BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Médias: Salir l’Islam par tous les moyens

Le respect dû à la mort récente et atroce de la petite Fiona n’ont, semble t-il, pas suffit à contenir ceux qui ont choisi d’instrumentaliser certains faits divers, parfois sordide, pour faire systématiquement accuser l’islam et maintenir la suspicion permanente autour des musulmans.

Par exemple, l’article du Point daté du 27 septembre et intitulé : «Berkane Maklouf : portrait d’une racaille» est symbolique.

L’auteure, met déjà, au début de l’article en relief l’origine du prévenu : « d’origine algérienne ».

Un élément factuel qui, pourtant, ne présente aucune utilité sauf à conforter les stéréotypes en «ethnicisant» les questions de délinquance et maintenant d’homicide.
Après une démonstration où la culpabilité de B.Maklouf est attestée, entre autres, par son apparence physique et les témoignages de voisins, la journaliste trouve inévitablement un lien entre le prévenu et l’islam.
Il s’agit, en effet d’un «toxicomane»,  «délinquant» et «vaurien» mais qui, inexplicablement, «poussait […] sa compagne à se convertir à l’islam, contre la volonté de la famille de Cécile Bourgeon, et  «lui aurait bien fait porter le voile», confie même une ancienne amie de sa mère».

Alors que B.Maklouf ne faisait «que» pousser sa compagne à porter le voile pour le Point, sur BFM TV « Cécile Bourgeot (la compagne) […] était voilée en permanence ». Cherchez l’erreur…

BFM TV va plus loin en parlant d’un toxicomane notoire «qui s’était rapproché récemment de la religion musulmane, et qui priait avec d’autres le soir sur un terrain vague, en l’absence de mosquée à proximité du quartier. Sinon rien à signaler.»

Le CCIF accuse, une nouvelle fois, cette fabrique du consensus médiatique qui tend à vouloir assimiler l’Islam à des comportements violents et le confondre au pire.
Le CCIF n’a de cesse d’appeler à un respect impérieux de l’éthique professionnelle des journalistes surtout lorsque ceux-ci jouent le rôle de facilitateur et de catalyseur de l’islamophobie galopante qui frappe, aujourd’hui, de plein fouet les citoyens musulmans.

Articles associés

% commentaires (7)

salam aleykoum

hahahahaha pdr j’ai pas pu me retenir pdr il savent plus quoi inventé ils sont d’une cohérence énorme le journaliste dit « ses cheveux était voilé en permanence » mais il la montre non voilé voyons voyons un peu de cohérence comme même. sans parler du fait qu’il dit qu’il était toxicomane comme si c’était compatible avec l’islam

je dirais que c’est un reportage de rumeurs, calomnier et vraiment pas PROFESSIONNEL. le journaliste devrais aller faire des etudes de journalisme

salam aleykoum

lol franchement on parle de téléphone arabe là … sans faire de jeux de mots ! l’islam ne tolère pas la toxicomanie et le meurtre, ni de battre sa femme ou ses petits, et à aucun moment je n’ai vu sa compagne voilée ! ils se moquent de nous, mais les gens y croiront malheureusement car ils ont tendance à croire les médias.

Toxcicomane et proche de l’Islam ?
Chercher l’erreur …

Toxicomane et Musulman …
Chercher l’erreur 😉

Il est vrai que prier sur  » un terrain vague le soir  » en France fait de lui un homme « discret »…
Intéressant la dernière image que l’on voit de lui (si tant est qu’il s’agisse bien de lui bien sûr): les bras croisés sur son torse, on dirait qu’il est en position de prière… en simultanée avec le commentaire : « il priait le soir sur un terrain vague »… pardon, encore une preuve de paranoïa de ces musulmans…
Navrant…

La mise en forme est terrible : fond écrit « POLICE JUDICIAIRE » + titre : « TOXICOMANE PROCHE DE L’ISLAM » + le présentateur qui fronce les sourcils et fait la tête…il est pas content…

En plus, regardez les commentaires dans la vidéo, en parallèle du sujet… : pakistan, Irak et Israël…

Ils sont forts ces metteurs en scène.

J’ai vu des images de Cécile Bourgeon avec une sorte de foulard enroulé sur la tête, je n’aurais même pas fait spontanément le rapprochement avec la pratique de l’islam… Mais apparemment c’est ça que des journalistes appellent « voilée en permanence » ?
http://auvergne.france3.fr/2013/06/11/cecile-bourgeon-la-mere-de-fiona-se-confie-quatre-semaines-apres-la-disparition-de-sa-fille-268419.html (photo à voir ici)
Le choix des mots n’est bien sûr pas innocent. Un foulard banal peut ainsi devenir soudain significatif pour les journalistes, même si cela n’avait peut-être aucun rapport avec l’islam…
Et la mort de Fiona n’a aucun rapport avec l’islam, mais apparemment certains médias n’en sont pas à un amalgame près !

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.