BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Islamophobie : une mosquée de Mulhouse visée

Une mosquée de Mulhouse a été victime hier d’un acte islamophobe. Exactement comme à Meximieux le mois dernier, les responsables du lieu de culte ont reçu par la poste une enveloppe contenant du jambon.

Et comme c’était également le cas pour la mosquée de Meximieux, cet acte de haine n’est pas le premier à cibler la mosquée de Mulhouse. En effet, il y a environ un an, plus de 70 clous avaient été retrouvés le long de la façade de l’édifice, à l’emplacement où stationnent habituellement les voitures des fidèles. Daoui Hanafi, le président de la mosquée, avait alors souhaité déposer une plainte, mais la police avait refusé de l’enregistrer, et l’acte de malveillance avait finalement donné lieu à une simple main courante.

Hier, allant relever le courrier à la boîte postale de la mosquée, Monsieur Daoui Hanafi a trouvé un enveloppe jaune, timbrée et adressée à la mosquée As-Salam. A l’intérieur, un sachet de plastique renfermait de la viande de porc. Cette fois-ci, il a pu déposer une plainte au commissariat. A Meximieux, pour des faits semblables, les gendarmes avaient pourtant estimé qu’il n’y avait pas d’infraction et qu’ils ne pouvaient par conséquent pas prendre la plainte.

Outre le caractère répété des attaques dont elles ont toutes deux été la cible et le fait qu’elles aient toutes deux reçu un courrier contenant de la viande de porc, un troisième point commun relie donc ces deux mosquées : leurs responsables ont tous deux rencontré des obstacles pour que soient prises au sérieux les atteintes dont leurs lieux de culte ont fait l’objet, et fait face à la réticence des force de l’ordre. Les musulmans sont-ils des sous-citoyens, pour que leur soit refusée la reconnaissance et la protection qui est due à toute victime dans un état de droit ? On peut s’interroger.

On salue cependant le geste de la municipalité, qui a contacté les responsables de l’Institut de Réflexion et d’Entraide des Marocains, l’association qui gère la mosquée  1993, pour les assurer de son soutien suite à cet acte de haine. Le CCIF espère qu’au-delà des mots, des mesures seront prises pour sécuriser les lieux de culte musulmans au même titre que les lieux de culte juifs, et pour punir ceux qui se rendent coupable de tels agissements.

Soulignons que même si les actes de dégradation, vandalisme et autres attaques visant des mosquées touchent tout le territoire français, ils se sont multipliés dans les derniers mois dans l’Est de la France : Tomblaine, Besançon, Vandoeuvre, Contrexéville, et désormais Mulhouse. La présence musulmane en Alsace et en particulier à Mulhouse remonte à plus d’un siècle, bien avant les vagues d’immigration des années 70. L’Alsace ne serait peut-être pas française sans les soldats maghrébins qui y ont combattu dans l’armée française et y sont morts pour la France dès 1870. La mosquée, gérée par une association marocaine, se situe d’ailleurs dans la rue de la 4e Division Marocaine de Montagne, division d’infanterie qui participa à la libération de la France en 1944. Quelle ironie alors, de voir que certains individus haineux, se prétendant patriotes, font régner un climat d’hostilité et de violence, au mépris de l’histoire et des valeurs mêmes de notre pays commun.

Articles associés

% commentaires (2)

slm,

nous avons aussi été visé a la mosquée Annour de Mulhouse avec une enveloppe contenant de la viande de porc le mardi 5 mars!!!

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.