BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Vous absenter le jour de l’Aïd est un droit

Pouvez-vous vous absenter pendant le jour de l’Aïd en tant que fonctionnaire, salarié dans le privé ou élève inscrit dans le public ? Quels sont vos droits ? Que dit la loi ? A l’approche de l’Aïd-al-adha, ce lundi 12 septembre, le CCIF vous accompagne et vous soutient.

  • 1/ Premier cas de figure : vous êtes fonctionnaire :

Si vous êtes fonctionnaire ou assimilé, la Circulaire n°MFPF1202144C du 10 février 2012 relative aux autorisations d’absence pouvant être accordées à l’occasion des principales fêtes religieuses des différentes confessions rappelle que « les chefs de service peuvent accorder aux agents qui désirent participer aux cérémonies célébrées à l’occasion des principales fête propres à leur confession, les autorisations d’absence nécessaires ».  

La demande d’autorisation d’absence pour une fête religieuse doit être présentée par l’agent concerné, via son supérieur hiérarchique, au service du personnel.

Ainsi, les chefs de service peuvent accorder à leurs agents une autorisation pour participer à une fête religieuse dans la mesure où cette absence est compatible avec le fonctionnement normal du service.

  • 2/ Deuxième cas de figure : vous êtes salarié 

Si vous êtes salarié dans une entreprise, c’est le droit privé qui s’applique.

Le droit du travail garantit la liberté de religion aux salariés tout en permettant à l’employeur d’y apporter certaines restrictions. 

Mais, attention, aucun employeur ne peut instaurer des limitations absolues et générales à la liberté de religion.

L’articleL.1121-1 du Code du travail, en proclamant qu’il est interdit d’« apporter aux droits des personnes et aux libertés individuelles et collectives des restrictions qui ne seraient pas justifiées par la nature de la tâche à accomplir ni proportionnées au but recherché ».

Ainsi, un salarié est en droit de solliciter un jour de congé pour fête religieuse à condition que cette absence n’entrave pas l’organisation de l’entreprise. Il appartiendra à l’entreprise de démontrer que la présence du salarié est nécessaire pour justifier son refus.

  •  3/ Troisième cas de figure : les élèves

Concernant les élèves des écoles, collèges et lycées publics, la Circulaire N°2004-084 Du 18-5-2004 JO du 22-5-2004 précise que : « Des autorisations d’absence doivent pouvoir être accordées aux élèves pour les grandes fêtes religieuses qui ne coïncident pas avec un jour de congé et dont les dates sont rappelées chaque année par une instruction publiée au B.O ».

Ainsi, les élèves peuvent bénéficier individuellement d’autorisations d’absence nécessaires à la célébration d’une fête religieuse dans le cas où ces absences sont compatibles avec l’accomplissement des tâches inhérentes à leurs études et avec le respect de l’ordre public dans l’établissement (CE, 14 avril 1995, n° 157653).

Dès lors, il est recommandé d’informer l’établissement de l’absence de l’élève par un mot dans le carnet de correspondance.

Si vous rencontrez des difficultés, n’hésitez pas à vous rapprocher du service juridique du CCIF, qui dispense gratuitement conseils et informations sur vos droits et se tient à votre entière disposition à l’approche de l’Aïd.

Crédits photos: shutterstock

Articles associés

% commentaires (2)

Bonjour Mr Meddahi,afin de répondre à votre question merci de contacter la permanence juridique par téléphone ou par mail. Bonne journée.

je suis à la retraite maintenant mais quand ,plutot dès que je me suis converti à l’islam en 1998,je travaillais à la poste j’ai pris tous les ans le jour de l’aid chome et payé sur présentation d’un ncertificat de l’imamcomme quoi on allait prier à la mosquée ce jour là, la loi n’a pas changé ne laissons pas perdre nos droits

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.