BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Carrefour, injure publique et islamophobie d’une hôtesse de caisse

#

Accompagné de sa femme et de ses enfants, Zakarya* se rend dans le centre commercial Carrefour Villabé situé dans l’Essonne en Ile-de-France. Une fois à la caisse du magasin Carrefour, l’hôtesse fait preuve d’une attitude pour le moins particulière.

“Au moment de payer, je n’avais pas l’appoint et la caissière, très désagréable me dit qu’elle n’est pas la Banque de France. Je n’ai pas compris sa réaction surtout qu’il ne s’était rien passé jusque là d’anormal”, explique le père de famille. Surpris, Zakarya répond qu’à la Banque de France il n’y a pas de distribution de pièces. Comprenant que la conversation ne mènera nulle part, le père de famille explique à l’hôtesse qu’il ne souhaite pas poursuivre l’échange.

Mais la caissière ne l’entend pas de cette oreille et semble outrée qu’il ait pu ainsi décider de mettre un terme à leur échange, elle va ensuite apostropher Zakarya d’un, “moi, je ne porte pas le voile !”

Sous-entendant ainsi la soumission des femmes portant le foulard et leur supposé silence devant les hommes. Dialectique très utilisée par de nombreux islamophobes ne souhaitant pas reconnaître que les femmes musulmanes peuvent décider de porter le foulard ou même pire, de penser par elles-mêmes.

“Je n’ai pas compris ce que cette ignoble réflexion raciste et islamophobe faisait là, j’ai donc demandé à voir un responsable qui est venu immédiatement”, explique Zakarya. Il ajoute, “L’hôtesse de caisse a reconnu les faits devant son responsable”.

Zakarya a saisi le CCIF. Il a compris l’importance de dénoncer les discours discriminants et islamophobes. “Je ne pouvais pas laisser passer cela, ça s’est passé devant ma femme et mes enfants”, résume-t-il visiblement affecté par la scène.

Le CCIF va saisir la direction de Carrefour et nous espérons que le groupe répondra avec la plus grande fermeté face aux agissements de leur salarié. Nous exigeons que des mesures soient prises pour éviter que l’incident ne se reproduise et nous souhaitons que le groupe Carrefour se positionne clairement sur cet incident en présentant des excuses à la famille de Zakarya. Enfin, il est nécessaire que des formations de sensibilisation aux discriminations soient mises en place au sein de l’enseigne afin de lutter contre le danger qu’elles représentent pour le vivre-ensemble en France.

La discrimination et l’islamophobie n’ont pas leur place en France.

SOUTENEZ LE CCIF POUR FAIRE RECULER L’ISLAMOPHOBIE. AVEC VOTRE SOUTIEN, TOUT EST POSSIBLE !

Articles associés