BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Une élue de la république appelle à boycotter les magasins recrutant les femmes voilées

Jacqueline Eustache-Brinio, maire Les Républicains de la ville de Saint-Gratien (95) appelle à “boycotter tous les magasins qui m’imposent des vendeuses et des caissières voilées, le premier de cette liste : La Grande Récrée à Argenteuil


En 2016, en France, à l’heure où notre gouvernement se retrouve pointé du doigt par toutes les instances de défense des droits humains aussi bien nationales qu’internationales, une élue de la République utilise de son temps  pour établir minutieusement des listes de magasin à boycotter en raison de la religion des salariés, en toute illégalité. 

Pour rappel, tout appel au boycott en raison de la race, de la religion ou de la nationalité est interdit en France.  

A l’heure où les femmes musulmanes portant un foulard subissent l’exclusion à toutes les étapes de leur vie et dans tous les aspects de la vie quotidienne, cette maire trouve encore des ressources pour déguiser son racisme en combat pour le féminisme. 

Ces femmes souffrent déjà d’une situation de mort sociale, et cette élue, au nom de “l’égalité hommes-femmes” voudrait condamner les rares femmes portant le foulard ayant trouvé un emploi, à rester chez elles sans autres perspectives. 

S’il était possible de douter encore de la posture islamophobe de cette élue, cette dernière n’en est pas à son coup d’essai. En 2011, elle avait refusé que des réfugiés puissent accéder à la cantine de l’école, et quelques jours plus tard que des musulmans puissent disposer d’une salle de prière, tout en fichant les immatriculations des fidèles se rendant quand même à la prière…

Le CCIF tire la sonnette d’alarme et appelle à une condamnation claire et univoque de la part des responsables politiques sur cette nouvelle sortie islamophobe d’une représentante de la République.

La question n’est non plus de savoir comment un simple foulard porté sur la tête peut susciter autant de haine, mais de rappeler qu’en France, notre socle constitutionnel doit prévaloir sur les idéologies personnelles de nos élu-e-s. 

A chacun et chacune de faire le choix de la non-discrimination, afin que le triptyque républicain de Liberté-Egalité-Fraternité ne devienne plus qu’une vaine incantation vidée de son sens. 

Donnez au CCIF 

Adhérez au CCIF  

Ensemble nous sommes plus forts. 

Articles associés

% commentaires (7)

ils se cachent derrière des prétextes de liberté, d’égalité.. alors qu’ils font tout le contraire.
la liberté n’est pas celle qu’ils veulent imposer.

Au nom de son combat sur « l’égalité » cette élue devrait se battre pour une égalité salariale,contre le machisme de ces collègues de l’assemblée ou comment l’hopital se moque de la charité.

Quelle triste et sinistre nouvelle. A la lecture de cet article, me revient en mémoire le témoignage de ce vieil homme, témoignage entendu alors que j’étais bien jeune, une douzaine d’années à peine. Il me reste très présent plus de quarante ans plus tard, c’est dire qu’il m’a marqué.

Cet homme tenait une petite quincaillerie, à Berlin, dans les années ’30. Il était habité d’une profonde humanité, d’une bonté d’âme sans pareil, il avait le cœur sur la main et était apprécié de tous. Un jour, cependant, trois hommes sont venus, lui présentant un document officiel, bardé de cachets et de signatures, émanant de la mairie et l’informant que son commerce était fermé, sans délai. Très vite, une étoile jaune fut apposée à la devanture de son commerce.

Cet homme n’avait rien fait de mal; son seul tort, son seul péché, était d’être Juif. Et nos cours d’histoire nous ont, à juste titre, enseigné l’injustice dont des millions de Juifs furent victimes lors de cette période atroce, ces mêmes cours d’histoire qui se sont tout autant fait l’écho de l’affirmation ayant traversé l’humanité au lendemain de la seconde guerre mondiale : « Plus jamais çà ! ».

« Plus jamais çà ! » … Vraiment ? … La première grande faiblesse de l’être humain, c’est sa peur de la différence; il ne peut la supporter. Alors, par n’importe quel moyen, y compris en prenant d’injustes décisions de rejet et d’exclusion, il met tout en œuvre pour nier cette différence, pour la cacher, pour l’interdire. La stigmatisation des jeunes filles et des dames de confession musulmanes simplement désireuses de mettre leur foi en pratique traduit bien cette première grande faiblesse humaine, à laquelle s’en ajoute une seconde : la propension à oublier sa propre histoire. Cette stigmatisation croissante dont sont victimes les jeunes filles et les dames de confession musulmane n’annonce-t-elle pas une tentative de porter atteinte à la communauté musulmane comme ce fut le cas, jadis, avec la communauté juive ?

Chers amis, j’ai peur … Oui, j’ai vraiment très peur …

le pire c est que les elus(musulmans) d Argenteuil n ont pas réagit..ils partagent les memes idées?

Il faut être patient en face de l’imbécilité!

Je suggère un boycott des magasins recrutant des femmes qui se frisent les cheveux à l’outrance.

Les électeurs doivent donc boycotter LR ( mais aussi le PS) et renvoyer cette démagogue hors des murs de la mairie.Il appartient donc de prendre conscience des enjeux pour les musulmans, que ce type de prises de positons se multiplierons avec les échéances électorales .

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.