BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Pas de mariage avec un voile

Jeudi 6 Septembre 2012, Saad et Myriam avaient prévu de se marier à La Seyne-sur-Mer (83). En arrivant à la salle des mariages de la mairie, les futurs époux s’installent avec leurs témoins et famille et attendent l’arrivée de Florence Cyrulnik, 3e adjointe au Maire (PS) qui doit célébrer leur union.

Myriam raconte : « Tout allait au mieux, jusqu’à l’arrivée de l’élue qui, une fois son écharpe mise, sans introduction ou autre forme de politesse, m’a prise à partie, prétextant que ma tenue ne convenait pas à un espace public tel que celui-là et que si je n’ôtais pas mon voile immédiatement, cette élue ne prononcerait pas notre mariage ».

Oui, car la jeune mariée porte un jilbeb, une longue robe et un voile qui laisse évidemment apparaître son visage. Une tenue parfaitement légale. Lorsque, choquée, elle demande le texte de loi sur lequel s’appuie l’élue, celle-ci lui répond que « tous signes religieux sont prohibés dans cet espace public, suite à une charte locale de laïcité », dont elle rappelle, très fière, en être à l’origine. Voyant que Myriam refuse de se dévoiler pour se marier, l’adjointe de Marc Vuillemot, déjà agressive envers les deux jeunes époux, hausse la voix et annonce qu’elle ne les mariera pas tant que la mariée conservera son voile.

Pour ne pas envenimer les choses, Myriam, Saad ainsi que leur famille décident de quitter les lieux, écoeurés et choqués par la violence et les propos véhéments de cette élue. Le témoin de Saad restera seul pour tenter de dialoguer avec l’élue afin de trouver une solution. En vain. Le couple repartira donc profondément révolté par l’attitude de l’adjointe au maire, et sans avoir pu se marier. Ce qui aurait du être le plus beau jour de leur vie s’est transformé en une humiliation couplée d’une injustice.

Le CCIF condamne fermement la mairie de La Seyne-sur-Mer et les agissements de Florence Cyrulnik qui a porté atteinte au droit fondamental au mariage des jeunes époux, ainsi qu’à leur liberté religieuse. Nous soutenons le couple qui a décidé de porter l’affaire devant les tribunaux et d’assigner le préfet du Var. Malheureusement, le tribunal a statué que « dans la mesure où le port d’un voile dissimule le visage, même pour partie, d’un des futurs époux et ne permet pas à l’Officier d’état civil de s’assurer de façon certaine de l’identité de celui-ci, il ne peut lui être reproché de refuser de célébrer le mariage faute de pouvoir recueillir valablement les consentements nécessaires« . Selon les avocats du couple, qui ont immédiatement décidé de faire appel: 

L’opposition formée par l’adjointe était fondée sur la laïcité, et cet argument du doute sur l’identité n’est apparu que devant le tribunal, comme une roue de secours. En l’occurrence il n’y a aucun élément de doute sur l’identité, chez ce couple. Le marie est née dans la commune, l’épouse y vit depuis trente ans et les enfants sont dans les écoles publiques. L’adjointe s’est même avancée jusqu’à donner des informations sur la filiation de la mariée ! Où est le doute sur l’identité, alors qu’il n’a même pas été demandé la carte d’identité ? S’il ya une doute sur l’identité, on procède à un contrôle dans une salle à part, et la cérémonie se fait dans le respect de la volonté des époux. Demander de retirer le foulard au moment de la cérémonie est illégal et discriminatoire, et répond à des conceptions très erronées de la laïcité. C’est une question de liberté fondamentale, et le débat se posera en ces termes devant la cour d’appel d’Aix en Provence.

Articles associés

% commentaires (9)

Je souhaite bon courage au couple

boncourage et inchallah que cette elue serat condamner

MA CHA ALLAH

Ce qui marche dans les pas de ce qui nous est indiqué dans le Coran al Karim, la livre du CREATEUR nous ne pouvons que vous souhaitez d’être dans SA LUMIERE , nous le savons que ce sont des racistes haineux parce qu ils refusent la parole de la VERITE? AL LAHMA IN CHA ALLAH OWAALBAL_LOU
une soeur

Salam alikoum, le nom « Cyrulnik » est d’origine juive et tous le monde sait que la plupart d’entre eux (je ne généralise pas) aiment les musulmans (là c’est de l’ironie).
J’espère que ce couple trouvera une mairie qui veuille bien célébrer leur union (administrativement parlant) et qu’il oubliera vite cette histoire anti-islamique (l’islamophobie n’existe pas).
Allah yahdihoum incha’Allah, peut être qu’un jour ils nous accepterons comme nous sommes.
wa salam alikoum

Le couple a eu un comportement digne d’un musulman. Elle ne doit se devetir devant aucun etranger.Si les musulmans etaient vraiment serieux, la fatiha suffisaig a celebrer le mariage.
Le monde marche sur la tete. On celebre (hashakoum) un mariage omo et pas un mariage homme femme.Je suis tres en colere contre les derives des moeurses dans notre societe.

Soubhane Allah c’est fou comment ca se passe dans certaines villes! moi je me suis mariée en jilbab au mois de Juillet el hamdoulillah et on a eu aucun probleme. C’est une adjointe qui nous a marier à Reims et machallah elle m’a meme fait la bise et n’a pas proposer de serrer la main à mon mari hamdoulillah. Je sais pas comment j’aurai réagi a la place de la soeur,mais je me serai surement un peu énervé 🙁 Qu’Allah lui facilite et jespere qu’elle a pu se marrier inchAllah…

C’est vraiment du n’importe quoi! pourquoi ne pas verifier l’identité si tel est le soucis de cette adjointe bornée, dans une salle a l’abri des regards, c’est le souhait des parties, pourquoi ne pas l’avoir fait; Il faut que cette adjointe fasse les zélées, leur plus beau jour se transforme en cauchemar, je suis français mais je trouve que dans mon pays il n’y a aucune tolerance, que nous prenions exemple sur les pays anglo-saxons qui sont beaucou plus avançés que nous, nous en sommes a savoir si on doit se marier en hijeb ou pas, respectez sa religion, on mettait bien le foulard auparavant nos parents pour se marier et ça choquait pas. Nous sommes dans un pays libre, il y a des droits d’accord, mais il faut arrêter avec cette hypocrisie des maires, heureusement que tous ne sont pas ainsi. Bon courage dans votre combat,

Bonjour,j’ai un grand respect pour la famille CYRULNIK , mais j’ai honte pour le geste
irresponsable de l’adjointe au Maire.Mais,comme je suis né en ALGERIE et que j’y ai vécu 24 ans , je suis certain que vous pardonnerez cette faute , car elle ne « savait » pas la portée de son acte.Je souhaite tout le bonheur du monde aux époux et à leur Famille.
UN FRERE PIED NOIR.

Provocation pour famille Cyrulnik, famille Cyrulnik avec tous très gentilles, mais c’ dame musulmane provoqué pour argent… Pas vrai cette histoire…

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.