BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Agressée par ses voisins

C’est dans la commune de Vigneux-sur-Seine, que lundi 18 juin, aux alentours de 22h30, une jeune femme portant un foulard s’est faite agressée. Cette dernière stationnait son véhicule pour regagner son appartement, lorsque l’un de ses voisins est apparu à la fenêtre pour l’insulter et lui ordonner de ne plus jamais se garer près de son véhicule. Cette dernière, surprise par une telle réaction, décide alors de l’ignorer et tente de regagner son appartement.

Mais arrivée à son palier, son voisin, furieux et insultant, la pousse alors vers son appartement en l’attrapant par les épaules, et lui répète d’éloigner son véhicule du sien dorénavant. La jeune femme, apeurée par autant d’audace et de haine s’empresse alors d’introduire sa clé dans la serrure pour se réfugier chez elle. C’est à cet instant qu’un homme d’âge moyen, se révélant être le fils du voisin en question, apparait et la saisit brusquement par le bras.

Il lui assène d’un ton intimidant : « tu as bien de la chance que mes sœurs ne soient pas là, elles se seraient bien occupées de ton cas ».

C’est donc complétement bouleversée que la jeune femme regagne son domicile et appelle le commissariat. Elle ira porter plainte dans la soirée pour que l’incident ne se reproduise pas. Mais contre toute attente, c’est samedi 23 juin, dans l’après-midi, que le cauchemar s’est poursuivi.

En effet, alors que la jeune femme quitte son domicile, elle aperçoit deux jeunes femmes d’âge moyen, se révélant être les filles de son voisin, qui l’ont aussi repérée.

L’une d’elle déclare alors «elle, je vais la descendre à la cave, je vais m’occuper de son cas et je vais la tuer ».

La jeune femme prit alors son courage à deux mains et se fraya un chemin vers l’extérieur pour se rendre sans détour au commissariat…

Le CCIF condamne fermement ces deux agressions et adresse tout son soutien à la jeune femme, pour qu’elle puisse vivre dans une ambiance sereine et sécuritaire, comme chacun est en droit de l’exiger.

% commentaires (5)

Des lâches, encore des lâches, une soeur, seule. Quel courage!

Beaucoup de courage à cette sœur, en espérant que sa plainte sera suivie d’effet et qu’elle dissuadera ses courageux voisins de recommencer…

Sinon qu’elle n’hésite pas à déménager! Si elle le peut

Les premiers responsables de ces actes de vandalisme et de violence gratuite, contre cette personne sont ceux qui permettent ou contribuent à ce que cela se produise, à travers les média, les tribunes publiques et toute position à laquelle est associée une autorité morale ou coercitive. Les petites gens dépassés par des calculs qu’ils ne saisissent pas, et soumis à des passions diaboliques qui leur sont subrepticement suggérées, ne sont pas tant à vilipender que ceux qui ont créé, volontairement et en connaissance de cause, cette atmosphère délétère. Seule l’action politique peut faire varier le rapport de force nécessaire à un retour à la normal au niveau institutionnel et politique. Mais le temps presse car une fois le djinn sorti de son amphore, il est plus que difficile de canaliser une haine dont l’expression est laissée à elle-même. Donc deux messages: soutien à cette dame dans ce moment d’agression condamnable, appel à progresser au niveau de l’expression politique. Julien Pélissier

Bon courage ma soeur; c’est en gardant la tête haute et en continuant d’avancer que tu vas prouver que tu est mieux que tes voisins..

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.