BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Pas de match pour les joueuses voilées

Après les préfectures, les terrains de foot ?

La liste des lieux où le hijab n’est plus le bienvenu s’allonge de jour en jour. Dimanche dernier, c’est au stade que l’islamophobie s’est invitée. Deux équipes de football féminin devaient disputer un match dans le cadre de la promotion régionale féminine. Mais l’arbitre, voyant que les jeunes filles du club de Petit Bard Montpellier étaient voilées, décide d’annuler la rencontre. Heureusement pour l’esprit du sport, les joueuses ont tout de même décidé de maintenir la rencontre et de jouer de manière amicale, entre elles. L’affaire sera portée devant la ligue de Languedoc-Roussillon, qui va décider si la rencontre doit être rejouée ou si les filles de Narbonne doivent être déclarées gagnantes.

Une drôle d’affaire, alors qu’il y a deux semaines la FIFA et l’IFAB avaient décidé d’autoriser le hijab dans les compétitions officielles. La décision a même été saluée par l’ONU. Wilfried Lemke, conseiller spécial au près du secretaire général Ban Ki Moon a d’ailleurs déclaré que :

« [cette nouvelle régle] ferait disparaître une barrière qui peut empêcher les femmes de participer au football, et contribuerait à mettre en question les stéréotypes liés au genre et à entraîner un changement de mentalité. Cela donnerait l’opportunité à de remarquables athlètes féminines de démontrer que porter un voile n’est pas un obstacle au succès dans la vie et le sport, et contribuerait à mettre en question les stéréotypes liés au genre et à entraîner un changement de mentalités ».

Articles associés

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.