BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Opération: « On ne marche plus, on vote »

L’islamophobie politique est l’une des principales causes de discrimination à l’encontre des françaises et français de confession ou culture musulmane.

Elle s’exprime à travers des propos stigmatisants et suscite dans l’opinion publique le sentiment que les musulmanes et musulmans seraient des citoyens de seconde zone.

Par leur simple présence, ils remettraient en cause le pacte laïc fondant notre société moderne.    

Ainsi, les partis politiques succombent volontiers à la tentation islamophobe cherchant ainsi les coupables de leurs incapacités à trouver des solutions à la crise sociale et économique qui minent notre pays.

De l’extrême droite à l’extrême gauche, on s’improvise le porte-voix d’un discours ostracisant la communauté musulmane française parfois jetée à la vindicte populaire et trop souvent encline à subir un traitement différencié.

Sur l’année 2012, le CCIF a recensé 469 actes, envers des institutions ou individus, contre 298 en 2011 et 188 en 2010, soit une augmentation de + 57,4%.

Ces statistiques alarmantes occultent hélas les victimes silencieuses de ce racisme protéiforme lesquelles refusent de croire aux institutions étatiques pour restaurer leurs droits. Intimidations, insultes, exclusions, coups allant jusqu’à donner la mort (on se souvient des évènements tragiques d’Argenteuil de l’été dernier) sont le lot de violences exercées contre les musulmanes et musulmans de France.

« Tous pourris » ne sera pas l’ultime résolution des citoyennes et citoyens français car c’est « tous ensemble » que nous rendrons la dignité aux musulmanes et musulmans confrontés à des lois d’exception qui restreignent davantage leur espace de libertés.

Cette prise de conscience a donné naissance au Collectif « On ne marche plus, on vote » (https://www.facebook.com/pages/On-ne-marche-plus-on-vote/554198867988992?ref=hl). 

Aux côtés des acteurs locaux, le CCIF soutient des femmes et des hommes qui ont manifesté leur souhait de former un front uni CONTRE les discours politiques clivant et offensants, et POUR faire la démonstration de notre attachement à la dignité, la justice et la cohésion nationale.

C’est ainsi qu’au cours de la période préélectorale, les membres du Collectif accompagneront physiquement leurs concitoyens, durant les 3 derniers week-ends de décembre, pour que soit enfin entendue leur voix.  

Rejoignez-vite les équipes de démarcheurs qui iront à la rencontre des habitants de plusieurs villes de France et qui se sont illustrées par les dérapages islamophobes de leurs élus.

Munis d’outils de communication bien conçus, nous les sensibiliserons sur la question du vote et la nécessité de sanctionner les (ir)responsables politiques qui méprisent la paix civile, ciment pourtant d’une société respectueuse de chacun.

Sans plus attendre, nous vous invitons à envoyer un mail à l’adresse collectif.onmpov@gmail.com pour plus d’informations tout en précisant votre nom, prénom, téléphone et disponibilité.

 

Articles associés

% commentaires (1)

Cela ne devrait aller de pair avec la pétition http://www.change.org/fr/pétitions/contre-une-loi-stigmatisante-pour-une-commission-sur-l-islamophobie de Marwan Muhammad : une commission sur l’Islamophobie pourrait aider cette cause.

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.