BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Charlie Hebdo et Marwan Muhammad

Pour ou contre la une de Charlie Hebdo? Sur le message en lui-même, je m’y oppose clairement : c’est une énième provocation, une insulte de plus qui participe à la stigmatisation des musulmans. Pour autant, je ne pense pas que la censure soit une option: elle ne participerait qu’à renforcer Charlie Hebdo dans sa posture de martyr sur l’autel de la liberté d’expression. La liberté de la presse est importante et, d’ailleurs, une telle demande serait inefficace.

En réalité, Charlie Hebdo est confronté à une problématique bêtement financière: le journal n’a pas de business model satisfaisant, raison pour laquelle il publie, de manière cyclique, des numéros spéciaux sur l’Islam et les musulmans. Des éditions où la rédaction se complaît sans mal dans la provocation, le moyen le plus sûr de battre des records de vente, tandis que la classe politique et médiatique crie au loup dès lors qu’un musulman oserait se risquer à une critique du journal. Il y a manifestement chez Charlie Hebdo une incapacité patente à imaginer une ligne éditoriale où l’on rirait avec et pas contre. Ne nous y trompons pas, la liberté de ton que s’autorise Charlie hebdo est moins un acte de courage idéologique qu’un geste commercial désespéré, dans un jeu de connivence médiatique réglé comme une horloge. Face à ce type de démarche, il faut éviter l’antagonisme véhément et répondre de manière humoristique, comme nous l’avions fait par exemple avec le pastiche «Charlot Hebdo». C’était une manière d’élever le débat et de confronter la ligne éditoriale de Charlie Hebdo à ses ambiguïtés, à savoir que l’on ne peut se cacher indéfiniment derrière la liberté d’expression pour insulter l’ensemble d’une communauté par procuration.

Les journalistes de Charlie Hebdo sont d’ailleurs bien moins courageux, dès lors qu’il s’agit de dénoncer certaines postures racistes en cours dans la gauche française. Il y a une dévoiement manifeste de certaines valeurs, comme je le rappelle dans le débat «Islamophobie, antisémitisme, deux poids, deux mesures ?». Or, j’entends peu les esprits éclairés et volontiers provocateurs du journal s’exprimer là-dessus. On le voit, cette liberté d’expression s’avère être à géométrie variable, certaines paroles bénéficiant davantage de mansuétude que d’autres. 

Prenons maintenant la polémique autour du film islamophobe «L’innocence des musulmans». La première manifestation devant l’ambassade américaine à Paris s’est tenue de façon relativement désorganisée, c’est un fait. Or, pour la prochaine que certaines associations essayent d’organiser pour le samedi 22 septembre, une demande a été formulée en préfecture. Malgré cette démarche en bonne et due forme, ils ont essuyé un refus. Que l’on approuve ou non leurs motivations, que l’on adhère ou non à leur point de vue, il n’est pas normal de nier leur droit à s’exprimer publiquement. Cela relève de la censure. Car, si l’on prône une liberté d’expression absolue, il faut en accepter, dans un principe d’équité, toutes les conséquences. A en croire le ministre de l’intérieur, certaines paroles seraient donc plus libres que d’autres…

De toute évidence, les musulmans ne demandent pas de restreindre la liberté d’expression, mais appellent davantage à la responsabilité de monde journalistique. La ficelle de Charlie Hebdo est un peu grosse : caricaturer l’Islam à tout-va à des fins sensationnalistes. Disposer d’autant d’influence sur l’opinion ne semble impliquer, chez eux, aucune introspection. Il serait par exemple intéressant d’inciter les journalistes à réfléchir à l’idée de régulation et de modération à l’intérieur même de leur corps professionnel. Cette démarche est déjà largement entreprise dans d’autres pays européens mais semble avoir du mal à émerger en France. On peut le regretter.

La question de la responsabilité ne doit pas être un tabou dans l’action de ceux qui ont droit à la parole. On ne peut pas développer une critique stigmatisante vis à vis de l’islam et des musulmans sans prendre en compte l’impact que cela à sur la radicalisation des mouvements d’extrême droite vis-à-vis de l’Islam. L’impact n’est pas neutre. Les discours ne sont jamais sans effet et il serait difficile de se dédouaner de toute responsabilité quand tant d’agresseurs et de discriminants islamophobes se déclarent légitimés dans leur passage à l’acte par la parole de tel ou tel intellectuel controversé.

Par exemple, à propos d’Anders Breivik, le tueur norvégien ne se réfère-t-il pas à de nombreux idéologues islamophobes, notamment français, qui revendiquent haut et fort leur liberté d’expression ? En décryptant les discours, on réalise que sous couvert de critiquer la religion musulmane en tant que dogme, beaucoup s’en prennent en fait aux musulmans, par procuration…C’est cette démarche qui est notamment à l’oeuvre dans les milieux d’extrême droite et, malheureusement, dans des partis beaucoup plus consensuels.

