BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Menaces à main armée à la mosquée

Mercredi 19 décembre au matin, une femme de 47 ans a été arrêtée après avoir brandi une épée dans une mosquée située dans l’enceinte du campus de l’école privée musulmane Leaders Preparatory School à Orlando, en Floride. On ignore les raisons de son geste.

Le Centre Islamique Ibrahim Khalilullah, établi depuis près de ving ans à Fremont, en Californie, a été le théâtre d’un incident préoccupant le 12 décembre. Un homme est entré dans la mosquée pendant la prière de l’après-midi, affirmant être en possession d’une arme à feu et vouloir tuer tous les fidèles présents. Il a finalement quitté les lieux sans sortir son arme.

Et le 20 novembre dernier, un homme a été arrêté par la police à San Antonio, au Texas, pour avoir planifié un attentat terroriste. Il avait selon des témoins exprimé l’intention de se rendre dans une mosquée pour y tuer « le plus de monde possible » avant de retourner son arme contre lui-même.

Tous ces incidents ont fort heureusement fait plus de peur que de mal. Mais dans un tel contexte de tension et de deuil aux Etats-Unis après les fusillades de Newtown, dans le Connecticut et de Clackamas, dans l’Oregon, on peut comprendre les craintes des responsables de mosquées devant la multiplication de ces menaces. Le CAIR (Council on American Islamic Relations) a appelé les lieux de culte musulmans à prendre des mesures de sécurité, selon les consignes détaillées dans un guide rédigé par l’organisation.

Articles associés

% commentaires (2)

Bonjour,

Pourriez vous m’expliquer comment partager vos articles sur facebook.

Merci

« On ignore les raisons de son geste ». Rendons-nous à l’évidence, ce n’était nullement dans un geste de paix envers les musulmans!! Ni pour tenter une conversion.

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.