BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

La Droite Forte

Dimanche 18 novembre, lors du congrès de l’UMP, c’est la motion « La Droite Forte » qui a remporté le plus de votes parmi les adhérents. Le courant créé en juillet 2012 par Guillaume Peltier et Geoffroy Didier, qui a raflé 28% des voix, propose une « Charte républicaine des musulmans de France« .

Cette proposition apparaît dans le texte intitulé : « Thème n° 3 : pour une République forte : laïcité et vivre ensemble ». A mots couverts, c’est directement l’islam et les musulmans qui y sont visés. Le terme « laïcité » ponctue le texte de manière quasiment obsessionnelle, mais complètement détournée de son sens. Ainsi ses auteurs souhaitent inscrire la « tradition chrétienne » de la France dans la constitution. Ils préconisent également un « Ministère de la Laïcité », lequel serait chargé de la « nomination des imams »…

D’autres propositions absurdes du même acabit montrent bien la « laïcité » à laquelle on a à faire. Les partisans de la « Droite Forte » s’affranchissent du principe d’égalité entre les cultes comme de la non-ingérence de l’état dans les cultes : leur vision de la laïcité fait l’impasse sur tout ce sur quoi se fonde la véritable laïcité. C’est un véritable contre-sens : le mot de laïcité, sous leurs plumes, signifie simplement le rejet de l’islam et des musulmans.

Et ce n’est pas le seul concept a avoir subi une distorsion idéologique islamophobe : dans leur novlangue, « république », « valeurs », « communautarisme », sont autant de termes dont l’usage très particulier a pour seul dessein : attenter toujours plus à la liberté de culte des musulmans, maintenir la perception du musulman comme un éternel étranger, inassimilable et indésirable. L’islam est désigné une fois de plus comme incompatible avec la laïcité, comme source unique de problèmes. Toutes les polémiques stériles qui ont instrumentalisé les fantasmes autour de l’islam ces dernières années sont reprises dans le texte. On s’étonne de ne pas y voir une proposition de loi sur l’arrachage de viennoiserie en période de Ramadan.

Prétendant défendre « nos modes de vie, nos traditions, notre identité qui fonde la France d’hier, d’aujourd’hui et de demain », « une France fière de ses traditions judéo-chrétiennes et de ses racines gréco-latines », ils ne défendent en réalité que leur vision monolithique et rigide de la France, dont ils excluent tous ceux qui ne correspondent pas à leur image périmée. A leur « nous » insistant, ils opposent un « eux » implicite, qui désigne les « autres », tous ceux qui ont le mauvais goût d’être différents, par l’origine, par l’apparence, par la foi…

Mais nombreux sont les français qui ne souhaitent pas voir la France déchirée comme l’est aujourd’hui l’UMP. Ceux qui s’arqueboutent sur une France monochrome, uniforme et excluante, voilà les communautaristes, voilà ceux qui portent atteinte à la laïcité et aux valeurs de la République. La France appartient à tous ses citoyens, et tous, tels qu’ils sont, peuvent affirmer : Nous (aussi) Sommes la Nation.

Articles associés

% commentaires (2)

La droite forte ? C’est une blague ? Qu’ils fassent deja le ménage dans leur rang.
Fillon accuse Copé d’employer des methodes de mafieux. Ambiance au sein de la famille (Corléone. Ah zut) UMP. Et pour quelqu’un qui a fait le buzz avec un pain au chocolat, les muslmans seraient ben inspiré de rappeler la proximité de M.Copé avec le vendeur d’arme Takkiedine. En attendant la « droite forte » est la risée de beaucoup de Français !

Je souhaite être au courant des conféreces du Ccif paris par e-mail.
Cordialement Homam AKRA

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.