BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Orléans: Prison ferme pour l’agresseur islamophobe

Orléans : Prison ferme pour l’agresseur islamophobe

Le tribunal correctionnel d’Orléans a rendu cet après-midi son jugement sur l’affaire de la triple agression islamophobe d’Orléans.

Le tribunal a suivi les réquisitions du procureur de la République et nous nous en réjouissons.

L’accusé a été condamné à 2 ans d’emprisonnement dont 18 mois avec  sursis et avec mise à l’épreuve pendant 3 ans, ainsi qu’au paiement de dommages et intérêts aux victimes pour réparation matérielle et morale.

Toutefois, cette  condamnation est toute relative compte tenu de la douleur et du préjudice subis par les victimes… le traumatisme est tel qu’elles n’ont même pas osé approcher de la barre lors de l’audience.

Mais ce qui est important ici, c’est que le préjudice des victimes a été reconnu par le Tribunal, tout comme le caractère raciste et islamophobe de cette agression, un verdict qui doit sonner comme un signal fort adressé à tous ceux qui appellent à la haine ou seraient tentés de passer à l’acte.

Pour le CCIF dont la demande de constitution en partie civile dans cette affaire a été acceptée, le mot d’ordre est clair : nous sommes déterminés à combattre l’islamophobie sous toutes ses formes !

Nous tenons à remercier Maître Fayçal Megherbi, avocat au barreau de Paris qui a représenté toutes les parties civiles ainsi que les nombreuses personnes et associations venues soutenir les victimes.

Le CCIF salue surtout le sérieux et la bonne coordination de ses relais sur place, et tout particulièrement l’UAMO (Union des Associations Musulmanes de l’Orléanais), coorganisatrice de ce rassemblement, qui a permis une mobilisation en nombre. 

200 à 300 personnes se sont déplacées et réunies dans la dignité et le calme, tant l’émotion a été forte sur Orléans et son agglomération.

L’appel est lancé : Les discriminations n’ont pas leur place dans notre société.

 

                                                                      j'agis, j'adhère, je donne

% commentaires (9)

Bravo à vous. Une bataille remportée. Merci de rester déterminés pour l’ensemble de la communauté

MachaAllah pour tous vos efforts, votre persévérance et votre courage !

Bravo, on ne se laissera pas faire, on ne se laissera plus faire…

Qui s’y frotte, s’y pique…

Gare aux islamophobles décomplexés, la communauté musulmane est , elle aussi, désormais décompléxée… Le temps des colonies et bel et bien terminé et on ne s’excusera plus de vivre…

Nos remerciements les plus sinceres a toutes les personnes qui ont soutenu nos soeurs dans cette epreuves , qu allah les protege.Felicitations au CCIF pour son implication dans la défense des nôtres.Nous devons vous aider davantage!!
Concernant le verdict j’aurais aimé qu il soit plus lourd.6 mois fermes ça n est pas assez pour ce barbare .
Sans l aide d allah et du CCIF je n ose pas imaginé de combien il aurait écopé!!!
J’ ose esperé qu il fera des rencontrera interessantes en prison……..il parait que « les prisons sont pleines de musulmans. »…..il pourra donc s exprimer avec des hommes cette fois ci ce lache!!!
Qu allah nous preserve de ces fous furieux et qu il apaise nos soeurs et leur famille.

6 mois de prison ferme si j’ai bien compris pour le préjudice causer la peine n’est pas assez lourde

felicitation Maître Fayçal Megherbi et merci pour les victims ainsi que les personnes du CCIF . Qu Allah vous recompense pour votre engagement et combat .

UNE TRES BONNE NOUVELLE ENFIN

Enfin la justice reconnait des actes islamophobes en en tient rigueur aux agresseurs
Je vous remercie pour tout ce que vous faites.
Que Dieu vous assiste dans votre travail.

Super!! enfin une reconnaissance de la part des autorités!! en espérant que cette décision de justice soit médiatisé pour dissuader les lâches .
Merci au CCIF pour votre implication et votre combat auprès de notre communauté .
Ps: il serait bon que nous puissions avoir le nom et prénom de cet agresseur …

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.