BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Les islamophobes américains ne changent rien

Anders Breivik a reconnu avoir massacré 78 personnes, motivé par une haine du musulman virulente, sans pour autant plaider coupable. Dans son manifeste, il cite à maintes reprises d’éminentes personnalités de la « lutte anti-jihad et anti suprématie islamique». Selon l’une d’entre elles, Pamela Geller, qui a activement œuvré contre le centre culturel musulman qui devait voir le jour au Ground Zero, « Breivik a plagié [leur] travail, utilisé [leurs] mots pour appuyer ses actes déments ». Robert Spencer, auteur de plusieurs livres anti-Islam, ajoute qu’ils ne comptent pas arrêter leur lutte ; « rien de ce que nous disons ne justifie ces actes. Ce genre de choses arrivera surement encore, nous ne sommes pas responsables des psychopathes, nous n’avons donc aucune raison de modifier notre discours ».

La Ligue Anti Diffamation américaine (ADL) a cependant imputé aux mouvements anti Islam américain une part de la responsabilité dans cette tragédie.

« Breivik a clairement été influencé par par un mouvement idéologique à la fois aux Etats-Unis et en Europe qui alimente la peur de la société par la diabolisation systématique de l’Islam » a déclaré Abraham Foxman, directeur de l’ADL. «Bien que la situation des musulmans et la position du gouvernement concernant les questions du multiculturalisme soient tout à fait différentes et meilleures aux Etats Unis qu’en Europe, il y a beaucoup d’extremistes ici qui pensent comme lui et qui doivent être un sujet de préoccupation.

Traduction d’un article paru sur le site Forward

Articles associés

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.