BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Tags islamophobes sur les murs du futur centre culturel de l’Aube

Dans la nuit du 24 mai 2016, les locaux du futur centre culturel de l’union de la communauté musulmane de l’Aube (10) ont été la cible d’actes de vandalisme. 

Plusieurs tags racistes et islamophobes ont été inscrits sur les murs de la future mosquée, conçue comme un lieu d’échange et d’apprentissage interculturel.

Tag-vive-le-porc

     

Ces inscriptions montrent un message clair, écrites par des individus se revendiquant d’une idéologie précise basée sur l’islamophobie, la xénophobie et la haine raciale. 

L’union de la communauté musulmane de l’Aube a déposé une plainte auprès de la police nationale pour “dégradation volontaire”.

La communauté musulmane de l’Aube se dit  “blessée par ces actes et ces messages odieux” mais affirme “rester digne”. L’UCMA continuera à oeuvrer dans l’éducation, la culture, le vivre ensemble et le respect de la dignité humaine, en partenariat avec celles et ceux qui partagent les mêmes idées de Paix et de Justice”. 

Lors du Dîner de rupture de jeûne tenu hier soir à Saint-Ouen en présence de représentants des lieux de culte musulmans, le CCIF soulignait la nécessité de travailler en partenariat avec les mosquées pour contrer toutes les formes de haine et oeuvrer sur le terrain pour l’égalité réelle de tous les citoyens. 

Au moment où le directeur de la DGSI Patrick Calvar s’inquiète de la montée de groupes issus de l’ultra-droite prêts à instrumentaliser les tensions post-attentat 2015, la réaffirmation de nos valeurs communes est un impératif que tous les représentants de la République se devraient de prôner.

Articles associés

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.