BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Bruxelles – Table ronde sur la lutte contre l’islamophobie et la discrimination

#

Le CCIF était présent lors de la dernière table ronde sur la lutte contre l’islamophobie et la discrimination organisée par la Commission Européenne à Bruxelles.

Plusieurs ONG étaient également présentes: CDMR (Danemark), CCIB (Belgique), EMF (France), EFOMW (Belgique), ENAR (Belgique), Faith Matters/Tell Mama (GB), FEMYSO (Belgique), Hope not hate (GB), IHRC (GB), MRAX (Belgique), RAAC (Pays-Bas), OSF (Belgique).

Soulignons également la présence de la FRA,  l’Agence des droits fondamentaux qui a récemment publié une enquête sur le sentiment des musulmans de seconde génération en Europe sur la discrimination ainsi que de David Friggieri,  coordinateur chargé de la lutte contre l’islamophobie.

Ce dernier a été interrogé par le CCIF sur le bilan de ses visites nationales et notamment celle en France où la question de l’impact sur les musulman.e.s des mesures prises dans le cadre de l’état d’urgence a été évoquée. Ces questions font d’ailleurs l’objet d’un suivi minutieux.​​

Le CCIF, par la voie de Lila Charef, a abordé la question des libertés religieuses en entreprise et a estimé que le blanc seing donné par la CJUE aux entreprises véhiculent le risque que la question de la neutralité serve de prétexte à des pratiques discriminatoires. L’enjeu est ici social puisque la perspective d’emploi des femmes en est réduite, ce qui les rend d’autant plus vulnérables​, et nuit à leur autonomie financière​.

L’édiction de ces règlement intérieurs qui interdisent le port de signes religieux en entreprise vise surtout le port du foulard et sert finalement la cause des discriminants. Le fait d’employer des salarié.e.s affichant leurs convictions implique-t-il l’adhésion de l’entreprise à ces convictions? 

A ce titre, notons que parmi les personnes interrogées au cours de l’enquête de la FRA, 20% affirment avoir subi des discriminations sur la base de leur religion au cours des 5 dernières années dans des situations clés du quotidien à savoir, la recherche d’un emploi, le lieu de travail, l’éducation et le logement.

​Les discriminations dans les sphères de la vie courante sont donc massives​, et devraient provoquer une réaction forte de la part des pouvoirs publics, qui préfèrent prendre part à des polémiques stériles impulsées par les laïcistes en tous genres et leurs alliés d’extrême droite.

Ensemble, mobilisons​ – nous pour plus d’égalité et de justice.

Soutenez le CCIF pour mener haut et fort notre combat pour la justice. Nous avons besoin de vous.
Faites un don défiscalisé avant le 31 décembre 2017.

#MonArgentDéfendLaLiberté #JeSoutiensLeCCIF

 

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.