BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Riposte Laïque

Le 18 novembre dernier, l’association Riposte Laïque a publié un article intitulé « Toujours plus de mosquées en France… donc plus de délinquance ! », dont l’auteur, un certain Olivier Pfister, semble s’être improvisé sociologue. Il y a seulement 8 mois, le 23 mars 2012, Riposte Laïque était condamnée par la 17ème chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Paris pour « provocation à la discrimination, la haine, ou à la violence à l’égard d’un groupe de personnes en raison de leur origine ou de leur appartenance à une religion, à savoir les musulmans », pour des propos contenus dans deux articles publiés sur son site. Ces derniers étaient si violents que de nombreuses associations s’étaient portées partie civile. Mais cette condamnation n’a semble-t-il pas suffi à décourager les rédacteurs du site de récidiver avec cette équation islamophobe.

Riposte Laïque s’élève cette fois contre la construction annoncée d’une nouvelle mosquée en Alsace, qui serait une « trahison ». L’article dépeint les musulmans comme des envahisseurs, qui tenteraient de gagner du terrain et de s’implanter partout. L’auteur écrit : « Vous pensiez qu’on en était arrivé à son apogée avec les voiles, les burqas, le halal, les prières de rues ? Que nenni ! L’étendard se doit de flotter partout ». S’ensuit une diatribe odieuse dont le but n’est autre que de semer la discorde entre les français, de créer un climat de haine et de rejet de l’autre. L’auteur s’imagine garant de l’identité de la Nation. En effet pour Olivier Pfister,

il y a d’une part « les français, les vrais », et d’autre part ceux dont la nationalité n’est qu’« un bout de papier qu’on peut bientôt trouver dans n’importe quelle pochette surprise ». Le CCIF s’insurge contre cette vision de la citoyenneté que Riposte Laïque et autres identitaires xénophobes tentent d’imposer, allant jusqu’à renier bon nombre de nos compatriotes.


Pire encore, Riposte Laïque prétend avoir « démontré qu’il existe une corrélation entre la délinquance et le nombre de mosquées en France », et s’appuie pour cela sur une étude bancale, à la rigueur scientifique douteuse, réalisée par l’une de ses membres. Nul n’est dupe de ces distorsions de la réalité et de ces falsifications : elles sont depuis longtemps affectionnées par l’extrême droite, qui voudrait attribuer tous les maux de la France aux étrangers, aux immigrés et à ceux et celles qui ne partagent pas « l’héritage chrétien » qu’elle sacralise comme fondement de l’identité française. Il semble alors essentiel de rappeler à Riposte Laïque une leçon qu’elle n’a manifestement pas tiré de son procès : la liberté d’expression ne peut excéder certaines limites, sous peine de sanctions pénales. Quand certains croient se battre pour la France en s’arqueboutant sur un enfermement identitaire haineux, le CCIF répond qu’aimer son pays, c’est aussi le protéger des discriminations et des dérives violentes, oeuvrer pour la cohésion et le vivre-ensemble, dans le respect de tous.


Articles associés