BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Tentative d’incendie à la mosquée de Thiers

La mosquée de Thiers (Puy-de-Dôme) a été victime dans la nuit de mercredi à jeudi d’une tentative d’incendie criminel

Inauguré en décembre 2010, ce lieu de culte a déjà subi un autre acte islamophobe par le passé : en octobre dernier, des croix gammées avaient été découvertes sur un bâtiment désaffecté situé face à la mosquée. 

Les dégradations commises jeudi sont beaucoup plus sévères : plusieurs vitres cassées, la boîte aux lettres abîmée, deux portes noircies par la tentative d’incendie dont celle menant à la chaufferie, et deux autres portes détériorées. Des chiffons imbibés d’essence ont été retrouvés sur place. Suite à ces actes de vandalisme islamophobes, l’association franco-turque en charge de la mosquée a porté plainte, et décidé de placer des caméras de surveillance pour protéger le lieu de culte. 

En 2012, 40 mosquées ont été ciblées par des actes à caractère islamophobe. Pour 2013, on comptabilise déjà huit mosquées victimes d’actes islamophobes en moins de deux mois : Contrexéville, Val-de-Reuil, Meximieux, Ozoir-la-Ferrière, deux à Besançon, Provins, et maintenant Thiers… Combien de temps cette litanie va-t-elle encore durer ? Le CCIF en appelle aux autorités et exige que des mesures concrètes soient prises pour sanctionner les auteurs de tels actes, mais surtout pour mettre fin à ces agissements par la prévention, en sécurisant les lieux de cultes musulmans. Cet appel, réitéré sans relâche depuis plusieurs mois, est pourtant resté sans effets jusqu’à ce jour.

On rappelle également que fin décembre, une famille musulmane avait découvert sa maison taguée de symboles nazis à Pont-du-Château, à seulement 30 kilomètres de Thiers.

Articles associés

% commentaires (1)

pauvre crétin qui a toujours défendu la France pendant les occupations toi peut être

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.