BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Discours de Najat Vallaud-Belkacem : Des paroles encourageantes pour les mamans voilées ?

Crédit photo : Shutterstock

La semaine dernière Najat Vallaud-Belkacem, lors de son audition par l’Observatoire de la Laïcité le 21 octobre 2014, a prononcé un discours dont certains passages sont plutôt encourageants. 

Au nom de la laïcité, les citoyens de confession musulmane font l’objet de nombreuses restrictions depuis plusieurs années. Rappelons que depuis la rentrée 2012, la circulaire de Luc Chatel a empêché de nombreuses mères portant le voile d’accompagner leurs enfants lors de sorties scolaires. Circulaire qui avait été depuis confirmée par ses successeurs dont Vincent Peillon.

De plus, chaque jour des jeunes filles sont victimes de remarques répétitives, virant parfois au harcélement de la part du personnel éducatif, concernant leurs tenues : jupes trop longues, gilet trop couvrant… Une nouvelle hystérie s’est emparée de certains établissements où “laïcité” rime maintenant avec discrimination des élèves et parents de confession musulmane.

Pourtant ici la nouvelle ministre de l’Éducation Nationale change légèrement de ton. En énumérant certaines dérives de la laïcité, elle pointe notamment “la laïcité dite de combat, qui stigmatise le fait religieux et constitue parfois le masque de l’islamophobie”.

À cela elle rajoute “dès lors que les mamans (les parents) ne sont pas soumis à la neutralité religieuse, comme l’indique le Conseil d’État, l’acceptation de leur présence aux sorties scolaires doit être la règle et le refus l’exception.”

Petit pas en effet, mais c’est déjà cela. Après deux ans de mobilisations et de revendications pour un traitement égal entre tous les parents, les mères portant le voile récoltent enfin un peu le fruit de leur combat. 

En espérant que la ministre de l’Éducation Nationale ne s’arrêtera pas en si bon chemin. À suivre.

Articles associés

% commentaires (6)

bonjour,

au contraire je trouve ces propos très dommageable, surtout venant du ministre.
On peut tourner le problème dans tous les sens, accepter un certain code vestimentaire religieux à l’école, c’est faire une encoche dans le principe de laïcité.
De même, quand je dois remplir un formulaire en début d’année pour « permettre mes enfants » à manger du porc, je suis aussi quelque peu surpris…

cordialement

je partage ce commentaire étonné des propos d’une ministre qui avait pourtant brillé sur le droit des femmes;
je pense que la ministre a été mal conseillée (elle commet une erreur grave sur la position du Conseil d’Etat) et que sa position n’est pas conforme au droit français : les parents font partie de la communauté éducative selon les termes mêmes du code de l’éducation nationale et donc de l’organisation du service public de l’éducation nationale pour laquelle la laïcité est un devoir d’Etat (préambule de la constitution); l’obligation de neutralité est donc une réalité difficilement discutable;
en conséquence, les signes religieux ostensibles (croix, voile, kipa, etc) n’ont rien à faire dans le tenue des parents que ce soit en tant qu’accompagnateur ou en tant que tels dans les conseils d’école;
la circulaire Chatel était donc parfaitement normale et il est regrettable qu’une ministre de gauche revienne là dessus au motif d’une laïcité qu’elle qualifie péjorativement de combat quasi intégriste, ce qui est un comble face à tous les fondamentalismes religieux de ce siècle;
cependant, au delà de ses propos péjoratifs, elle a raison : la laïcité est en effet un combat contre tous les prosélytes qui, comme les marchands de tabac, savent bien qu’il faut investir les jeunes pour assurer la rentabilité de demain…
bravo à tous les combats contre les crétineries, islamophobe, antisémite ou autres (bref haineuses et anti-humanistes), mais là franchement, on ne vous suivra pas… on s’opposera même !

Laïcité: pratqieur sa religion librement

utilisation du concept de la laïcité pour couvrir sa haine de l’Islam. c’est ce qui se passe en france et c’est la vérité.

c’est marrant comme le mot laïcité a pu être détourné par des « français de souches » à croire que leur haine leur fait perdre leur français.

Droit des femmes ?
Mais droit des femmes à quoi ?!
La femme musulmane revendique le droit de se couvrir, mais malheureusement on les oblige à le retirer.
Alors peut-être peut-on m’expliquer où sont le droit et la liberté dans les lois anti-voile, qui sont tout sauf une application de la laïcité comme elle se doit d’être appliquée ?

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.