BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Incitation à la violence et apologie du terrorisme : Le CCIF saisit le parquet de Paris à l’encontre de « Résistance Républicaine » et Christine Tasin

C’est avec effroi que nous avons découvert le énième article de Christine Tasin, s’attaquant explicitement aux musulmans et incitant à la violence à leur encontre.

Pour rappel, Mme Tasin a été à plusieurs reprises condamnée par la justice pour des faits graves. Entre autres :

  • En août 2014, elle a été condamnée à 3000 Euros d’amende pour incitation à la haine raciale par le tribunal de Belfort,
  • En novembre 2014, elle est encore condamnée, cette fois-ci à Paris, par le tribunal correctionnel qui estime que Mme Tasin « incite de manière manifeste et intentionnelle (…) à la discrimination et à la haine contre l’ensemble des musulmans »,
  • En mars 2017, elle est une nouvelle fois condamnée par le tribunal correctionnel de Paris à payer 5500 Euros, pour incitation à la haine à l’encontre des musulmans.

Cette fois-ci, Christine Tasin a encore franchi un palier dans l’ignominie, en faisant l’apologie de l’acte terroriste qui a frappé des fidèles musulmans sortant de la prière à Londres. L’assaillant, qui a fauché sur la route plusieurs personnes avant d’être finalement arrêté, partisan des mêmes thèses d’extrême droite qu’elle, est présenté par Mme Tasin comme un « résistant au terrorisme », « assoiffé de vengeance ». D’après elle, « cela se comprend ».

Puis, basculant ensuite vers l’incitation claire au passage à l’acte à l’encontre des musulmans : « ce genre d’action était inévitable », « c’est humain » avant de conclure :

« L’attaque de la nuit dernière à Londres pourrait bien faire des petits partout ».

C’est précisément ce type de discours qui a encouragé et légitimé le passage à l’acte de Darren Osborne, l’assaillant actuellement détenu pour acte de terrorisme à l’encontre des musulmans par la police britannique.

On voit ici tout le danger et la violence, dans les propos comme dans les actes auxquels Mme Tasin encourage.

C’est pourquoi le CCIF a décidé d’agir sans délai :

Nos juristes ont pris connaissance hier du texte de Mme Tasin et le ministère de l’intérieur a été immédiatement alerté. Dans la foulée, un constat d’huissier a été dressé pour saisir toutes les preuves desdites déclarations.

Aujourd’hui, notre équipe juridique a fait un signalement à l’attention du parquet de Paris pour apologie du terrorisme et incitation à la discrimination, la haine, la violence. Nous espérons qu’après plusieurs condamnations judiciaires pour des faits similaires et compte tenu de la gravité des faits, la justice et les autorités prendront des sanctions exemplaires à l’encontre de Christine Tasin et de « Résistance Républicaine ».

 

 

% commentaires (7)

Il n’y a aucun doute sur l’incitation au meurtre islamophobe des discours de Madame Tasin. Etant en plus une multirécidiviste, elle mériterait logiquement une peine de prison ferme. Quand la justice française la condamnera très certainement d’une petite tape sur les mains, nous continuerons à nous poser toujours la même question. A qui incombe la plus lourde responsabilité de cette islamophobie française? Au justiciable lambda auteur de propos ou acte de cette nature tel que Madame Tasin, ou aux institutions de la république qui s’en rendent complices en prononçant des décisions de quasi impunité?

Mme Tasin est ouvertement islamophobe et l’assume pleinement. Les différentes condamnations judiciaires au paiement d’amendes n’ont pas d’effet sur cette personne emplie de haine et la légèreté des condamnations incite à la récidive. Je felicite néanmoins votre acharnement à vouloir lutter contre ces dangereux personnages qui distille leur venin au quotidien a l’encontre des musulmans. Merci à vous.

C’est une imbécile, mais vous avez raison d’intervenir.

Le fachisme la haine dans ce pays n’ont pas leurs places ce site extrémiste qui prend un malin plaisir à déversé ça haine islamophobe . Ca présidente délinquante multirécidiviste condamné à plusieurs reprise . Cette fois espérons que la justice soit plus répressive envers c’est haineux issue du fachisme du 20e siècle en prison ferme .la liberté à un prix l’expression libre à un prix ,mais le respect des citoyens Français quel qui soit est un respect républicain

Bonjour,

Je vous invites à faire de même pour le profil de Boris le Lay qui est à mon avis
Beaucoup plus édifiant.

Il y a vraiment urgence.

 » Boris Le Lay, cet islamophobe notoire et dangereux travestisseur de la vérité, a purement et simplement détourné des articles du quotidien local « Le Dauphiné Libéré » pour affirmer que le feu d’artifice tiré, samedi soir, dans le quartier des Hauts de Chambéry dont on célébrait le cinquantenaire, avait été déplacé du 14 juillet à cette date afin de fêter la fin du Ramadan.

Le premier magistrat de la cité a eu beau démentir avec la dernière énergie cette rumeur fallacieuse et pernicieuse, en arguant que, conformément à ce qu’il avait annoncé en début d’année, la Ville de Chambéry a décidé d’avancer le feu d’artifice programmé pour la fête nationale en raison de la concomitance de plusieurs manifestations en juillet, le mal était déjà fait, suscitant une avalanche de commentaires orduriers, dégoulinant de racisme. »

Christine « tase un Musulman » et son copain de Riposte Laïque Pierre « Casse un Musulman ».
Trop de liberté d’expression tue la liberté d’expression, c’est ce qu’elle invoque constamment, j’espère qu’ils n’oublieront pas que la liberté d’un individu s’arrête là où commence celle des autres!!!!!
Lachez la pas cette folle!

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.