Personnellement, je souscris volontiers à une approche critique des religions. Mais, revendiquer ce droit n’interdit pas la lucidité. L’islamophobie, qu’elle soit extrémiste et violente ou quotidienne et consensuelle, n’est pas une chimère. Loin de là…

Marwan Muhammad, porte parole du CCIF

Articles associés

% commentaires (11)

Bonjour,

Pour vous, une caricature de Mahomet est assimilée à une insulte, à une critique de vos valeurs.

Soit.

Mais comprenez-vous que porter le voile peut aussi être interpréter comme une insulte aux valeurs d’égalité homme-femme auxquels de nombreux français sont attachés ?

Selon le droit civil il existe une responsabilité civile qui n’a rien à voir avec les motivations, religieuses, politiques, la bonne ou mauvaise foi.
Si je place un pot de fleurs sur ma fenêtre et il tombe en abîmant une voiture ou en blessant quelqu’un, je dois payer les dégâts.
Or l’article du « Charlie Hebdo » (tout comme le film, d’ailleurs) est en train de provoquer des frais énormes à l’Etat français : renforcement de securité des Ambassades, retour de diplomates, mobilisations policière, etc., frais qui seront évidemment à la charge du contribuable !
Un exposé à la Procure de la République en demandant une action en dédommagement à qui, de manière volontaire ou non, ait été à la cause de ces dépenses, ce serait tout à fait logique et, probablement, recevable..( Il faut frapper les laïcs là où il fait plus mal: le portefeuille…)

Tout à fait d’accord. Pour moi, se pose non pas la question de la liberté d’expression mais celle de l’accès à la liberté d’expression, qui n’a en l’occurrence rien d’égalitaire. Qu’on soit musulman ou ouvrier (ou les deux), les chances de voir ses préoccupations être celles des journalistes sont minimes (voire nulles dans les médias dominants).

Bonjour Chrétien sceptique ,

le voile n’atteint pas aux droits de l’homme, les femmes qui le portent sont libres de le porter , elles ne sont pas forcées . Leur interdire , au nom de la liberté , de ne plus le porter , est une atteinte à leur liberté . Le voile n’insulte aucunement vos valeurs , les médias vous font croire cela . En France , en théorie , nous pouvons pratiquer notre religion librement . Cependant le voile est un point important dans la religion musulmane , ne plus autoriser les femmes à le porter est une atteinte à leur liberté de culte . Personnellement , je ne vois pas en quoi c’est un problème , une femme qui veut se préserver , se rapprocher de son Créateur est une chose louable .Vous n’êtes peut être pas croyant mais il faut respecter les croyances des uns comme des autres .
En attendant , il y a des problèmes plus graves en France et l’Islam est un bouc émissaire . On cache les vrais problèmes en parlant des musulmans , en les provoquant pour que qu’on oublie les problèmes auxquels sont confrontés les Français . Les médias nous manipulent en inventant des coupables , les vrais coupables sont les membres du gouvernement . Je m’éloigne un peu du sujet , mais laissez moi vous dire une chose , c’est honteux d’attiser la haine entre les peuples , au nom de la liberté d’expression , c’est une honte , où allons nous finir? C’est très grave , nous vivons tous sur la même terre , nous sommes « obligés  » de nous entendre , pourquoi toute cette haine? Je pense qu’avec tout ce qui se passe nous nous sommes éloignés de l’essentiel , malgré nos croyances , nos différentes origines etc nous sommes tous des êtres humains , nous avons un cœur , des poumons etc Je me suis éloignée encore du sujet , je vous prie de ‘excuser , j’espère que vous m’avez comprise . Bonne journée

Très cher chrétien sceptique,

Je serais curieuse de savoir combien de femmes voilées tu a été amené à côtoyer parce que tu sembles être suffisamment renseigné pour affirmer que cela déséquilibre la vision occidentale de l’égalité homme-femme. En tant que femme voilée (et non personne ne m’oblige à le porter à part mon Créateur,…et non je ne me sens pas diminuée et encore non je n’ai pas besoin que de bonnes consciences occidentales viennent à mon secours), j’en ai marre de devoir toujours justifier mon choix de vouloir pratiquer ma religion tranquillement. Crois moi ça ne diminue en rien le fait que je sois citoyenne française. Si tu veux me donner un coup de main, aide moi plutôt a faire comprendre à cette société qu’une femme voilée est une femme comme les autres qui peut faire des études, travailler, militer et que sous le voile il y a un cerveau comme n’importe quel cerveau. Je ne me suis jamais sentie autant diminuer dans mes droits et ma liberté que depuis que les musulmans sont devenus les putching ball médiatiques et les bouc émissaires de tous les maux de l’univers. Un conseil: prend du recul et voyage, compare différents types d’organisations de société, côtoie des personnes différentes ça t’ouvrira l’esprit mais par pitié éteins la télé, crois moi ça rend plus intelligent!!!

