BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Scandale à l’hôpital de Saint Eloi de Montpellier

Que s’est-il passé dans cette chambre d’hôpital ?

D’après les premiers éléments, une jeune femme « incommodée » par sa voisine de chambre, une femme âgée de confession musulmane, aurait pris une photo de cette dernière sur son lit d’hôpital.

Une photo prise à son insu et publiée par son auteure sur les réseaux sociaux.

Elle aurait agi ainsi pour « se plaindre du bruit et des pratiques religieuses de sa voisine»…Mais plutôt que d’entamer le dialogue ou d’en référer au personnel hospitalier, cette dernière a préféré dénigrer et tourner en ridicule la vieille femme en diffusant la photo sur le réseau social Facebook, laissant ainsi libre cours aux insultes nauséabondes et autres commentaires discriminatoires.

 

Une situation qui dégénère sur facebook…


Les propos à caractère raciste et islamophobe n’ont pas tardé à fuser sur Facebook suite à la diffusion de ce cliché : « Putain fous lui une baffe à l’autre terroriste !! Lol» […] « envoi la marseillaise !!! Et crie lui la France aux français !!! ».

Nous avons relevé plus d’une dizaine d’échanges du même acabit.

Des échanges qui ont très vite fuité sur le net et provoqué une vague d’indignation, ainsi qu’un appel à manifester devant l’hôpital.

De son côté, le CCIF est entré en contact avec la direction de l’hôpital pour obtenir des explications et les coordonnées de la victime afin de lui fournir aide et soutien juridique.

Face à cette situation, le CHU a fait un communiqué pour condamner « les propos racistes publiés par une patiente sur un réseau social, tout en rappelant son « attachement indéfectible à l’accueil de tous les patients sans aucune distinction », le CHU a également demandé à la patiente de retirer de son Facebook, ces discussions.

Ce qu’elle a fait dans la matinée. Mais depuis plusieurs captures d’écran ont continué à circuler.

                                                                                 j'agis, j'adhère, je donne

                                                                                 appli CCIF contre l'islamophobie

Articles associés

% commentaires (11)

C’est difficile de comprendre la bassesse de cette patiente. N’est ce pas contre la loi ce qu’elle a fait?

Subhan’ALLAH, même malade ils continuent à polémiquer, se moquer, insulter …
Laissons-les brûler tout seuls dans leur haine et leur colère. J’aimerais pas être dans leur tête…

J’en vois qui disent que cela ne devraient pas exister des musulmans qui souhaiterais faire leur prière dans un hôpital…Mais moi j’ai déjà été à l’hôpital aussi, et cela ne me dérangeais pas que la patiente à côté de moi priait Jésus à côté de moi à longueur de journée, et qu’on pme proposait une bonne soeur alors même que j’était musulmane, subhannAllah.

Si on a plus le droit de prier quand on est malade, alors cela deviens grave… Car il est normal que des gens, surtout en fin de vie (je ne parle pas de cet article) puisse se rapprocher de leur croyance dans ces intsant difficile… De plus, la prière, au delà de son aspect religieux, peut participer à la guérison en donnant du moral et de l’espérance à des gens qui souffrent… Alors que les athés cessent d’imposé à tout va leur point de vue, et acceptent un peu celui des autres, car leur idéologie totalitaire, on y a déjà gouter en France, les chrétiens, les juifs, et après…Les musulmans, seulement maintenant on connais la musique…

messa : declaration universelle des droits de l\’homme :
Article 18
Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; (…) de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu\’en privé, par l\’enseignement, les pratiques, le culte et l\’accomplissement des rites.
c bn ?

Ajouter un commentaire à Philippe Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.