontaire pour encadrer une sortie scolaire dans laquelle se trouve peut-être son fils, sa fille, sa sœur, son frère, son voisin…

Il est crucial que chaque personne concernée ou non par cet amendement puisse prendre en considération les dangers que ce type de loi pose pour le vivre-ensemble. Comme nous l’avons vu dans le cadre de la loi “Anti-casseurs”, les privations des libertés individuelles ont été largement inspirées par l’état d’urgence de 2015. Ainsi, une atteinte à la liberté portée à une partie de la population ne peut avoir que des effets terribles sur toute la population sur le long terme. Se taire devant de telles injustices et discriminations, c’est faire le lit d’une vision liberticide du droit.

Alors, demandons à nos élus : que comptez vous faire pour faire barrage à cet amendement qui trahit le fondement même de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat.

La mobilisation continue et le CCIF sera, comme il l’a toujours été, du côté de la justice et du droit.

#MamanAvantTout

#EnsembleNousSommesPlusForts

Articles associés

% commentaires (16)

Bonjour,
Je suis écoeurée et le mot est faible. Quand d autre pays avance a grand pas sur l’Union, d’autre s’engouffre dans la honte et la discrimination pointée. Tolérance zéro.
La laïcité ne fait pas parti de leur vocabulaire ni de leur valeur.
C’est de l’acharnement, du harcèlement contre la communauté musulmane qui est clairement visée. Ils ne prennent pas en compte les conséquences que cela causeraient tant a l’enfant qu’à la maman montré du doigt parce qu’elle est voilée. Et ALORS??? Cela les punit réciproquement parce que la conviction religieuse n’est pas la même. Alors expliquez moi la laïcité. Bref, discours sans queue ni tête, acharnement politique sur notre communauté qui hélas est faible a côté de la grande puissance intouchable de la communauté juive a qui on défend tout les honneurs. Nous n’avons pas les mm valeurs. Pourtant le cœur est un organe commun a tous…..

Bonjour,

Auriez-vous une idée de quand aurait lieu cette commission mixte paritaire ? Comment seront choisis les élus participants ?

J’ai vu que le projet de loi avait été adopté avec une très forte majorité. Sauriez-vous comment voir quels sont les élus qui ont voté pour ?

Merci pour tout ce que vous faites.

Bonjour,
La date n’est pas encore fixée et nous n’en savons pas plus sur les élus qui y participeront pour le moment.
Rendez-vous sur le site du Senat pour savoir quels sénateurs se sont posés contre/pour.
Cordialement,
L’équipe communication

Merci pour votre retour.

Je me permets du coup d’apposer ici le lien que j’ai trouvé si cela peut intéresser d’autres lecteurs :

http://www.senat.fr/scrutin-public/2018/scr2018-118.html

Je suis trop pudique pour publier le lien via mon Facebook, mais l’analyse du scrutin pourrait probablement être un baromètre intéressant pour les élections européennes de ce dimanche.

En tout cas merci le CCIF, c’est rarissime que je m’intéresse un tant soit peu à ce que font « nos » politiciens…

Ce n’est ni une question de religion, ni une question d’ethnie ou de croyances NON c’est une question de LIBERTE de DIGNITE. Personne ne devrait cautionner et laisser passer sans elever sa voix. Toujours les mêmes que l’on pointe du doigt il est temps de dire STOP.

Complètement stupide je ne suis pas voilée mais je soutiens toutes ces mamans qui sont des MAMANS simplement et non des pestiférées, peut être avec plus de savoir être et savoir vivre que certaines françaises!!!!
Bravo pour l exemple que l on montre à nos enfants, c’est pas un joli monde qui se prépare

Bonsoir,
Que dit la loi concernant les représentants des parents d élèves voilés ? Pouvons-nous nous participer ? Malgré que le boycott va prendre de l ampleur !
Merci pour tout

Bonjour,
N’hésitez pas à contacter notre permanence juridique gratuite au 01.49.21.22.22 pour en savoir plus. Nos juristes répondrons à vos questions.
Cordialement,
L’équipe communication

Est-il encore possible d’agir ?

Oui, comme indiqué il faut saisir vos députés car la projet de loi sera proposé à l’Assemblée nationale prochainement (nous n’avons pas encore la date).
Cordialement,
L’équipe communication

Asw

Nombres de personnes se couvrent les cheveux avec un turban non par conviction religieuse mais juste par effet de mode… il est de même pour la barbe … comment donc faire la distinction entre celui qui le fait parce que musulman ou juste parce que « ça me va bien »!
Il est de même des jupes longues… Interdire de s’habiller de tel ou tel manière c’est enlever une partie de notre liberté ! Jusqu’ou ira t on?

Urgent il faut se mobiliser
Svp signez et partagez à Max
Une pétition est en ligne
Pouvez-vous m’aider en signant cette pétition ?
http://chng.it/fTXmQVmH
Tous les parents ont le droit d’ accompagner leurs enfants lors des sorties scolaires

Guémar K a lancé cette pétition adressée àDéputé.e.s de l’Assemblée Nationale et à Mr Emmanuel MACRON président de la république française.

Chaque individu porte en lui sa foi et a le droit de l’afficher, ceci n’est en rien un écart au règlement intérieur de l’école quand les couleurs et les valeurs de la République en vigueur sont respectées.

Cette pétition fait suite à  l’amendement voté le mercredi 15 mai par le Sénat alors qu’il avait été rejeté par l’Assemblée Nationale qui  : « interdit aux parents d’accompagner leurs enfants lors des sorties scolaires lorsqu’ils portent « des signes religieux » : foulard, voile, kippa, la calotte, le Tsitsit, habit de Nonne, voile de soeurs chrétiennes , soutane, croix de Jésus …..

Mais laissez ces femmes et hommes accompagnateurs (et trices) libres d’aller et venir afin de rendre service à l’école de la République en donnant un coup de main aux enseignants lors des sorties scolaires. L’Etat devrait les remercier et non pas les exclurent sachant qu’ils le font bénévolement. SOYONS UNIS ET DONNONS NOUS LA MAIN POUR ACCOMPAGNER ENSEMBLE NOS ENFANTS A L ECOLE.

Cela est contraire aux valeurs de l’amour, de l’entraide et de la fraternité entre les êtres humains qui se doivent un respect mutuel quelque soit leurs appartenances (ou non) religieuses et sexuelles. 

« La liberté commence où l’ignorance finit ‘ citation de Victor Hugo 1802-1885.

Après le vote au Sénat, la loi n’est pas définitivement adoptée puisqu’elle doit repasser devant l’Assemblée nationale et le gouvernement s’est montré plus que réservé quant à son « interdiction légale », rappelant qu’elle contreviendrait à un avis du Conseil d’Etat. 

Merci de signer cette pétition et la partager pour que les députés députés n’inscrivent pas cet amendement dans la Loi.

Salam,

quel élu pouvons nous sollicités pour cette étape cruciale?

Vous pouvez solliciter vos députés car le prochain vote aura lieu à l’Assemblée National.
Cordialement,
L’équipe communication

Il semble que Blanquer a changé d’avis sur le sujet, et ne pense pas que cet amendement sera adopté. En tout cas, la défense des libertés individuelles demande que nous ne laissions pas passer cela.

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.