BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

La CNCDH officialise le terme de l’islamophobie

La Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme officialise l’utilisation du terme « islamophobie » dans le résumé de son rapport 2014 publié hier, jeudi 9 avril sur son site.

En page 7 du résumé du rapport 2014, une section spéciale est dédiée à l’« islamophobie » :

 « A l’occasion de son édition 2013, la CNCDH a adopté une définition du phénomène d’ « islamophobie », comme « l’apparition d’une quasi phobie, c’est-à-dire d’une peur intense à l’égard de l’islam et des musulmans en France, générant un climat d’angoisse et d’hostilité à leur égard ». La CNCDH distingue la revendication islamophobe des actes délictueux au mobile antimusulman qui tombent sous le coup de la loi pénale. »

Cette reconnaissance de la CNCDH s’inscrit dans la lignée de son rapport 2013, dans lequel elle employait pour la première fois le terme « islamophobie », suite à l’audition du CCIF en décembre 2013.

La position de la CNCDH, Commission gouvernementale en lien direct avec le Premier Ministre, est essentielle puisqu’elle rappelle que les passages à l’acte « antimusulman » procèdent d’un discours islamophobe qui se libère dans la société française.

Parler d’Islamophobie, c’est  aussi désigner certains médias et représentants politiques comme en partie responsables de ce climat délétère en France.

Le travail du CCIF auprès des instances nationales et internationales est essentiel et porte petit à petit ses fruits.

Notre longue entrevue avec le Commissaire européen des Droits de l’Homme Nils Muiznieks le 2 Octobre 2014, nous avait permis d’être cités comme source dans son rapport et ensuite d’officialiser, au niveau européen le terme d’islamophobie.

Nos auditions en 2013 puis en 2014 auprès de la CNCDH ont également contribué à alerter les pouvoirs publics sur le fléau de l’islamophobie en France.

Alors qu’au gouvernement, le Premier ministre Manuel Valls ne daigne toujours pas parler d’ « islamophobie », cette reconnaissance de la CNCDH est hautement salutaire et marque une avancée importante dans la prise en compte de ce phénomène au niveau national.

Articles associés

% commentaires (3)

Bravo!!! hamdoulleh c est une grande étape charnière. je tiens a vous remercier pour vos efforts qui seront récompensé bi idnillah.

Et bien merci à tous les membres actif du CCIF, qui petit à petit fait évoluer les choses. L’islamophobie n’est pas un fantasme, mais malheureusement une réalité.
La CNCDH prend ces responsabilités, donc nos politique ne peuvent plus nier la banalisation de ce mal, politique de tous bord, institutions, media prenez enfin vos responsabilités car l’histoire et le monde vous regarde.

Un grand bravo a vous et votre professionalisme

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.