BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Le tribunal administratif de Nice invalide l’arrêté anti-burkini de Cannes

 

Le CCIF se félicite d’apprendre qu’aujourd’hui le juge des référés du Tribunal administratif de Nice, dans le cadre de sa mission de gardien des libertés fondamentales, a suivi l’ordonnance du Conseil d’Etat rendue le 26 août dernier par laquelle il avait suspendu l’exécution de l’arrêté « anti-burkini » de la ville de Villeneuve-Loubet.

Le tribunal administratif de Nice vient en effet d’invalider l’arrêté imposant une tenue « correcte » sur les plages, adopté par le maire de Cannes le 28 juillet 2016.

Malgré la décision du Conseil d’Etat qui fait jurisprudence, les communes concernées de la Côte d’Azur ont maintenu leurs arrêtés anti-burkini, et le CCIF a donc assigné en justice quatre d’entre elles : Nice, Menton, Roquebrune-Cap-Martin et Fréjus. A Nice, une trentaine de procès-verbaux auraient été dressés depuis dix jours environ.

Il est heureux d’apprendre que les femmes peuvent dès aujourd’hui se rendre sur les plages de Cannes avec le vêtement de leur choix.

% commentaires (4)

Bravo pour cette victoire fondamentale pour les libertés individuelles

Je suis très heureuse d’apprendre votre victoire ! Êt fière d’avoir adhérer à un collectif aussi professionnel et aussi déterminer dans La Défense des musulmans de France. Bravo encore.

Bravo au CCIF
les islamophobes ne savent pas que les musulmans de France vont de plus en plus s’organiser pour défendre leurs droits.

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.