BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Les tâches brunes comme “marqueurs” de la radicalisation des Grandes Gueules sur RMC

Ce vendredi 14 avril 2017, un étonnant propos a (encore) été émis dans l’émission les “Grandes Gueules” sur RMC.

Alors que l’animateur aborde la question de l’éviction de l’imam de Torcy de l’Éducation Nationale, l’une des chroniqueuses, Elina Dumont, se lance dans une explication hasardeuse, actant que la radicalisation serait donc bien propre aux…musulman-e-s.

Vous verrez que cet imam a une marque marron sur le front et je suis désolée de le dire, ces personnes, en principe, sont très radicalisées” lance à la 35ème minute la chroniqueuse.

Si l’utilisation du terme “en principe” se veut prudente, la chroniqueuse continue dans sa lancée : “ils sont tellement radicalisés qu’ils ont besoin de se taper la tête contre le sol pour dire voilà moi je suis…”. On sent tout de suite l’expertise.

Après la théorie de la radicalisation express, voici donc celle du marqueur frontal. Pour se radicaliser donc, il suffit de se frapper le front au sol.

Pour certains éditorialistes la radicalisation et le terrorisme seraient donc propre aux musulman-e-s.

D’après Elina Dumont ce serait en effet la pratique religieuse qui déterminerait le degré de radicalité de ses concitoyens de confession musulmane.

Ces propos dangereux, de plus en plus fréquents et normalisés dans les médias, doivent être systématiquement dénoncés pour ce qu’ils sont : des discours de mise en cause d’une partie de la population française sur la base de leur appartenance religieuse.

Ce n’est pas la première fois que cette émission verse dans les propos nauséabonds.

Le 12 novembre 2012, c’était le chroniqueur Franck Tanguy qui avouait sans équivoque les sentiments de haine que lui inspirent certains musulmans :“très franchement quand je vois un barbu en djellaba qui traverse au feu rouge, j’ai envie d’accélérer.”

Face à ce nouveau manquement à l’antenne de RMC, nous vous invitons à saisir le Conseil supérieur de l’Audiovisuel, autorité administrative indépendante afin qu’ils ouvrent un dossier et évalue la possibilité d’une sanction.

Ci-après le formulaire du CSA à remplir qui ne vous prendra que quelques secondes.

Type de média: Radio

Nom du média : RMC

Titre de l’émission: Les Grandes Gueules

Date de l’émission : 14/04/2017

Horaire de l’émission : 10h00-11h00.

Exemple de message que vous pouvez reprendre :

Les propos tenus par Elina Dumont lors de son intervention dans l’émission “Les Grandes Gueules” sur RMC étaient dangereux, profondément choquants et stigmatisants envers une partie de la population française. Ces propos, en plus d’être une provocation publique et sans ambiguïté à la discrimination, à la haine et à la violence envers les musulmans Français représentent une négation pure et simple du droit fondamental de liberté de culte garantie par la constitution française et les conventions des droits de l’Homme. Ces propos, jetant l’anathème sur les citoyens de confession musulmane en raison de leur pratique religieuse, sont un danger en ce qu’ils désignent pour cible tous musulmans ayant un “cal” sur le front. Il convient d’éviter leur répétition. Je vous prie donc de prendre vos responsabilités et d’intervenir pour appliquer les plus fermes sanctions contre la radio RMC qui a donné porte-voix à des propos dangereux pour le vivre-ensemble.

% commentaires (1)

Le principe de l’émission Les Grandes Gueules n’est pas de mettre tout le monde d’accord sur le plateau, et encore moins de se mettre d’accord avec tous ceux qui écoutent l’émission. Je trouve que le niveau intellectuel de certains débats – pour ne pas dire plusieurs – n’est pas élevé et peut ressembler à certaines discussions de fin de repas familiaux (arrosés) : le ton monte très haut, les gens se coupent la parole, ça s’emporte jusqu’au clash, pas le temps de faire de vraies démonstrations argumentées basées sur des faits.
Les journalistes savent très bien qu’Elina Dumont est loin d’être une experte en radicalisation, de plus ce n’est pas en qualité d’experte qu’elle est intervenue. Même sans approuver l’interprétation de cette dame sur la marque frontale d’un imam, je crois qu’il faut révéler les opinions, même les plus abjectes pour mieux les combattre. Oui le combat n’est pas gagné, mais il n’est pas perdu. Les propos approximatifs sont sujets à de multiples interprétations. Comment sanctionner une femme qui suspecte tous les imams, avec une marque sur le front, de potentielle radicalisation ? Une femme ex-sdf qui a passé 15 ans dans la rue et se retrouve au fil du temps, grâce à de bonnes rencontres, médiatisée jusqu’à pouvoir intervenir dans les GG… Elle n’incite personne à penser comme elle. Et heureusement. Elle n’a pas fait sciences po ni même une première année de fac : non non, ce n’est pas une experte – sans vouloir dénigrer toutes celles et ceux qui n’ont pas eu la possibilité de faire des études. J’ai plutôt envie de dire « pardonnez-lui, car elle ne sait pas ce qu’elle dit ».
Et pour conserver l’alignement des chakras, honnêtement, je ne recommande pas les GG.

Cdt

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.