BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Les USA ont fait pression sur le Maroc pour ne pas condamner l’islamophobie

 Les USA, ont fin 2009, fait pression sur le Maroc, pour ne pas voter la résolution condamnant l’islamophobie avec un argumentaire digne de nos islamophobes locaux : être un pays à majorité musulmane mais « tolérant », et être « la voix de la raison » à l’intérieur de la ligue arabe.   Les autres dictatures pays de la ligue arabe apprécieront …

 
dépêche AFP du 13/09/2011 :

Le texte sur « la diffamation des religions », proposé par le Pakistan au nom de l’Organisation de la conférence islamique (OCI), a été adopté en mars 2010 à une courte majorité de 20 voix -dont celle du Maroc- contre 17. Huit des 47 pays siégeant au Conseil se sont abstenus.

Ce câble, qui date du 28 décembre 2009, précise que « la délégation américaine au Maroc veut pousser le gouvernement marocain et la société civile de s’abstenir de soutenir » le projet de résolution.

« Notre argumentaire est double: « convaincre le Maroc de ne pas voter pour cette résolution ce qui renforcerait sa vocation de pays à majorité musulmane mais tolérant ; le Maroc doit continuer à être la voix de la raison à l’intérieur de la Ligue arabe »

poursuit le câble diplomatique américain, cité mardi dans le quotidien marocain al-Khabar.

Mais en mars 2010, le Maroc a voté à Genève (Suisse) en faveur de la résolution du conseil des droits de l’homme de l’ONU, condamnant l’islamophobie et le « profilage ethnique et religieux des minorités musulmanes » ainsi que l’interdiction des minarets. L’Union européenne et les Etats-Unis, qui s’étaient fortement opposés à cette résolution l’avaient qualifiée d' »instrument de division ».

La résolution avait été défendue par l’ambassadeur pakistanais Zamir Akram, estimant qu’elle était destinée à « protéger contre l’antisémitisme, la christianophobie et l’islamophobie ».

Articles associés

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.