BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Claire O’Petit, élue députée En Marche malgré ses propos islamophobes

#

Claire O’Petit, vient d’être élue députée En Marche avec 55,98% des suffrages dans la 5ème circonscription de l’Eure. Comme le rapporte BuzzFeed, Claire O’Petit était chroniqueuse dans l’émission des « Grandes Gueules » sur RMC. La députée LREM y a tenu des propos racistes.

Notamment envers les Rroms : « Pourquoi ils dégueulassent systématiquement les trottoirs? Pourquoi ils nous agressent systématiquement à 5 ou 6 autour d’une voiture? ». Mais aussi des propos islamophobes.

Claire O’Petit avoue au micro de RMC, qu’elle a « toujours » voulu accélérer quand elle voyait un « barbu en djellaba » qui traverse au rouge.

En novembre 2012, elle réagit aux propos d’un autre chroniqueur de l’émission, Franck Tanguy, qui explique que : « Très franchement, quand je vois un barbu en djellaba qui traverse au feu rouge, j’ai envie d’accélérer, je vous le dis ». Claire O’Petit renchérit : « Moi ça me l’a toujours fait hein, c’est pas nouveau ».

En 2015, elle réitère en ciblant une nouvelle fois les hommes portant une djellaba : « Si nos lois étaient appliquées, je n’aurais pas peur d’un homme en djellaba ». On se demande de quelle loi Mme O’Petit se prévaut ici…

La nouvelle députée de la 5e circonscription de l’Eure ne cible pas que les hommes musulmans, mais également les femmes musulmanes qui portent le voile. De fait, en 2013, elle s’en prend à une auditrice qui fréquente une salle de gym réservée aux femmes, en ces termes : « Qu’est-ce que ça peut vous déranger que l’on voit votre mollet ou vos poignets, franchement vous avez besoin d’être psychanalysée, madame », avant de généraliser à toutes les femmes qui portent un voile : « Je comprends qu’elles ont surtout un problème psychologique ».

Des propos contraires à la Charte des valeurs d’En Marche 

Nous espérions que Claire O’Petit serait logée à la même enseigne que les autres candidats En Marche dont l’investiture a été retirée suite à des propos offensants, mais non. Ses déclarations répétées et assumées n’ont pas eu la moindre conséquence sur son investiture par La République En Marche. Le mouvement du président de la République avait pourtant écarté deux autres membres de ses équipes pour des publications postées sur les réseaux sociaux. Le premier, Mohamed Saou, écarté par le mouvement en marche pour avoir déclaré sur son compte Facebook, ne pas adhérer à l’humour de Charlie Hebdo. Le second, Christian Gérin, suspendu à la demande de la Licra, pour avoir tenu des propos contre la politique israélienne.

Pourtant les propos de Claire O’Petit vont en contradiction avec les critères de sélection de la Commission nationale d’investiture, de la Charte des valeurs et les statuts d’En Marche. Comme le rappelle ce courrier rédigé par des militants En Marche de l’Eure, demandant eux-mêmes à ce que le parti prenne position s’agissant de Claire O’Petit : « Nous avons eu la très mauvaise surprise de découvrir des propos publics très dérangeants et polémiques ».

Des propos d’autant plus marquants et lourds de sens aujourd’hui pour la communauté musulmane, après l’attentat terroriste qui a eu lieu à Londres. Lundi 19 juin, un homme, à bord de son véhicule, a délibérément foncé sur les fidèles musulmans qui sortaient de la mosquée. Ce n’est hélas pas une pathétique plaisanterie.

% commentaires (6)

Mais elle n’a pas été condamnée. Les associations anti-raciste ne portent jamais plainte, tout le monde peut se permettre de dire n’importe quoi sur les musulmans et les noirs en toute impunité dans ce pays jusqu’à l’incitation au meurtre .

Une condamnation ou au moins une poursuite judiciaire servirait de moyen de pression sur les partis politiques. Alors que les associations homosexuelles portent systématiquement plainte contre les délits homophobes, les associations anti-raciste ne font rien. L’impunité contre le racisme est aussi le résultat de l’inaction des associations représentatives.

Bonjour, le CCIF envisage-t-il une action pour protester contre l’investiture d’une personne ayant tenu de tels propos sur la scène publique ? J’aimerais espérer qu’avec l’arrivée d’Emmanuel Macron au pouvoir, cesse la banalisation de l’islamophobie et la politique du « deux-poids deux mesures »…

Peut être une question à poser à LRM?

Contacter lrem !!

Bonjour,Ce sont des propos d’une extrême gravité, aller vous engager des poursuites à son encontre ?

Merci
Bien cordialement

Salam’ aleykoum,
Malheureusement LREM n’ a pas toujours maîtrisé ses investitures. Il n’ y a pas de racisme mais un manque de vigilance. Pour preuve, plusieurs candidates pprtant le hijab ont été investies, malheureusement pas élues. Sur le site officiel de l’ Assemblée nous pouvons également y voir la photo de la députée élue de Mayotte avec son hijab.

Ajouter un commentaire à Djibril Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.