BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Agnès Thill, l’élue en roue libre sur l’islamophobie et les stigmatisations

#

Demain, jeudi 24 janvier, le cas de la député de l’Oise sera étudié à l’occasion de la prochaine réunion du bureau du groupe En marche à l’Assemblée. Et pour cause, l’élue qui enchaîne les déclarations stigmatisantes et islamophobes risque enfin l’exclusion.

Rappel des faits :

17 janvier dernier : Agnès Thill envoie  une lettre de 9 pages à ses collègues du groupe LREM. Nous vous avions publié l’extrait qui faisait un lien entre la PMA et l’éclosion d’écoles coraniques. Plus grave encore, l’élue, faisant toujours référence aux écoles coraniques expliquent que les enfants y entrent modérés pour en ressortir “adolescents moins modérés”. Inutile de commenter l’expression “nos amis musulmans” répétée à tort et à travers au cours de son argumentaire comme pour amoindrir la gravité de ses propos.

Suite à la réception de cette lettre de nombreuses voix s’élèvent au sein du groupe pour dénoncer les propos de l’élu et les condamner.

21 janvier : Trente députés du groupe LREM signent une lettre adressé à Gilles Le Gendre, président de la LREM à l’Assemblé Nationale, afin de demander des sanctions exemplaires à l’égard de l’élue.

Extraits :

“Nous ne pouvons tolérer les raisonnements islamophobes, homophobes et paranoïaques d’Agnès Thill. Ce comportement blesse nos concitoyens, nos militants, nous-mêmes et déshonore notre Groupe (…) Ainsi nous te le demandons solennellement quelle réponse de fermeté vas-tu apporter à la suite du comportement inadmissible d’Angès Thill ? Quelle sera la réaction du groupe La République En Marche, à son encontre ?”  

Force est de constater que l’élue n’en est pas à sa première sortie islamophobe, la preuve en est ce tweet posté en septembre 2018 et supprimé peu après la publication :

L’infantilisation des musulmans, qu’Agnès Thill qualifie tantôt “d’adorables” ou de “nos amis les musulmans”, n’enlève rien à la portée stigmatisante du discours de cette élue.

Demain, jeudi 24 janvier se tiendra la réunion du Groupe LREM et nous espérons que l’exclusion de la député Agnès Thill sera actée. N’hésitez pas à faire part de votre indignation aux élus du groupe LREM. La diffusion du discours islamophobe est à condamner avec la plus grande fermeté. 

L’islamophobie n’est pas une opinion, c’est un délit.

Soutenez le CCIF : AdhérezFaites un don

Articles associés

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.