BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Pas de voile dans ce bus

Voilà ce qui pourrait vous arriver à la rentrée… Dans une école de Lille, il y a quelques jours, une maman d’élève a été humiliée et rejetée sous les yeux de son enfant. La directrice lui a commandé ouvertement de retirer son voile si elle souhaitait accompagner la classe de son fils lors d’une sortie scolaire qui allait clôturer l’année. 

Le CCIF relate ce témoignage alarmant pour rappeler qu’il est indispensable de se mobiliser afin  d’éradiquer l’islamophobie. Aujourd’hui, c’est contre la circulaire Chatel que ce combat doit se mener, circulaire encore effective cette rentrée, et qui interdit aux mamans voilées d’accompagner leurs enfants lors de sorties scolaires.

Lors d’une sortie censée clôturer l’année scolaire dans une ambiance chaleureuse et amicale,  une maman d’élève d’une école de Lille se propose pour accompagner la classe de son enfant.

Voilà précisément les faits relatés par l’une de ces amies : « L’enseignant a accepté que la maman soit accompagnatrice. Le jour de la sortie, les enfants, l’enseignant et la directrice montent dans le bus, la maman monte à son tour et là, la directrice l’arrête et lui présente un papier en lui disant qu’une loi l’autorise à exiger que la maman ôte son voile si elle désire accompagner les élèves et lui demande donc de l’enlever ou de descendre du bus. La maman abasourdie, a juste pu dire qu’elle n’avait pas connaissance de cette loi et qu’elle refusait d’ôter son voile. Elle a donc été contrainte de quitter le bus sous le regard étonné des enfants (parmi lesquels l’enfant de cette maman) les laissant dans l’incompréhension totale sans aucune explication. »

Il s’agit ici d’une directrice d’établissement scolaire, normalement pédagogue, devant instaurer avec la famille un climat de confiance en entretenant avec elle des relations apaisées, pour qu’ensemble ils stimulent et guident l’enfant en l’accompagnant dans son apprentissage afin de lui assurer un développement optimal. Pourtant, voilà cette responsable scolaire, comme tant d’autres, s’opposant illégalement à la participation à la vie scolaire d’une maman au motif du port du voile, remettant en cause la pérennité des relations école/parents, traumatisant l’enfant et participant à la marginalisation sociale d’une mère.  

La violence sociale d’une telle scène cause des traumatismes considérables, en premier lieu, sur l’enfant. La frustration engendrée, l’incompréhension de l’enfant, l’humiliation de sa maman, les interrogations et les réflexions de ses camarades ne peuvent qu’altérer profondément son développement.

Le CCIF appelle à une mobilisation de masse pour abroger la circulaire Chatel afin d’éviter de faire de l’Ecole républicaine un lieu d’exclusion et de discrimination.

A ce titre, le CCIF invite toute personne sensée, éprise  de justice ou simplement de lucidité, à envoyer la lettre à l’attention du ministre de l’Education Mr Peillon

Il est temps de briser l’immunité ambiante qui protège les islamophobes de tous poils. Si cette circulaire continue à être appliquée cette rentrée, ce sera un argument massue pour exclure, une nouvelle fois, les musulmanes de la vie sociale et ainsi stigmatiser des familles entières et menacer le développement des enfants. Alors que l’islamophobie touche désormais même le plus jeune âge, c’est une nécessité de se mobiliser. Notre devoir de solidarité et notre conscience doivent nous y obliger.

Articles associés