BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Pourquoi l’islamophobie est aussi et surtout un enjeu féministe

Récemment nous avons été contacté par une gérante d’une petite entreprise ayant subit une discrimination dans le cadre d’une recherche de locaux pour son entreprise qu’elle souhaiterait agrandir. 

Après avoir réucpéré des contacts mis à leur disposition par la plaine commune, la victime et son équipe prennent rendez-vous avec plusieurs entreprises, dont une en particulier, qui se trouve dans le secteur recherché.

  • On lui refuse une visite car elle porte le voile

Le premier contact téléphonique avec le propriétaire des lieux, Mr.L, se passe très bien. C’est au moment de la rencontre physique que les choses se gâtent. Au moment de leur arrivée, l’accueil est très froid. La victime comprend très vite de quoi il s’agit. Le propriétaire, après les avoir inviter à s’installer dans son bureau, met rapidement un terme à l’entrevue.

Je ne vais pas aller plus loin avec vous puisque vous portez le voile. Je ne vous ferai pas visiter le local, tant pis pour vous.”


Sous le choc, mais sans se démonter, la victime répond “Ce n’est pas tant pis pour moi, je porte mon voile avec dignité et fierté”.  

Cela fait trois mois que l’équipe recherche un local et la tâche est ardue ; la gérante de l’entreprise dénonce le racisme de ses interlocuteurs, beaucoup de visites se sont soldées pas des échecs.

Certains propriétaires ne rappellent pas, d’autres disent que l’endroit est déjà loué alors, qu’après vérification, il est toujours disponible.

La plaine commune a contacté Mr. L concernant le refus de visite; celui-ci assumait pleinement de ne pas louer à “une femme voilée”. À la suite de cet échange, ces derniers ont conseillé à la victime de porter plainte insistant sur la gravité des propos de Mr. L.

  • L’islamophobie, un enjeu féministe

Et malheureusement ce cas n’est pas exceptionnel. L’anecdocte est assez ironique d’ailleurs quand on sait dans quelle mentalité faussement “féministe” elle s’inscrit. Ces personnes qui rejettent une femme entrepreneure parce que celle-ci porte le voile sont les mêmes qui vous diront que leur démarche s’inscrit dans un souci de défense de “la liberté de la femme”, débitant à qui veut l’entendre qu’une femme portant le voile est soumise à son mari et forcément femme au foyer. Belle hypocrisie. 

Sachez mesdames et messieurs qu’il n’y a rien d’héroïque ou de républicain à marginaliser des femmes car leur tenue vous indispose. Bien au contraire c’est ce qu’il y a de plus raciste et sexiste et il n’y a vraiment pas de quoi être fier d’assumer ce type de comportement.

Les discriminations envers les femmes voilées sont aussi et surtout un enjeu féministe. On aimerait bien que les groupes féministes français le comprennent et s’en saisissent enfin.

Articles associés

% commentaires (4)

Courage Madame, et ne laissez pas tomber votre projet !

Bon courage. Il faudra du temps, mais il faut persister pour éliminer, ou au moins diminuer, cette intolérance inadmissible, qui rend la vie désagréable pour tous.

salam, tout à fait d’accord, bon courage aux femmes entrepreneuses, restez fidèles à vos principes. « Inna ma’al ‘ousri yousran » (S. ash sharh).
Si je peux juste me permettre une remarque, l’islamophobie n’est pas du racisme. L’Islam n’est pas une « race », mais une religion. On peut dire que ça ressemble à de la xénophobie mais pas à du racisme. Barakallahou fikoum.
Wa salam.

On voit bien les limites et le parti pris des mouvements féministes qui défendent un modèle unique de femmes: le produit post 68. Pourquoi pas? mais les femmes qui portent le voile sont des femmes extrêmement libres et particulièrement courageuses . Défendons les.

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.