BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Une jeune femme se fait violemment agresser à Fontenay-aux-Roses

Le 3 juillet dernier, une jeune femme a été victime d’une agression particulièrement horrible à Fontenay-aux-Roses. La victime vient de saisir le CCIF pour la soutenir dans ses démarches.

Attention, le récit de l’agression est particulièrement choquant.


  • Récit des faits

Il est entre 23h15 et 23h25, la jeune femme rentre tranquillement chez elle quand elle entend d’abord un bruit. Puis un homme arrive par derrière et la pousse violemment au sol. Au moment de se relever, l’agresseur lui donne une claque, elle perd ses lunettes, on les lui écrase. Les agresseurs sont maintenant deux. La victime les décrit comme de type européen, l’un, devant elle, porte un bonnet blanc, l’autre est légèrement sur le côté.

C’est alors que les deux hommes commencent à la bousculer et à l’insulter.

On va te faire couper ton ramadan”

On va te faire goûter du porc, on va te faire boire de l’alcool”

On va te montrer ce que c’est d’être femme soumise”

Ce sont les phrases qu’ils crieront à la jeune femme avant de la violenter de nouveau physiquement. La victime est de nouveau au sol lorsqu’un d’eux lui bloque la tête avec son pied pendant que l’autre lui donne des coups essentiellement au niveau des bras et du ventre.

“Voilà à quoi ressemble un vrai homme” lui dit un des agresseurs, à califourchon sur elle, en lui frottant son sexe sur le visage. La victime continue d’être insultée et rouée de claques, elle se débat, mais celui qui est au dessus d’elle la menace de lui faire goûter son sexe si elle continue de bouger.

Désemparée, la jeune femme tente de se débarrasser d’eux “Si voulez mon portable, je vous le donne”. De toute évidence, ce n’est pas ce qui les motive, l’homme au bonnet blanc, qui venait de l’agresser sexuellement, s’en saisit et le jette au sol. Quelques secondes après, ils lui arrachent son voile et l’un deux fait semblant de se masturber avec.

“Dorénavant, il me servira à ça” dit-il. Hilares, les deux hommes s’en vont ensuite en direction du Parc Saint-Barbe. La jeune femme, sous le choc, parviendra à joindre une amie pour qu’elle vienne la chercher.

  • L’égalité de traitement des violences faites à toutes les femmes

Ces faits ne sont pas exceptionnels et c’est pourquoi il est urgent d’agir.

En pleine polémique, où certain-e-s se permettent d’interpeller les femmes musulmanes sur leur voile au nom de “l’égalité hommes-femmes”, nous aimerions plutôt entendre ces dernièr-e-s s’insurger contre ces violences sexistes et racistes dont ces femmes sont victimes, au nom de cette même égalité qu’elles prétendent défendre. Les violences faites aux femmes, et cela quelque soit leur confession, devraient être une des priorités de notre gouvernement. Peut-être qu’il serait bon de rappeler à nos politiques qui ont tant à coeur la culture “égalitaire” française que les femmes musulmanes sont des femmes comme les autres, et qu’à ce titre elles doivent être considérées et défendues de la même manière.

Articles associés

% commentaires (10)

As salamou 3alaykoum wa rahmatu Allahi ..

Ya Rabbi nsurna 3ala 3aduwwika wa 3aduwwina !!

ila anti okhti, qu’Allah Al Wadûd illumine qalbuki d’une patience et d’une foi solide et ferme fi ddounia wa fil akhira <3

Comment cela s’est t’il terminé? Est ce qu’il y a une enquête?

Ou est Nadine moreno pour défendre cette malheureuse victime ,celle ci n était malheureusement pas a la plage .

la suite c’est quoi ou en est cette affaire? au niveau de la police, la ville de fontenay aux rose pour ceux qui ne connaissent pas c’est coller a Sceaux, FAR est une ville sous video surveillance…… ou etait les cameras ce jour là et surtout ou etait la POLICE !!!!

Salam, mais pourquoi les journeaux taisent cette orible agression, alors qu’ils ont fait un taule concernant une femme voilée assise sur une plage ? Considèrent ils encor les musulmans comme des êtres humain ? La faute est sur ces politiques qui attisent la haine de l’autre.

Ils vont finir mal nchallah

inna liLlahi Wa inna ilayhi radjioune, la hawla Wa la quwwata illa biLlah Assalamoualaykoum wr wb si vous êtes en contact avec la soeur m’a femme est prête à la soutenir moralement. elle a fait une formation en psychothérapie et elle est en général connu pour ses bon conseil! je vous invite à la mettre en contact le frère Idriss responsable de l’association des musulmans de Fontenay au roses pour qu’il mettent la pression à la mairie de Fontenay au roses et pour contacter les médias! Qu’Allah nous facilite de monter une organisation de défense physique des musulmans et des musulmanes!!! courage ma soeur courage. la doua de l’opprimé est exaucé

Assalamoualicoum, bonjour,
J’ai pris connaissance de cette terrible histoire non pas Grace au parisien
Mais Grace a ce site! J’ai honte d’être française par moment !
A toi ma chère sœur qui a vécu cette terrible souffrance je te souhaite beaucoup de courage. Personnellement je ne porte pas le voile – j’avais mis un foulard dans un TER (pour des raisons pratiques) entre narbonne et Montpellier- un homme me regardait bizarrement (pas méchamment c’est vrai mais c’était bizarre ) . J’ai honte de le dire mais j’ai retiré mon foulard au prétexte que j’avais trop chaud mais surtout car son regard était pesant (Astaghfiroullah)- et son regard a changé … Et la je me suis dit que nos sœurs qui « osent » porter le voile pour Dieu sont, de nos jours en France, des femmes courageuses et à toi ma sœur qui a vécu cette tragédie je te souhaite la meilleure des récompenses dans lau delà – garde tes valeurs qui sont si belles et sois fière d’être ce que tu es- il y a une justice, la justice divine car celle des Hommes nous n’y croyons plus! Soyons libres d’exercer notre religion !

salam alaikom, serait-il possible de modifier le titre de l’article, et le remplacer par une forme passive telle que « Une jeune femme violemment agressée à Fontenay-aux-Roses » ou « Une jeune femme a été violemment agressée à Fontenay-aux-Roses » ? car la formulation « se fait agresser », forme active, donne l’impression que la victime a provoqué cette agression, qu’elle en est l’auteure/la coupable. ce n’est pas elle qui s’est fait agresser, c’est l’agresseur qui l’a agressée. vous allez peut-être penser que j’exagère, que ce ne sont que des mots sans importance, mais je pense que les mots sont importants et ce genre de formulation, insidieusement, culpabilise les victimes. barakaAllahufikom

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.