BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Deuxième agression à Amiens

Après la lâche agression de ce samedi à Amiens où deux personnes âgées ont été violentées alors qu’elles se rendaient à la mosquée, c’est maintenant toute une famille qui a été attaquée, en pleine journée, ce mardi 8 mai dans les rues de la ville d’Amiens.

Quelques jours après l’agression honteuse et scandaleuse de deux septuagénaires qui se rendaient paisiblement à la prière du matin, une famille accompagnée de trois petits enfants de 2, 7 et 11 ans a été violemment prise à partie, injuriée, insultée et menacée par des individus en voiture. Les agresseurs en voiture ont commencé à insulter la femme de « sale arabe » pour ensuite menacer la famille entière à l’aide d’un cric. Des individus qui semblaient abrutis de leur haine puisqu’ils « dansaient et écoutaient de la musique très fort » au moment de leur forfait. Le CCIF fait l’économie de la description exhaustive des faits, émaillée de bras d’honneur et autres vulgarités, qui témoignent de la déchéance que provoque les discours haineux chez certains de nos concitoyens.

Le CCIF soutient fermement la famille qui a immédiatement porté plainte pour injures raciales et menaces. La plaque d’immatriculation ayant été relevée, le CCIF est assuré que les autorités auront toutes les facilités à retrouver et juger ces individus. Afin que ces actes lâches ne soient, définitivement, plus impunis.

A quelques jours d’intervalles, dans la même ville, des personnes âgées puis une famille ont été victimes d’actes haineux. Lâchement et sans aucune pudeur, ce sont aujourd’hui les personnes fragiles qui sont attaquées et vers lesquelles est dirigée la haine des islamophobes.

Le CCIF met en garde contre cette recrudescence persistante des actes islamophobes si rien n’est entrepris concrètement pour supplanter le climat islamophobe délétère dans lequel on a plongé notre pays.

Articles associés

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.