BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Sébastien Jallamion relaxé: la volte-face extraordinaire du Parquet

#
Hier se tenait le procès de Sébastien Jallamion, militant chez Riposte Laïque pour provocation à la haine, la discrimination, et la violence envers les musulmans.

 

Le parquet, à l’initiative des poursuites suite à notre signalement, s’est désisté le jour même du procès. Ce revirement est tout à fait surprenant et nous interroge. En effet, comment le Parquet peut-il justifier lancer des poursuites pour par la suite s’en dessaisir ?

La relaxe de Jallamion tient donc davantage du changement soudain d’attitude du Parquet, le Tribunal n’ayant d’autre choix en ce cas que d’entériner le désistement.. Notons également que pendant l’audience, Jallamion était loin de fanfaronner comme il en a l’habitude sur les réseaux sociaux.

 

Sébastien Jallamion n’en est pas à son premier propos haineux puisqu’il est un contributeur très actif de Riposte Laïque, site que le CCIF a fait condamner à plusieurs reprises aux côtés de la LDH, le MRAP…

La rhétorique haineuse de Sébastien Jallamion méritent d’attirer davantage l’attention des pouvoirs publics.

Au moment où Karim Amellal, Laëtitia Avia, et Gil Taïeb, travaillent à identifier les meilleurs moyens de lutte contre le cyberhaine, il importe que les magistrats fassent preuve de fermeté et de sévérité à l’endroit des marchands de haine.

A notre ministre de la justice Nicole Belloubet,  nous demandons comment le parquet peut déclencher des poursuites pénales puis se désister
le jour du procès en l’absence de tout nouvel élément le justifiant ?

L’islamophobie n’est pas une opinion, c’est un délit.

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.