BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Sarkozy ou l’obsession musulmane d’un candidat perdu

Dans son dernier numéro sorti en kiosque le 9 Juillet 2015, le magazine proche des idées d’extrême droite, Valeurs Actuelles , lance un appel sous le titre “Touchez Pas à Nos Eglises”.

Il est décidément une obstination chez certains médias de vouloir maintenir l’Islam et les musulmans au centre du jeu médiatique.

L’appel est, sans surprise, signé par l’éditrice du magazine Elizabeth Levy, Eric Zemmour, Alain Finkielkraut, Philippe de Villiers, Ivan Rioufol, Jeanette Boughrab et Sophie de Menton entre autres. Autant dire la crème des polémistes pour qui l’Islam est un fond de commerce.

Mais le signataire dont la présence aura fait couler beaucoup d’encre est Nicolas Sarkozy qui, dans la continuité de son travail de stigmatisation des musulmans, nous confirme encore une fois que le débat, tel qu’il entend le mener pour tenter de revenir au pouvoir, n’est ni politique, ni économique, ni social, mais strictement identitaire. Les préoccupations urgentes des français passeront encore une fois aux oubliettes.

Pourtant, après le fiasco du premier congrès de son nouveau parti qu’il avait centré sur l’Islam et qui avait été boycotté par le CFCM, Nicolas Sarkozy avait insisté pour être invité à la Mosquée de Paris pour participer à la rupture du jeûne ce mardi 7 juillet.

Depuis son retour en politique, l’ancien président montre une véritable obsession sur l’Islam, provoquant même l’agacement des ténors de son propre parti. L’insistance à se faire inviter à la mosquée de Paris sans prévenir ses “amis” que le lendemain, il leur préparait un coup médiatique, en dit long sur la vision qu’il a des responsables du culte musulman français, qui ne sont, pour lui, que des faire valoir.

Pour illustrer l’isolement de Nicolas Sarkozy dans cette démarche, il suffit de remarquer l’absence d’Alain Juppé, François Fillon, Jean Louis Borloo, François Bayrou ou Bruno Le Maire, pour ne citer que les décideurs politiques de droite qui avaient pourtant été sollicités par le magazine. Si les ténors de son propre parti ne l’ont pas rejoint, c’est que Mr Sarkozy est aussi isolé dans le débat public que dans son propre parti. A titre d’exemple Nathalie Kosciouscu Morizet déclarait ce matin sur FranceInfo: ”Je ne signerai pas cette pétition parce que je trouve qu’on essaie d’exciter sur un sujet qui n’existe pas vraiment”, faisant écho aux propos d’une Rachida Dati consternée par la fuite en avant de Sarkozy.

Certes le buzz fonctionne et fonctionnera encore, mais qui pourrait prendre au sérieux un prétendant à la présidence de la République Française sans réel programme pour le pays? Nicolas Sarkozy semble avoir un réel contentieux avec les musulmans.

Le CCIF est consterné par le rabaissement du débat et les récupérations politiciennes de ces manoeuvres par un ancien Président de la République. Si rien n’est à attendre d’un homme politique à la traine dans les sondages et désespérément sans valeur ajoutée au débat d’idées, nous invitons les responsables politiques à répondre aux préoccupations premières des Français et à se soucier d’abord de la cohésion nationale avant leurs campagnes électorales.

Articles associés

% commentaires (3)

Comment ont ils pu s\’asseoir et manger à la même table en ce mois béni, après tous les propos qu\’il a tenu ?
où est passée notre dignité ?

ce qui est dingue c’est qu’il n’y a pas si longtemps les juifs se réfugiés en empire Ottoman, d’ailleurs le grand père de Sarko était citoyen Ottoman. Sans les musulmans il ne serait pas de ce monde.

Bonjour,
Il ne faut pas s’attendre à ce que les choses de calment, incapables de trouver des solutions aux problèmes des français
Les politiques utilisent la peur et l’Islam pour faire divergence.
C’est pourquoi nous avons droit à un véritable lavage de cerveau dans les medias, à une désinformation totale, à une course effrénée pour stigmatiser les musulmans.
La surenchère est tellement énorme qu’lls sont près à renier les valeurs de ce pays.
En France il va falloir accepter qu’il y a des citoyens plus égaux que d’autres…. Où se battrent pour faire valoir nos droits.

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.