BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Communiqué du CCIF suite aux propos de Manuel Valls

Le CCIF condamne avec la plus grande fermeté les propos tenus hier par le Premier Ministre Manuel Valls, à l’occasion de la tenue de l’événement le “sursaut” au théâtre Dejazet à Paris.

Ces propos d’une extrême gravité, tenus au plus haut sommet de l’Etat, marquent un point de non retour dans la banalisation des discours islamophobes au sein du gouvernement. Ils sont de nature à légitimer l’islamophobie galopante, dans une société où les tensions sont déjà vives, exacerbées par la surenchère des identitaires.

 “Ces attentats, ces actions, ces comportements se font au nom de l’Islam” ; “Ils [salafistes] doivent représenter 1% aujourd’hui des musulmans dans notre pays, mais leur message, leurs messages sur les réseaux sociaux, il n’y a qu’eux finalement qu’on entend”, d’emblée Manuel Valls entend ne plus s’embarasser de nuances et veut assimiler l’essence de la religion musulmane avec les actes terroristes. Rien que ça. Par ce discours prononcé dans un grand élan de sincérité, Manuel Valls livre ses millions de compatriotes musulmans à la défiance populaire et à la haine.

N’oublions pas que le 24 décembre 2015, en plein état d’urgence, c’est une salle de prière à Ajaccio qui a été mise à sac par un groupe de “manifestants” qui entendaient “punir” les musulmans d’un acte qu’ils n’avaient pas commis. Cette expédition punitive d’un autre âge n’avait pas trouvé matière à appliquer l’état d’urgence, comme si la Corse était devenue une zone de non-droit.

Epousant le récit narratif des terroristes, opposant l’Islam à l’Europe, Manuel Valls, à défaut d’avoir pu protéger les citoyens français de deux vagues d’attentats terroristes en 10 mois entend nourrir les foyers de recrutement des terroristes.

Parlant sans cesse de combat, d’opposition et de confrontation, Manuel Valls montre qu’il n’a absolument aucun projet ni pour la France, ni pour les valeurs républicaines qu’elle incarne. Ses échecs parlent pour lui et démontrent qu’il détourne sa mission de chef de gouvernement s’adressant à tous citoyens français à des fins qui lui sont toutes personnelles.

Alors même que les citoyens français expriment leur exaspération d’une politique économique et social désastreuse, le Premier Ministre entend mettre la question identitaire et culturelle au premier plan de la prochaine élection présidentielle.

En pleine contestation sociale autour de la loi El Khomry et la loi Urvoas débouchant sur l’émergence de la mobilisation “Nuits Debouts” sur la Place de la République, le Premier Ministre nous dicte son agenda politique dans les années qui suivent, bien décidé à éluder sa responsabilité politique vis-à-vis du marasme économique et social dans lequel s’enfonce la France.

Le Premier Ministre s’est ensuite prononcé sur le voile, signe selon lui « politique et “d’asservissement”. Ces propos d’une extrême violence, alors que les femmes musulmanes sont à hauteur de 80% les premières victimes d’agression islamophobes en 2015, reviennent à légitimer leur agression, leur discrimination et leur exclusion.

L’absence même des femmes concernées face aux invectives du Premier Ministre signale au mieux une lâcheté, au pire l’incapacité de reconnaître en ces personnes des êtres humains.

Quant à son appel à agir, Manuel Valls est en retard car ces femmes sont déjà victimes de la haine aveugle de personnes qui se sentent dans l’impunité lorsqu’elles arrachent les foulards de ces femmes, leur portent des coups de poing ou des coups de poignard.

A l’heure où la cohésion nationale est mise à rude épreuve par les idéologies extrémistes qu’il prétend combattre, Manuel Valls adopte la posture d’un chef de clan déconnecté des préoccupations urgentes des français pour servir un agenda idéologique. Le raisonnement adopté par Manuel Valls est identique à celui de l’extrême droite et des groupes identitaires pour qui l’intérêt particulier prime sur l’intérêt général.

Cet événement prétendant être “sursaut républicain” s’est avéré n’être rien d’autre qu’un sursaut identitaire, incendiant notre pacte républicain.

Articles associés

% commentaires (7)

Salam alaikoum, bonjour à toutes et tous
A quand une action en justice contre Valls?
Vous en intentez une contre Rossignol, je suggère que suive ce ministre xenophobe et islamophobe pour incitation à la haine.et autre si possible

Si il pense devenir président en faisant comme Trump il se trompe lourdement. Nous aussi on a notre Trump français et en plus trash car il est déjà au pouvoir. Comme Trump il travaille pour l’AIPAC quelle coïncidence?!

Je pense que ce genre de propos haineux et raciste en cette période de trouble fera qu’augmenter la montée de l’islamophobie. C’est dans ces moments là qu’on se dit que ce gouvernement se fout des français il y a une campagne #tousuniscontrelahaine pour faire baisser la haine et on a un premier ministre qui fait monter la haine d’une partie de la population française. Le Ps est vraiment un parti malhonnête et haineux.

Manuel Valls n’est pas en guerre contre le terrorisme mais contre l’islam , en agitant le terme SALAFISTE, sans nuance ni explication il cherche à discréditer tous ceux qui n’accepte pas sa vision des choses. Erreur M.Valls nous sommes des millions à ne pas partager vos idées, des millions pour qui le voile n’est pas le symbole de la soumission de la femme ni un étendard politique comme vous voulez le faire croire.
Enfin en focalisaient leb débat sur les musulmans vous chercher à faire oublier votre bilan économique qui est catastrophique ( hausse du chômage,2,5 millions de foyers vivent avec le RSA pour seul revenu, suppression de 18000 lits d’hopitaux: loi d’économie….
Les français ne sont pas dupes faire dévier le débat sur l’islam ne vous fera ni Remonter dans les sondages ni gagner les élections.

salam ahlaykoum Et oui ma très chère sœur Karine tu as bien raison, cette acharnement tendance contres les musulmans n’est qu’un moyen de contourner les vraies problèmes de notre société .

Valls passe à côté de sujets qui mériteraient pourtant d’être traités: chômage, en 1er lieu le chômage, 2,267 millions de personnes sont au chômage depuis plus d’un an, soit 132% que fait-il ? ou sont ces résultats, qui en parle, où sont les ministres??? que font ils?

Salam ou alleikoum
Cette haine de l’autre que le gouvernement instaure de plus en plus est une avant première de se que vont subir les musulmans dans les années non les mois à venir dans NOTRE pays qu ils le veuillent ou non. Ou se trouve nos responsables musulmans, ceux qui sont censé parler en notre nom? Ils sont en train de déjeuner ou dîner avec ses mêmes personnages qui nous dénigre et nous stigmatise.
L’Islam est la religion par excellence, tout se que nous sommes les insupporte, les agressions, les discriminations et j’en passe et où sont les musulmans ??? Valls excuse l’islamophobie, les animaux dans les abattoirs sont plus protègé que nous. Nous musulmans avons un poids indéniable dans cette économie qui nous rejette et nous insulte. Ne pouvons nous pas boycotter certains produits par exemple pour montrer que nous avons un poids non négligeable en France.
Une Franco Marocaine qui paye ses impôts en colère.

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.