@Moi, salam, pourriez vous nous dire quel post a été censuré? Nous nous reservons le droit de ne pas publier les commentaires injurieux ou racistes mais si cela n’était pas le cas pour le votre, il y a peut etre eu une erreur.

bonjour,

pouvez vous m’expliquer en quoi ces dessins sont insultants ? ne se moquent-ils pas plutôt du film et des réactions qu’il a suscitées ?
par ailleurs, pouvez vous m’indiquer la page du site où vous condamnez fermement les violences qui ont eu lieu récemment ?
enfin, pouvez vous m’indiquer un lien ou un ouvrage qui me renseignera sur cette interdiction de représenter le prophète ? j’avais cru comprendre que c’était l’adoration de ces images qui étaient interdites ?

merci de m’éclairer sur ces questions.

Bonjour,

Pouvez-vous nous indiquer vous pourquoi vous ne vous êtes pas soulever autant quand il s’agissait du dessin qu’a fait Siné sur la conversion au Judaisme du fils de Sarkozy ? Siné a été viré après 40 ans chez eux, ils ne l’ont pas viré quand il insultait les musulmans avec ses caricatures, mais dés qu’il a touché au Judaisme la liberté d’expression n’avait plus la même valeur pour la france, même le gouvernement s’est mis contre lui …

On sait tous ce que vaut la liberté d’expression en France, elle ne vaut rien car elle est inégalitaire et à géométrie variable, donc arrêtez de vous plaindre parce que les musulmans veulent imposer le respect de leur religion comme ce que fait d’autres communautés qui font imposer leur opinion même !

Et pour finir, vous n’avez pas le droit de vous moquer d’un être humain qui est mort, si vous voulez faire ça, faites le pour vos parents ou grands parents, dessinez les nus ou comme vous voulez mais laissez nous tranquilles !

A bon entendeur

@ »@aristide »
« Pouvez-vous nous indiquer vous pourquoi vous ne vous êtes pas soulever autant quand il s’agissait du dessin qu’a fait Siné sur la conversion au Judaisme du fils de Sarkozy ? »
– qu’en savez vous ? et siné a surtout été viré pour cause d’attaques de sarkozy

« arrêtez de vous plaindre »
– je ne me plains pas, je pose des questions, simples, auquel vous ne répondez pas 😉

« vous n’avez pas le droit de vous moquer d’un être humain qui est mort, si vous voulez faire ça, faites le pour vos parents ou grands parents »
– lorsque dans 1500 ans, on tuera en leur nom, je me poserai effectivement des questions …

Non Charlie!

Au nom de la liberté d’expression, ce n’est pas votre vie que vous mettez en jeu mais la vie d’autrui…
Y avez-vous songé un tant soit peu ? À vos compatriotes au Caire, à Tunis, ou à Tripoli ? Qui n’auront bientôt plus l’occasion de vous lire…

Non Charlie
Votre caricature est une injure pour toute personne qui a deux grammes d’intelligence et un minimum de connaissance de l’état des lieux, des forces en présence et du désir de vengeance auquel vous venez de donner naissance.

Non Charlie
On n’a pas le droit de s’octroyer tous les droits, d’offenser et de défoncer les gens dans ce qu’ils ont de plus sacré : l’objet de leur Foi ou de leur désarroi.

Non Charlie
Il n’y a pas que la liberté… il y aussi le secret qui rime avec le plus grand respect que l’on doit à tous ceux avec lesquels nous désirons vivre et mourir en paix.

Non Charlie
Je sais que vous savez ce que tout le monde sait : que toute mauvaise cause entraine les pires effets … des innocents vont devoir payer votre petite liberté de libre penseur sans un brin de responsabilité.

Non Charlie
On n’a pas le droit de toucher au prophète quand on veut se payer des têtes. Si les islamistes ne vous reviennent pas… il faut aller le leur dire en face, sans violer avec vos sombres desseins, leur religion et leur trace.

Non Charlie
Ne parlez plus de liberté d’expression… mais de valeurs et d’échelle de valeurs.
Et sur cette échelle il est, semble-t-il important de vous rappeler que la liberté de conscience est première. On n’est pas obligé de l’honorer certes, mais on n’a pas le droit de la déshonorer.

Non Charlie
Votre caricature n’est qu’une imposture.
De plus, c’est du marketing qui va couter la vie à tous ceux qui croient qu’on peut rire de tout et avec tout le monde. C’est une déclaration de guerre… guerre de religion dont aucune libre expression au monde ne peut être fière.

Non Charlie
Si l’offense est l’expression de votre liberté, admettez alors, la violence, comme expression de leur liberté ! Échange de mauvais procédés.
Non, ne dites pas « mais » ! Assumez…

http://www.lejournaldepersonne.com/2012/09/non-charlie/

Et voilà, tout le monde s’apitoie sur le sort de Charlie Hebdo. Évidemment, l’attentat qui a eu lieu aujourd’hui est à condamner, mais j’espère que les journalistes satyrique qui caricaturent les religions à tout va sans respect pour la pensée la plus intime d’autrui vont pouvoir commencer à remettre leurs déclarations en question !
La liberté d’expression s’arrête à certaines frontières : l’incitation à la violence en est une. Pour éviter la violence, le respect est la meilleure arme dont l’humanité dispose.

Ajouter un commentaire à Chrétien sceptique Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.