BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Le CSA condamne les propos de Georges Bensoussan

 

Le 16 octobre dernier, nous vous avions demandé de vous mobiliser pour que les propos tenus par Georges Bensoussan sur France Culture soient condamnés. Vous avez ainsi été très nombreux à saisir le CSA et à demander une sanction face aux déclarations islamophobes de l’historien.

Interrogé sur l’antisémitisme il avait déclaré dans l’émission « répliques »:

« Aujourd’hui nous sommes en présence d’un autre peuple au sein de la nation française, qui fait régresser un certain nombre de valeurs démocratiques qui nous ont portés. (…). Il n’y aura pas d’intégration tant qu’on ne se sera pas débarrassé de cet antisémitisme atavique qui est tu, comme un secret. »
Georges Bensoussan affirmait que les musulmans constituent un peuple à part, exclu de la Nation française, étant à l’origine d’une supposée « régression » d’un certain nombre de « valeurs démocratiques ».

Pour corroborer ses propos, il avait cité le sociologue Smaïn Laacher, qui aurait affirmé que l’antisémitisme serait inné chez les « familles arabes ».
Quelques jours plus tard, Smaïn Laacher avait publié un droit de réponse dans lequel il indiquait ne jamais avoir tenu de tels propos.


Le 15 décembre dernier, le CSA, largement saisi par vous, s’est prononcé sur la question :

« Dans sa séance du 2 décembre 2015, le Conseil a considéré que certains propos tenus par M. Bensoussan, notamment ceux rapportés d’un sociologue concernant le fait que « dans les familles arabes, […] l’antisémitisme [se] tète avec le lait de la mère », ou ceux portant sur la « réislamisation du pays qui [tendrait] à faire sécession de la population française » étaient susceptibles d’encourager des comportements discriminatoires. »

« Si le Conseil a relevé que le contradicteur de M. Bensoussan, M. Patrick Weil, s’était opposé, de manière parfois véhémente, à un tel discours, il a estimé cependant que, compte tenu des amalgames et du caractère discriminatoire des propos qui ont été tenus dans cette émission, son animateur n’a, à aucun moment, contribué à la maîtrise de l’antenne. »

La station de radio a ainsi reçu une mise en garde, et devra veiller à respecter l’article 5-1 du cahier des missions et des charges de Radio France, qui dispose que « La société participe aux actions en faveur de la cohésion sociale et à la lutte contre les discriminations. (…)  Elle accorde également une attention particulière au traitement à l’antenne des différentes composantes de la population. De façon générale, elle promeut les valeurs d’une culture et d’un civisme partagés. »

Si le caractère discriminatoire a été reconnu et une mise en garde donnée à la station, c’est grâce à vous et à votre mobilisation massive !

Ce n’est qu’en agissant et en demandant la reconnaissance et la condamnation de l’islamophobie que celle-ci pourra décroître et sortir de la spirale de la banalisation.

Ensemble, nous somme plus forts.

% commentaires (3)

je félicite cette mise en garde. Par contre avez-vous remarquez que les intellectuels qui se disent sionistes ou qui soutiennent cette doctrine contraire au judaïsme et combattu depuis sa création par les rabbins veulent faire passer ce message selon lequel les familles arabes serait antisémites ce qui est tout d’abord un non sens car les arabes sont sémites et pire inventer et prêter des dires ignobles à un sociologue.

Nous sommes tellement antisémites que lors de la 2ème guerre mondiale nos ancêtres ont sauvé des juifs depuis la mosquée de Paris en falsifiant leurs carte et passeport en mentionnant qu »il était musulman et sans oublier les goumi ont combattus le nazisme.
Alors Mr Bensoussan si vos ancêtres n’avait pas vécut au Maghreb il y a 70 ans vous ne serez pas là pour cracher sur nous aujourd’hui. Le CSA a raison votre discours mensonger et insultant envers une population qui vous a protégé ne peut que faire naître que la discrimination.

Tant de propos ignobles et dégueulasse pour finalement se tiré une balle
dans le pied.AFFLIGEANT.

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.